Google Chrome OS : système d’exploitation made in Mountain View [bigbuzz]

Google vient d’annoncer au Monde qu’en l’an 2010, les humains auront la chance de voir apparaitre Google Chrome OS.

Pour l’instant les détails sur ce futur système d’exploitation sont maigres, il est simplement indiqué que le système sera dédié au netbook, les miniPC qui ont la côte.

La question est donc de savoir ce que nous pouvons en conclure. D’abord que les ambitions de Google restent les même : devenir maitre du Monde. Pour ce faire, une des étapes et donc de prendre la place de Microsoft au coeur d’un maximum d’ordinateur. En s’attaquant au marché des netbook Google attaque encore une fois en contournant son rival, comme il l’a fait en lançant Android l’OS mobile. Il est également évident qu’aujourd’hui il n’y a pas vraiment d’OS adapté aux netbooks mis ? part les distrib Linux pas toujours évidentes ? prendre en main. (J’ai vu tourner un Samsung NC10 sous MacOS par contre ça carbure)

La plupart d’entre nous s’attendait ? voir arriver une version Android pour les netbooks mais je pense que le marketing est passé par l? et qu’il y aura peut être une différence dans le contrat avec l’utilisateur final, peut être que le produit sera moins ouvert, on verra 🙂

Il faut aussi noter que Google opère un changement dans sa stratégie de communication depuis Google Wave, fini les Beta, bienvenue aux supers annonces virtuelles sur le futur radieux. C’est un peu dommage, car Google avait changé la donne et retourne se cacher derrière les techniques marketing du siècle dernier.

Pour conclure, sur cette non-information-big-buzz, je dirai comme souvent qu’il faut attendre et voir comment Google va passer de l’OS pour les petits écrans ? un vrai bébé capable de se tenir debout face ? Windows Seven et MacOS.

Encore une fois, ? suivre…

4 réflexions au sujet de « Google Chrome OS : système d’exploitation made in Mountain View [bigbuzz] »

  1. Il serait juste de signaler que les dernieres distributions LINUX telle que UBUNTU sont extremement simple a installer (moins de 30 minutes) et tres facile a utiliser. Tous ce fait par interface graphique. A cela s’ajoute une tres bonne stabilite (bien meilleur que window), l’absence de virus et une impressionante communaute de passionne qui repondent tres rapidement a tout probleme rencontre…. et tout cela est disponible gratuitement.

    D’ailleurs, le prochain Android sera une distribution LINUX… CQFD 🙂

  2. Si les annonces de Google se font longtemps ? l’avance, n’est-ce pas parce qu’elles portent des sur des logiciels libres (Android, Chrome OS) ou des plate-formes ouvertes (Wave)? Le modèle libre fonctionne par l’association d’une communauté de développeur au développement du projet, y compris en amont. Pour Google, les avantages sont de minimiser les coûts, donc les risques, et d’améliorer son image au moment où elle commençait ? s’effriter. Au pire Chrome OS sera une distribution LInux de plus, au mieux elle familiarisera Linux auprès du grand public et en facilitera l’adoption par le plus grand nombre.

  3. Androit is Chrome OS ne jouent pas dans la même catégorie.

    Chrome n’est annoncé que comme un moyen de démarrer un terminal internet portable pour donner le plus d’espace possible au navigateur Chrome.

    Visiblement pas de système de fichier visible par l’utilisateur ou très léger et abstrait. Google est assez flou sur le sujet.

    Bref un noyau Linux pour démarrer la machine, configurer le réseau et gérer les entrée/sorties.

    Probablement aucune autre application que Chrome exception faite des outils de configuration de la machine.

    Le web, rien que le web. Un créneau inaccessible ? Windows et au Mac. Même l’iPhone/iPod-touch offrent plus de fonctionnalités.

    Une idée similaire ? celle d’Orable et Sun avec le NetComputer des années 90. Le web est mature, mais le marché est-il prêt ? ce genre de terminaux? Ne sont-il pas destiné ? rester cantonnés ? une niche?

  4. Merci pour vos précisions très utiles !

    Je viens accorder que la communication nouvelle formule est une bonne formule pour créer un lien avec les communautés, n’empèche que cela pourrait aussi se faire sur une base de travail même légère.

    Une chose est claire Google a de l’ambition et apporte toujours son lot d’innovations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *