Que manque t il ? Google maps ?

Google maps a encore été mis ? jour et la nouvelle option est la mise ? disposition du code « embed » qui permet d’intégrer dans un site/blog une carte comme nous avons l’habitude de le voir pour les vidéos. (de YouTube – Google… arf).

Cette nouvelle possibilité qui peut paraitre un détail est un nouveau pas vers l’exhaustivité de ce produit. Google maps par opposition ? Google earth s’exécute dans un navigateur web « de base » et même sur les téléphones mobiles. Si au départ, il s’agissait d’un manière nouvelle et ludique de survoler le monde, le service commence ? vraiment offrir une palette de services ? valeur ajoutés.

On oublie souvent de mentionner que les entreprises peuvent se faire référencer sur le site et que Google envoie un courrier postal (oui oui une lettre en papier) ? chaque inscription pour valider la justesse des informations. Google se place donc en sérieux concurrent ? nos Pages Jaunes nationales (dont les tarifs sont ? la hauteur de la concurrence dans le domaine).

Dans la série, nouveau challenger qui fait peur, Google maps propose le calcul d’itinéraires.

Google maps offre depuis plusieurs mois la possibilité d’ajouter du code html dans la description des lieux, ce qui combiné avec MyMaps (cartes personnalisées) en fait un outil riche.

Dans Google Maps, il est possible de faire apparaitre des outils de mesures pour déterminer une échelle ou des distances plus facilement.

Il désormais aussi possible de rechercher/afficher les photos qui auraient été géolocalisé ? partir de Picasa web et de PanOramio (boite espagnole racheté il y a quelques mois quelques centaines de millions de dollars).

Enfin, pour les Etats Unis, en cochant quelques cases l’utilisateur peut trouver les stations services de Gasbuddy et aussi et surtout des annonces immobilières.

Il faut aussi mentionner l’acte qui a boosté la popularité du site, son API ouverte qui a permis ? des millions de site d’accéder aux cartes et qui a donné naissance ? des mashups plus ou moins inspirés.

J’ai peut être publié quelques fonctions mais on peut constater que Google maps est vraiment un site de poid dans la stratégie de Google, il répond ? une problématique souvent évoqué, le web local. Avec ses cartes Google n’est plus ? des miliers de kilomètres de ses utilisateurs, il est sur le pas de leurs portes.

Je me pose vraiment la question, que manque t il ? Google maps ? Quelle fonction a été oubliée ? La seule qui me vient ? l’esprit pour le moment est le clic to call qui permet d’appeler un interlocuteur en 1 mouvement de souris. Le rachat de Grand Central et l’expertise de la société dans le domaine de la téléphonie via IP sont peut être la prochaine grande étape de l’appli qui deviendrait un annuaire/carte du monde/répertoire géant/ index des entreprises/ site d’annonces/…

Et vous des idées sur ce qui manque ?

5 réflexions au sujet de « Que manque t il ? Google maps ? »

  1. Il ne manque pas grand chose effectivement, par contre j’aurais apprécié que la nouvelle fonction pour embeder les maps nous sorte un code valide xhtml …

    Google on t’aiiiime !

  2. Bonjour ? tous! J’adore le code embed de Google Maps, même s’il me semble encore un peu capricieux (la carte ne s’affiche pas toujours ? l’échelle voulue, par exemple).

    Et ça peut paraître un gadget, mais j’adorerais que Google Maps inclue, comme Google Earth, la possibilité de survoler son itinéraire, et que ce survol puisse être intégré ? un site par un code embed. Ce serait la classe, non? Du genre on affiche dans son site l’itinéraire du point A au point B, et cet itinéraire s’affiche sous la forme d’un survol 3D de la région, le long de la route choisie…

    Si quelqu’un m’entend chez Google… youhouu!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *