Google Health : la carte vitale by Google

The Official Google Blog - Insights from Googlers into our products, technology and the Google culture

Google continue sa marche vers la domination de la galaxie avec Google Health. L’idée est d’offrir aux titulaire d’un compte Google un carnet de santé online. Dans votre Google Health vous pourrez stocker vos infos médicales, allergies, les médicaments que vous avez pris, vos résultats d’analyses… et comme nous pouvons déj? le faire avec Google Docs partager cet accès avec n’importe qui (mais de préférence son toubib).

Si l’idée est bonne, remplacer le carnet de santé par une interface web-based, reste toujours le problème de la concentration de nos données dans les ordinateurs de Google, alors après 23&me un nouveau pas pourrait être franchi vers le meilleur des mondes

6 réflexions au sujet de « Google Health : la carte vitale by Google »

  1. Ca me rappelle un peu un projet du gouvernement…DMP : Dossier Médical Personnalisé. Votre dossier médical sur serveur et consultable par votre toubib et vos spécialistes pour ceux qui en ont. Dans l’impasse le DMP en ce moment. Ah, oui dans les hôpitaux tests, les patients et les médecins n’ont rien compris: « comment mes infos médicales sur informatique visible depuis un navigateur, euh non merci… »
    Aux States Google Health peut être, mais chez nous j’y crois pas.

  2. Faut-il avoir réellement peur de Google dans la mesure où aujourd’hui faut bien reconnaître qu’ils sont les seuls capables de proposer des outils rapidement et adaptés. C’est clair qu’en France avant qu’on accepte cela faudra du temps. Mais en même temps quand on pense ? l’argent qui a été dépensé pour créer le DMP.

  3. Je pense que ce genre de service est clairement l’avenir, ce qui serait cool c’est que l’état passe par des services fournis par google pour améliorer le service public … mais bon l? je rêve …

  4. En France, nous sommes trop attachés ? notre système de santé dans sa globalité (médecin de famille, secu, hôpital…) et nous confions quasiment jamais nos données médicales ? n’importe qui en dehors de notre médecin et des structures hospitalières (publiques ou privées) dans lesquelles nous allons nous faire opérer. Et depuis la loi Kouchner de 2004, le nombre de demandes de dossiers médicaux et de plaintes sont en recrudescence.
    Alors google health, je pense que c’est bien mais pas en France.

  5. C’est clair en France on va préférer développer trois solutions différentes et incompatibles avec l’argent public. Pour qu’au final que les personnels hospitaliers relativement allergique ? l’informatique n’arrivent pas ? s’en servir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *