L’Affaire Martinez [Buzzosphère]


Oui, moi aussi, je ne peux pas m’empêcher de réagir ? l’info qui a fait trembler l’internet français hier.

Pour ceux qui vivent dans une caverne et qui n’ont droit qu’? 10 mins de Tapahont par jour, je résume vite fait : Fuzz.fr un site communautaire ? afficher un lien vers un blog qui parlait d’une affaire touchant ? la vie privée d’Olivier Martinez. Pour ce lien Eric Dupin a été condamné ? 2500€.

Comme beaucoup de blog, j’ai relayé l’affaire et je me suis senti touché par a situation bien que personnellement je ne diffuse aucun autre contenu que le mien et sans morceaux de people ? l’intérieur.

Aujourd’hui que le verdict a été rendu, on peut s’interroger au moins sur 3 points :

– Les blogs en tant que nouvelle source d’information doivent ils perdre de leur joyeuse liberté d’expression pour murir et être respecté ?
Je pense que dans une certaine mesure oui, il faut que tout le monde soit conscient que la liberté c’est aussi avoir des limites.

– Dans quelle mesure La publication de flux RSS et la reprise d’information engage les responsables ?

L? encore, je ne réagis pas sur l’affaire mais en général, mais il me semble logique que lorsque je reprend un flux sur mon espace je le cautionne, donc quelque part, ça me choque pas. Pour prendre un exemple extrème si j’ajoute un widget ici d’un site aux propos illégaux je trouverai normal d’être embetté. Je veux pas faire le vieux con mais on se doit d’être responsable.

– Que faut il faire pour les gros sites qui aggrègent du contenu, de Google ? Fuzz, de Digg ? Wikio ?

C’est cette question qui est centrale dans cette affaire, si on considère que ce type de plateforme sont responsable de tous les contenus qu’elles publient alors il ne reste pas a priori d’alternative que de les fermer car la modération est impossible de manière traditionnelle. L’idée d’ailleurs c’est de mettre en place un mécanisme de tri qui permet de favoriser l’information pertinente (algorithme magique pour les uns, votes des utilisateurs pour les autres). J’avoue qu’? aujourd’hui j’imagine mal comment on peut s’en sortir.

– Une condamnation doit elle être automatique ou le bon sens doit il l’emporter ?

Dans cette affaire, ce qui m’a le plus perturbé c’est l’impression d’un manque de lucidité de la part des avocats qui ont attaqué sans prévenir ne laissant pas d’autre choix que celui édicté par un juge. Et l? je trouve un peu triste qu’en l’absence de réclamation l’auteur soit condamné, un email aurait certainement suffit, une discussion avant aujourd’hui aurait permis d’arranger les choses, et surtout pourquoi s’attaquer aux « petits ».

Bon je ne pense faire avancer le débat, je pense juste qu’il se passe quelque chose d’important et que pour l’instant on ne réalise pas encore.

10 réflexions au sujet de « L’Affaire Martinez [Buzzosphère] »

  1. Salut Richard,

    je suis vraiment d’accord avec l’analyse que tu fais de la situation fuzz avec beaucoup plus de clairvoyance que la plupart des blogs qui « n’aiment pas Olivier Martinez » comme on peut malheureusement le lire sur Kelblog -> http://www.kelblog.com/2008/03/fuzz-condamn-et.html . Je trouve ta conclusion excellente et effectivement, le mieux dans cette affaire aurait été de demander gentillement de retirer le lien, malheureusement on peut aussi comprendre l’énervement de ces personnes publiques dont la vie privée est déballée et jugée…comment réagirions-nous si cela était notre vie privée qui était dévoilée de la sorte….

  2. Jean,
    C’est vrai que j’aimerai que la loi impose une première démarche amiable.
    Pour la campagne, « j’aime pas » j’ai participé par amitié envers Eric mais aussi parce qu’il n’y a eu aucune démarche en amont pour rêgler l’affaire.

    Enfin dans le cas de Fuzz et des Digglike, on se trouve en présence d’un système communautaire qui n’est ? mon sens qu’un relais d’info, la partie éditoriale est collective, j’aurai aimé que le juge en tienne compte parce que ce genre de sites mérite d’exister en France.

    Pour l’aspect vie privée, je crois que personne ne conteste ton point de vue.

  3. A priori 2 issues après cette jurisprudence malheureuse :

    – Soit effectivement on ferme les Digg-like car la responsabilité reste au niveau de l’aggrégateur, ce qui a mon avis est une connerie, mais quand tu ne sais pas sur qui taper, tu tapes sur celui qui dépasse, c’est le problème dans cette histoire, plutôt qu’une plainte contre X pour diffusion d’un lien via un aggrégateur, on se retrouve avec une plainte sur l’aggrégateur, c’est complètement con mais c’est le seul interlocuteur.

    – Soit on ne les ouvre qu’a des personnes ? l’identité vérifiée qui deviennent responsables de leur contenu, c’est la tendance que prennent les états-unis il me semble, des lois semblent essayer d’aller dans ce sens dans certains états. En même temps ça serait le top pour éviter tout le contenu caca mais bon, je vois pas encore le formulaire « Veuillez entrer votre numéro de passport pour soumettre un lien… » Via OpenID etc peut-être mais qui vérifie que j’existe ?

  4. Salut richard,

    le seule conclusion ? tirer de cette triste histoire, est qu’il faut juste être un peu responsable lorsqu’on publie sur le web… la liberté d’expression ? ses limites et heureusement.

    Maintenant si le procès est certainement exagérer, la condamnation est quand même légère.

    ce qui m’a le plus marqué dans cette comédie, c’est la meute déchainée des blogueurs… franchement lamentable… un best of des mauvaises pratiques du web.

  5. David, c’est certainement la grande leçon de l’histoire mais le problème que soulève Gab n’est pas réglé pour autant.

    Après, pour le déchaînement, peut être que tu as raison mais je reste persuadé qu’il n’y avait pas que du mauvais dans toute cette histoire et que les mouvements de groupe sont comme partout dur ? contrôler.

  6. tu as raison Richard, c’est pour ça qu’il est préférable parfois de ne pas les lancer 😉

    Tu te rends compte, n’importe qui peut être victime de ça pour peu qu’il soit la cible d’un blogueur ? forte audience…

    L? encore la responsabilité individuelle doit prévaloir… et dans cette affaire le blogueur en question m’a donné l’impression de faire monter la sauce plus pour une question d’image personnelle que de criante du verdict…

    Le coup du tee-shirt un peu dans cette opinion…

    Mais bon.. je devrais peut être faire attention 😉

  7. Il est un peu plus simple de voir tout ça maintenant, mais au départ, je pense que beaucoup de bloggeurs dont je fais parti ont été un peu sous le choc : 35 000€ pour un lien moisi au fond de Fuzz.
    La réaction d’Eric a été d’abord de ne pas citer OM pour lui offrir une possibilité de discuter. Les avocats de ce dernier ont réfusé et je pense que c’est ça qui a provoqué le bazar.

    Maintenant, comme tu le dis, il faut être responsable ET sauver les digg-like.

    Pour ce qui de faire attention, non, je ne pense pas, juste éviter de dire des conneries et/ou assumer 🙂

  8. @David

    Ce qu’on peut voir comme un lynchage est surtout pour moi un coup de gueule de « La blogosphère » ou plus exactement « des gens qui bossent de près ou de loin dans le web » :

    L’idée de la plupart d’entre nous, en dehors de « se construire un égo surdimensionné », ce qui a certains égards peut apparaître vrai pour certains, mais perso je vois plutôt ça comme l’avènement de personnes ? qui tu parles plutôt que la toute puissance d’une entité plus obscure, question de point de vue (Est-ce-que Richard, qui a 5410 lecteurs abonnés, qui reçoivent ses news tous les jours, et qu’on se permet malgré tout de tutoyer tous les deux est vraiment un mammifère égocentrique invertébré ?), cherchent (oui, c’est la suite du début de cette longue phrase) ? donner la parole ? tout le monde, afin d’être plus intelligents ensemble, attention je vais enfoncer des portes ouvertes.

    Dans ce processus tout le monde est gagnant si tout le monde joue le jeu, la démonstration sera facile ? faire, les commentaires de ce blog sont par exemple d’un niveau qui dépasse l’entendement, ca grandit Richard, ca nous grandit, c’est beau, c’est tout nounours.

    Maintenant comment Richard, si je poste un commentaire, pas complètement con car ça c’est tout ? fait autorisé, mais « diffamatoire », c’est ? dire par exemple une rumeur dont tout le monde se balance sur la vie privée d’un acteur que personne ne connaît, peut-il identifier :
    – 1 : que l’acteur existe, déj?
    – 2 : que le propos est diffamatoire et non simplement sans valeur
    – 3 : le retirer, s’il arrive jusque l? dans la démarche

    Richard tient un blog et les commentaires arrivent dans sa boite grâce aux fabuleuses fonctions de WordPress. Donc il réagira assez vite, ce qui n’est pas du tout possible dans le cas d’Eric avec Fuzz. Mais Fuzz c’est top, tout le monde donne de l’info, via des flux ou en direct, et les gens votent. Les news les plus intéressantes que tout le monde partage arrivent en home pendant que les news pourries sur les pseudo-acteurs finissent sous terre. On est plein, on est plus malins.

    Ce qui se passe, c’est qu’on voit de plus en plus de procès de gugusses qui se rendent compte qu’il passe de tout dans les systèmes collaboratifs, attendent tranquillement l’honteux propos diffamatoire, peut être grâce ? des super nouveaux outils qu’on a créé, en comptant sur l’archaïsme des législateurs face ? ces outils et des lois encore bancales sur le sujet.

    Et l? , la question qui fait chier : pourquoi un hébergeur, qui peut facilement identifier et localiser ses clients, qui téléchargent un vidéoclub dans le week-end, et possède même un duplicata de leurs factures EDF, n’est pas inquiété pendant qu’Eric se fait braquer par un illustre inconnu parcequ’un naze ? trouvé utile de poster dans Fuzz un truc qui a eu 2 votes et dont tout le monde se balance ?

    Olivier Martinez ? plus fait parler de ce pseudo « propos diffamatoire » en apportant l’affaire devant les tribunaux sans essayer de le faire supprimer, il a essayé d’exister car ce n’est pas le cas et de gagner du fric en s’engouffrant, comme toute une tribu d’opportunistes ? testicules de hamster, dans un vide juridique.

    Donc comme Richard, j’assume, j’aime pas Olivier Martinez et ses clones qui piétinent notre aventure pour se faire du blé. Fuzz est fermé et c’est ? peine pour changer les pneus de la voiture de Monsieur.

    Cette décision de justice est une erreur basée sur les belles années des peoples qui se baladent ? poil pour aller chercher leurs chèques ensuite chez Match ou Voici. La différence c’est que dans ces boites, y’a un type qui lit tout le journal avant de le mettre en vente et qui compte combien ça va lui coûter en procès et calcule son P&L avant de signer le bon ? tirer. Crois-moi, Eric n’est pas dans cette démarche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *