Les Geeks : une espèce en voie de disparition ?

Réaction ? chaud ? un billet de Cédric.

Et si les Geeks n’étaient plus des êtres ? part… regardez autour de vous, même les grands mères ont des Livebox, des gsm avec appareils photos et aiment pouvoir utiliser la visio pour discuter avec leurs petits enfants. La technologie entre dans les maisons de tout le monde. Les marques ont compris, elles font des produits de couleur, adaptés aux differentes modes, gouts, les constructeurs en tout genre ajoutent par défaut des éléments HiTech.


Mais que reste il aux Geeks ?

– Deviner les tendances. Rester un early adopter, être le premier ? trouver quel produit va être ? la mode… peut être mais je crois que ça limite un peu le délire, chasseur de tendances, c’est couteux et ça rend pas « différent ».

– Devenir alter-Geeks. Chercher les technos alternatives, ? l’image de ce qu’il se passe ? l’échelle mondiale sur le thème de l’écologie, pas facile mais a priori très loin des envies des consommateurs de bases qui aiment avoir la même chose que le voisin. Allez, il faut installer un Linux pour faire le premier pas et bien sûr éviter Google, Apple et MS.

– Retro-Geek : et si les Geeks du futur étaient ceux qui ne repondaient pas automatiquement aux sollicitations, si il maitrisait les sauts technologiques, parce que, oui on a pas fait mieux depuis le clavier Happy Hacking.

– HumanoGeek : peut être que Cédric a raison, la prochaine étape, c’est le no-limit, accepter les propositions technologiques avec confiance et enthousiasme. Micro-ondes et puces partout, on sait que les objets communicants sont prêt ? sortir des usines mais pourquoi le corps humain ne serait pas le support de tout ça. Avec une puce sans fil qui ouvrirait les portes du bureau et de la maison, démarrerait la voiture, stockerait mes infos personnelles, indiquerait ? mon ordinateur que c’est bien moi… Le Geek de demain sera peut être un cobaye.

no-Geek : Mais finalement, peut être que les Geeks de demain seront ceux qui refusent tout ça en bloc. Plus de portable, plus d’internet, production autonome d’électricité, planqué au fond d’une vallée ou d’un désert.

Alors quelle version pour vous ? Moi j’ai bien peur d’être confiant et enthousiaste 😀

15 réflexions au sujet de « Les Geeks : une espèce en voie de disparition ? »

  1. Héhé, très bon 🙂

    Suis assez confiant et enthousiaste aussi. La technologie, au sens large, et celle IP en particulier, est loin d’avoir fini son évolution. Donc oui, il y aura encore un esprit geek dans quelques années.

    Mais comme tu dis,est-ce que placer des capteurs solaires sur son toit c’est être geek ? Pas sûr…

    Ou alors, tout le monde devient geek.

    Je préfère ta dernière proposition : le refus de tout est effectivement une bonne attitude quand elle suit une utilisation poussée des outils.

  2. Le geek va devenir celui qui sait exactement et précisément ce qu’il fait en manipulant tout un ensemble de high tech et en créant des créateur de programmes (création automatique avec des choix mutltiples tout ces trucs l? ).
    Mais c’est clair que l’écart se resserre avec la population. =O

  3. hum Philippe, c’est tout le problème, hier c’était les amateurs de gadgets hi-tech plutôt très connecté au web mais cette définition devient celle d’un très large public.

    Regardes toi, tu as 3 Gsm, 1 ordi portable, un kendama, une camera numérique, un blog HighTech et en plus tu aimes ça…

  4. le geek est roi dans ce monde, pourquoi se poser cette question ?
    le grand-public s’ouvre sur le monde technologique, le geek en est le roi, pouquoi s’en pleindre… connaitre « tout » sur le sujet permet la différence sociale

    dans l’avenir, le geek sera surement plus connecté que les autres, pourquoi y voir une limite ?
    ce que je veux dire, c’est pourquoi y voir une limite presque « apocalyptique » de la technologie (apocalyptique en référence aux puces). Des nouveaux services arriveront, il y aura surement une nouvelle facon de consommer et le geek connaitra tout car il aura deja tout tester. Il restera geek parce qu’il sera en avance sur les autres.

    je ne crois pas qu’il faut chercher une différence trop importante mais plutot se réjouir de voir que le monde se tourne de plus en plus vers le monde qui nous passionne.

  5. Moi je dirais plutot que le geek sera eternel…

    mal rasé, cerné, chemise ? carreau (ou t-shirt atari ou star wars)

    etc etc… le geek n’est pas prêt de mourir

  6. Bon, faut remettre les pendules binaires en place.
    Un fan de gadget n’a jamais été un geek.
    La définition officielle du geek, c’est quelqu’un qui connais au moins un langage de programmation.
    Certes les geeks aimes aussi les gadget (faut pas généraliser non plus). Il va falloir revoir tout les classiques: Les Geeks, les Nerds, les No Life…

  7. Je plussois Mr Taz et Matt : un geek n’est pas qu’un fan de nouvelle technologie.
    Il existe en réalité tellement de definition de geek que personne ne sais exactement ce que c’est.
    Perso je suis sur linux, je passe mes loisirs a programmer dans différents langages et je ne possede meme pas un IPhone.
    Comme l’a si bien dit MrTaz : « Etre Geek, c’est une façon de penser ».

  8. Je refuse le concept de No-Geek, élever des chèvres dans le Larzac n’a jamais été mon grand fantasme.
    Par conre, écolo-geek, ça me plait. Il faudra y réfléchir, tiens.
    Un jour.

  9. Pareil que Mr TAZ et Matt, même si j’émets quelques différences..

    Geek dans sa définition originale c’est : Personne qui a une passion tellement accaparante qu’elle en devient folle et ridicule (la passion), c’est (était) un terme péjoratif pour dire que quelqu’un est « fou » (de quelque chose). Et oui, on peut être geek de cuisine..
    Ensuite le terme Geek ? surtout été utilisé pour désigner les fans de Jeux De Rôles, et autres informaticiens.
    Mais Geek ne rime absolument pas avec High tech. D’ailleurs un Geek dans l’utilisation qu’on en fait en Français ne possédera jamais un iPod par exemple, c’est complètement deux opposés. Ou alors c’est un Geek stupide et désinformé, pas un Geek quoi.
    Un Geek c’est plutôt quelqu’un qui aime bidouiller et passer des heures ? faire un truc, juste pour l’expérience et apprendre de nouveaux trucs, même si ça ne lui servira ? « rien », quelqu’un qui a soif de connaissances dans son domaine, un Geek n’achètera jamais les yeux fermé un produit, il préfère passer des heures ? faire des comparaisons et des tests avant de se lancer, surtout s’il est coûteux.
    En Général assez matheux, en tout cas profil scientifique.

    Par contre c’est pas pour autant que le Geek est anti-social, c’est même plutôt le contraire, encore plus en compagnie d’autres Geeks xD

    En tout cas un Geek est loin d’être tendance, c’est même plutôt ce qu’il fuit.. c’est complètement antinomique.

  10. Déj? pour moi, associer un geek ? un amateur de gadgets technologiques c’est un gros abus de language. Ce serait plutôt une personne qui s’intéresse ? la compréhension des systèmes qu’il utilise. Et ? vrai dire on ne voit pas tellement que ça la prolifération de codeurs…

  11. On a trop tendance ? parler de Geek alors qu’on devrait plus parler de Nerd. Faire des concours entre potes de lancers de vieux CD AOL wanadoo etc… , avoir des dessous de bock fait de Cd le tout sur une table basse qui présente tel un musée sous son plateau en verre tous les supports informatique depuis les années 80 c’est sans doute plus geek que d’avoir un Iphone dans la poche.
    Et sinon +1 au commentaire de Luc

  12. Damned, les geeks hardcore se réveillent 🙂

    Avec Richard on a discuté après avoir rédigé nos billets, et on s’est dit qu’il y aura toujours de « vrais » geeks. Ceux qui ne font qu’acheter du matos ou s’extasier sur un écran plat de 15000 pouces ne sont pas des vrais geeks, mais ils se disent geeks. Du coup ils pervertisent le concept original.

    N’empêche, je ne suis pas sûr qu’il faille rester scotché ? l’image du boutonneux ? chemise ? carreaux. Je dispose moi-même de quelques chandails (j’adore ce mot !) tricotés par ma belle-mère ; de lunettes de vue ; et j’aime bien les filles sans pour autant savoir les accoster (bon, suis marié aussi, ça aide pas) ; et viens d’installer ubuntu sur mon PC (enfin… ca a foiré, mais je vais me pencher sur le truc). Suis-je un vrai geek ?

  13. geek c’est une façon d’être
    On ne peut pas résumer Geek et Hi-tech car il y a tout un volet culturel aussi. Entre les terry pratchett ou l’univers Star wars pas seulement les films hein …. mais démontrer par exemple qu’un Star destroyer ne pouvait pas être ? tel endroit parce qu’il n’avait pas l’autonomie et la vitesse suffisante (preuve et calculs qui vont avec pour le démontrer)
    Bref il y aura toujours de vrais geeks car ils (nous :D) pensent autrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *