The Venice project : mon Beta-test

J’ai eu mon invit il y a 2 jours pour pouvoir télécharger et betatester The VENICE project.

Si vous n’en avait pas entendu parlé, il faut savoir que ce qui fait naitre beaucoup d’espoir autour de se service c’est que l’équipe qui développe tout ça, est celle qui a créé Kazaa (le soft qui a démocratisé l’échange de musique en P2P)  et Skype (le soft qui a démocratisé la Voip).

Avec ce logiciel, ils s’attaquent ? la vidéo/TV en P2P. Rien que ça…

Tout commence avec un petit téléchargement de 10 Mo. Une petite install sous windows et c’est parti. Pour moi, malgré que je sois derrière un routeur pas de paramètrages.

Le soft se lance en plein écran et balance la chaîne qui difuse les nouveautés du service.

L’écran se compose de plusieurs outils.

En bas, le player, classique, sons, pause, lecture…

A gauche le menu My Venice pour changer de chaine, et l? il y a déja du lourd, Paris Hilton… mais aussi des trucs bien comme Green Day et les red Hot

A droite My Venice permet d’activer les widgets : chat avec les autres personnes qui regardent la même chaine, client Jabber/Gtalk, horloge… Tous les widgets s’affichent en sur-impression sur la vidéo en cours

En haut, une sorte de teletexte 2.0 inspiré des bonus des DVD, pour obtenir plus d’infos sur le programme (ça marche pas encore)

Pour revenir sur les menus, il y a un menu de config assez riche qui permet de parametrer l’appli mais aussi de choisir dans un catalogue des bouquets de chaîne. On y trouve entre autre la Warner.

L’utilisation est très agréable et facile ? prendre en main. LA qualité de l’image est supérieure ? la grande majorité des films YouTube mais c’est pas encore une belle image.

J’ai fait plusieurs tests ? plusieurs moments de la journée et la fluidité ? toujours été au rendez vous.

On peut facilement imaginer une telle appli fonctionner avec une télécommande dans un canapé.

 Par contre ? l’heure de la dématérialisation des logiciels, du succès de la vidéo en flash, j’ai un peu de mal ? voir comment le soft va faire pour s’inclure entre la TV standard et la vie du web où l’on piquore beaucoup. Il va falloir du contenu légal et de qualité pour amener les internautes.

J’ai cité en préambule le pédigré des créateurs, on peut au moins se dire qu’ils ont pris l’habitude d’être visionnaire.

2 réflexions au sujet de « The Venice project : mon Beta-test »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *