Last.fm : « nous redessinons l’économie musicale »

Aujourd’hui se dérouller ? New York une conférence de presse organisé par Last.fm.

rappel rapide : Last.fm est un réseau social autour de la musique qui compte aujourd’hui des millions de membres. Le principe repose ? l’heure actuelle sur la création de flux radios sur mesure, mais on peut aussi trouver des infos sur les groupes, les concerts, acheter les titres…
A noter que depuis quelques temps, on peut aussi trouver de la vidéo sur le site. Le site est intégralement en français.

Il y a eu 3 annonces majeures :

– Un accord a été signé avec Universal qui vient rejoindre EMI, Sony BMG et Warner ainsi que des milliers d’artistes indépendants.

– Lancement de « l’écoute ? la demande » aux US, UK et Allemagne, l’écoute ? la demande peut paraitre quelque chose de logique car on peut l’utiliser sur des sites comme Deezer mais les problèmes de droits/légalités ne sont extrêmement complexe. Last.fm est une offre légale qui d’ailleurs rémunère les aillant droits au nombre d’écoutes de chaque titre.

– Last.fm propose de royalties pour les artistes indépendants : Le principe est le même que pour les majors mais pour les indépendants. Un groupe inconnu peut s’inscrire, il sera payé en fonction du nombre de fois que ses morceaux seront joués.

Le modèle économique est simple et repose sur le partage des revenus générés par la publicité.

Plus d’infos en anglais sur le blog officiel. Merci Gregory pour l’info

2 réflexions au sujet de « Last.fm : « nous redessinons l’économie musicale » »

  1. Voila quelques bonnes nouvelles pour les auditeurs et les artistes non signés. Finalement on revient sur le principe fondateur de la premiere version de (feu) mp3.com, en rénumérant les artistes indépendants en fonction des revenus générés par la pub. Il y a des chances que ce soit intéressant pour eux. Je me souvient de gros cachets distribués sur mp3.com ? l’époque (1999/2000) ou écouter des mp3 en streaming était plus une utopie qu’une réalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *