Comment compter les lecteurs du flux RSS ?

L’utilisation des flux RSS pour la lecture des blogs serait en train de déborder le cadre des techno-addicts pour prendre un peu de place dans le quotidien des internautes.

Les stats publiées sur Marketing-digital, tirées de l’enquête de mediafed sont intéressantes :

– 7% des Internautes utilisent les flux RSS
– 48% des abonnés ont souscrit ? plus de 20 flux RSS
– 33% d’entre eux lisent leurs flux RSS plus de 4 fois par jour
– 30.3% utilisent le flux RSS comme principale source d’information.

Ces stats montrent d’une part que la proportion d’utilisateurs commence ? être importante mais aussi que ce sont plutôt de bons lecteurs.

L’aspect le plus « critiqué » quand on parle de la lecture via RSS est le manque ? gagner. En effet un lecteur qui lit un blog/site le visite vraiment que rarement du coup les stats chutent. La parade est souvent de délivrer un flux tronqué pour forcer le visiteur ? lire la suite.

Dans mon cas, j’ai décidé de toujours faciliter l’accès ? l’info, 10 billets complets en home, flux en entier, parce que c’est comme ça que j’aime lire chez les autres.

Je me pose donc la question, doit on compter les abonnés comme des visiteurs uniques ? Si on effectue cette démarche en pensant uniquement « lecteur », les stats de beaucoup de blogs dont Tapahont commencent ? avoir de la gueule, si je prend comme base le nombre de lecteurs d’hier soit 3600 ça me donne le chiffre assez cool de 108 000 lecteurs RSS /mois.

Bon, c’est vraiment une question de bloggueur, parce que c’est bien beau 108 000 lecteurs / mois mais tout le monde s’en fou. C’est vrai, mais j’avais envie de poser la question 🙂 sans parler bien sûr du poid que cela peut avoir sur les annonceurs éventuels.

Reste, le meilleur pour la fin, quelle peut être la crédibilité des chiffres fournis par feedburner qui lui même est impacté par le comportement des outils de lecture des flux ?

Quelqu’un a un avis ?

7 réflexions au sujet de « Comment compter les lecteurs du flux RSS ? »

  1. Tronquer ses flux RSS, c’est aussi prêter le flan ? la critique : « J’aime pas ton design », « J’ai pas le temps / l’envie d’ouvrir un onglet de plus »…
    Alors certes, ce ne sont pas toujours les critiques les plus constructives ou les lecteurs les plus intéressants que nous pourrions avoir.
    Seulement, quand on est ? quelques pages vues près – Ce qui est mon cas actuellement ^^ – il est assez « dangereux » pour sa notoriété de tronquer le flux…

    Pour le reste, le nombre d’inscrits ? un flux RSS pose encore, pour la énième fois, la question de l’influence… Et surtout, de sa valorisation commerciale.

  2. Pareil que toi Richard : flux non tronqués depuis quasi le début (enfin depuis que je sais comment faire :p).

    Par contre pas de billets en entier sur la home pour éviter le duplicate content par google (même billet sous 2 URL différentes) et pas 10 parce que sinon trop de scroll vertical ? faire (et j’aime pas). En plus du coup la section « Les derniers billets » ne sert plus ? rien si t’a déj? tout sur la home 😉

  3. Y’a deux parties dans ton billet. la première sur l’utilisation des flux et moi perso je suis dans les 33% avec lecture plusieurs fois par jour via google reader.

    La deuxième sur le comptage des abonnés avec les visiteurs. Et la j’ai pas vraiment de réponse car mon site existe depuis plus d’un mois, j’ai 4 inscrits, 1 commentaire sur mon site et en gros 10 visiteurs uniques par jour.

    Je pense qu’? partir du moment où tu suscites de l’intérêt pour tes lecteurs (et c’est le cas sur ce blog), ceux-ci s’abonnent mais viennent aussi régulièrement pour relire les billets, lire les commentaires et chercher dans les archives (c’est mon cas pour tout ça). Et pis de temps en temps y’a une pub qui passe et qui plaît et on clique.

  4. Pour ma part, j’utilise les flux Rss car je suis dans un cas de mobilité continue, et je n’ai pas toujours un acces internet chaques jours, j’utilise donc mon téléphone pour les visionner et ainsi me tenir au courant.
    C’est bien dommage que certains site les tronquent car la difficultée est la pour d’ouvrir les 200 sites que je suis part mes flux sur mon mobile.

  5. Cette étude est plus un sondage car mediafed analyse la diffusion des flux RSS et non le comportement des utilisateurs comme pourrait le faire newsgator ou netvibes.
    Concernant le nombre d’abonnés aux flux RSS, on ne peut additionner le nombre de lecteur quotidien car le concept d’abonnés et bien différent de celui des visiteurs uniques. La monétisation des flux RSS n’est pas compatible quant ? elle, avec l’utilisation des flux RSS tronqués.

  6. j’ai du mal a voir un rapprochement entre le nombre de readers et le nombre de VU
    tout simplement parce que même si tu as 3600 readers, combien te lisent tous les jours ?
    et puis lire, ca peut aussi n’être que la lecteur des titres
    je crois que ca ne veut rien dire de rapprocher les deux termes, autant compter de chaque coté sans penser que l’un peut être compté dans l’autre.

    et puis en plus, comme tu le dis ? la fin, on est sur de rien, ton nombre de lecteur indique en gros mais il y a sans doute beaucoup de doublons (double agrégateur, bureau et maison) intégration par défaut pour les gros blogs dans les aggrégateurs…

  7. Nico : tu as raison, il peut y avoir un doublon lecture sur le RSS + visite derrière mais a priori dans le cas d’un flux non tronqué le nombre doit être faible.

    Fabian : je comprend bien et c’est vrai que c’est dans ces cas l? que les flux tronqués me font moi aussi raler.

    iFeelGood : En ce qui concerne la monétisation c’est pas forcement vrai, tu peux train bien glisser des « mots clés » qui donnent envie de cliquer dans ton flux mais c’est vrai que c’est un peu vache pour le lecteur.

    Antoine : Le cas des aggrégateurs est une réalité mais il faudrait voir combien il y en a qui traine, 100, 200 ? Sur 3600 c’est important mais ça laisse un peu de place aux vrais lecteurs.
    Par contre, même si je suis d’accord sur le fait d’additionner les 2 données est pas terrible, les VU (visiteurs uniques) peuvent avoir des qualités très variables. Si on prend le gros buzz de la nageuse de la fin de l’année dernière, certain blogs ont fait plein de VU et on certainement très peu converti en lecteur. De la même manière tu peux acheter du trafic, être bien placé dans Google et n’avoir que peu de lecteurs fidèles… Les (vrais) abonnés au RSS sont par essence de très bons lecteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *