Google Friend connect : OpenSocial devient une réalité [Buzz]

Un point rapide sur ce qui fait déj? la Une de tous les blogs de la planète : Google a annoncé hier le lancement de Friend Connect.

Friend Connect est une plateforme qui s’appuie sur les accords OpenSocial qu’a mis en place Google y a plusieurs mois (mon billet sur le sujet).

L’idée est d’offrir aux éditeurs de sites/blogs la capacité d’ajouter un volet social en incluant un bout de code assez simple, et d’offrir ainsi la possiblité de créer des groupes, des zones d’échanges de photos, de messages… en gros toutes les fonctionnalités présentes dans les réseaux sociaux actuels.

Friend Connect reposant sur OpenSocial les utilisateurs pourront récupérer leurs données/profils depuis casiment tous les réseaux sociaux (de MySpace ? Linkedin en passant par Plaxo) l’intérêt est de pouvoir facilement « rappatrier » comptes et amis et de créer vraiment sa communauté.

A noté que Facebook est présent dans l’offre malgré sa non-participation ? OpenSocial, Google expliquant qu’il a simplement utiliser l’API publique.

Le plan de Google était clair depuis le début, voil? la mise place, l’idée est donc de vider les bases de données de tous les réseaux pour les faire circuler sur les autoroutes de Mountain View.

Sur ce billet de ReadWriteweb vous pouvez voir que pour l’instant la mise en oeuvre est totalement nulle puisqu’il s’agit d’une balise en iFrame qui sert ? ajouter les fonctionnalités. A noter aussi que vous pouvez trouver quelques exemples d’applications ici.

J’ai pas réussi ? m’inscrire pour l’instant pour tester mais je suis très très curieux de voir comment le monde si dynamique des réseaux sociaux va évoluer en perdant petit ? petit le contrôle de ses utilisateurs.

6 réflexions au sujet de « Google Friend connect : OpenSocial devient une réalité [Buzz] »

  1. Je pense que pour l’instant, non y a rien de mirobolant 😉

    En fait ? mon avis Google essaye de faire 1 chose, faire en sorte que le web re-devienne un réseau social comme ils n’ont pas vraiment réussi ? manger tout le monde sur le terrain des réseaux sociaux fermés.

    Si Google arrive ? faire en sorte que les comptes utilisateurs soient transférables, rien n’empêche les utilisateurs de « promener » leurs profils, et Google dominant le monde de la recherche sur le web, il retombe sur ses pieds.

    Côté utilisateur, si cela fonctionne bien, plus de captivité, mes contacts, messages, photos peuvent me suivre si je désire changer d’outil de réseautage.

    Après, Google doit avoir pas mal d’idées derrière la tête, bein ouais on devient pas maitre du monde sinon…

  2. POur le moment, c’set très nul et très lent… Les sites cités en exemple tiennent la charge mais les iframes google elles s’affichent hyper lentement.

    ça semble être un produit qui ne tient pas la charge. Etonnant pour du google, même pour un lancement(surtout que personne n’a quasiment accès au service pour le moment, c juste du buzz)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Google Friend connect : OpenSocial devient une réalité [Buzz]

Un point rapide sur ce qui fait déj? la Une de tous les blogs de la planète : Google a annoncé hier le lancement de Friend Connect.

Friend Connect est une plateforme qui s’appuie sur les accords OpenSocial qu’a mis en place Google y a plusieurs mois (mon billet sur le sujet).

L’idée est d’offrir aux éditeurs de sites/blogs la capacité d’ajouter un volet social en incluant un bout de code assez simple, et d’offrir ainsi la possiblité de créer des groupes, des zones d’échanges de photos, de messages… en gros toutes les fonctionnalités présentes dans les réseaux sociaux actuels.

Friend Connect reposant sur OpenSocial les utilisateurs pourront récupérer leurs données/profils depuis casiment tous les réseaux sociaux (de MySpace ? Linkedin en passant par Plaxo) l’intérêt est de pouvoir facilement « rappatrier » comptes et amis et de créer vraiment sa communauté.

A noté que Facebook est présent dans l’offre malgré sa non-participation ? OpenSocial, Google expliquant qu’il a simplement utiliser l’API publique.

Le plan de Google était clair depuis le début, voil? la mise place, l’idée est donc de vider les bases de données de tous les réseaux pour les faire circuler sur les autoroutes de Mountain View.

Sur ce billet de ReadWriteweb vous pouvez voir que pour l’instant la mise en oeuvre est totalement nulle puisqu’il s’agit d’une balise en iFrame qui sert ? ajouter les fonctionnalités. A noter aussi que vous pouvez trouver quelques exemples d’applications ici.

J’ai pas réussi ? m’inscrire pour l’instant pour tester mais je suis très très curieux de voir comment le monde si dynamique des réseaux sociaux va évoluer en perdant petit ? petit le contrôle de ses utilisateurs.

6 réflexions au sujet de « Google Friend connect : OpenSocial devient une réalité [Buzz] »

  1. Je pense que pour l’instant, non y a rien de mirobolant 😉

    En fait ? mon avis Google essaye de faire 1 chose, faire en sorte que le web re-devienne un réseau social comme ils n’ont pas vraiment réussi ? manger tout le monde sur le terrain des réseaux sociaux fermés.

    Si Google arrive ? faire en sorte que les comptes utilisateurs soient transférables, rien n’empêche les utilisateurs de « promener » leurs profils, et Google dominant le monde de la recherche sur le web, il retombe sur ses pieds.

    Côté utilisateur, si cela fonctionne bien, plus de captivité, mes contacts, messages, photos peuvent me suivre si je désire changer d’outil de réseautage.

    Après, Google doit avoir pas mal d’idées derrière la tête, bein ouais on devient pas maitre du monde sinon…

  2. POur le moment, c’set très nul et très lent… Les sites cités en exemple tiennent la charge mais les iframes google elles s’affichent hyper lentement.

    ça semble être un produit qui ne tient pas la charge. Etonnant pour du google, même pour un lancement(surtout que personne n’a quasiment accès au service pour le moment, c juste du buzz)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *