La vraie vie, le futur du web ? [futur2.0]

Depuis longtemps je pense que le web de proximité va devenir un vrai business. Je suis d’accord pour admettre que nous avons tous besoin de gros sites, de ressources, des meilleurs prix… Mais d’un autre côté, il y a quand même la frustration de pas trouver le commerçant d’? côté sur le web.

Au risque de me faire accuser d’être un Geek (ce que j’assume) j’adorerai pouvoir trouver facilement la carte du traiteur, celle du boulanger, les produits dispos dans la petite bijouterie en bas de la rue, pouvoir faire mes choix au chaud tranquille.

Pour ce qui est des restos ça commence mais pour le reste on est pas encore dans un vrai web local. Les solutions il y a quelques années venaient de la technique, pas facile de fabriquer un site et puis la proximité ça doit rimer aussi avec mobilité, le challenge était de taille. Aujourd’hui ça n’a pas changé vraiment mais de nouvelles solutions sont apparues, les e-boutiques clé en main, les forfaits Data qui pointent le bout de leurs nez.

Mais bizarrement (ou pas d’ailleurs) le web local est poussé par un acteur mondial qui a bousculé pas mal d’habitudes, je parle bien sûr de l’incontournable Facebook. Avec Facebook, presque tout le monde arrive online, pas besoin de grande chose mis ? part du temps ? perdre, et ça marche.
Facebook est une sorte de tournant dans la compréhension par le grand public de ce que peut être l’identité numérique.

Pour en revenir avec le titre du billet, le web local, de proximité ne pouvait pas vraiment se développer tant que les gens pensaient qu’ils étaient perdus dans l’immensité du web, désormais ils sont l? et veulent se créer un espace ? leur échelle.

Les initiatives sur le web dans ce sens sont très nombreuses dans le domaine de la rencontre, de l’immobilier mais dans les autres domaines c’est pas encore ça.

L’humanisation du web est une bonne chose qu’il va falloir quand même surveiller du coin de l’oeil car la protection de la vie privée (si elle existe) est toujours un sujet sensible.

l? je pense humanisation, passerelle web/IRL, potes, bières … et bam dans mon reader, je vois que Patrice Cassard sort la beta de Apericlub et qu’il y a déj? un apero RIL Shopping… C’est pas cool ça 🙂

Apericlub c’est :
Le principe de l’apériclub est de mettre en relation, dans la vraie vie, des personnes qui ne se connaissent pas, le temps d’un apéritif. Si vous devenez membre de l’apériclub, vous pourrez, au choix, rejoindre un apéro existant, ou créer le votre afin que d’autres membres puissent s’y inscrire. Un concept simple et artisanal, mis en oeuvre par et pour de vrais passionnés de ce grand moment d’art de vivre ? la Française qu’est l’apéro !

Pour finir ce petit billet, j’ai envie de dire que tout ça va nous amener vers un mashup web/IRL qui ne sera complet qu’avec une touche d’univers virtuels 😀

Vivement la suite, non ?

Une réflexion au sujet de « La vraie vie, le futur du web ? [futur2.0] »

  1. C’est encore plus vrai pour ceux qui habitent ? la campagne : on aime bien parler avec le boulanger de son village, mais si on veut trouver un bon livre ou une bonne bouteille, il faut faire de la route et vive le web qui permet, bien tranquille chez soi, de trouver ce que l’on veut en retrouvant le côté agréable de la visite chez le boulanger ! Une ex- citadine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *