Google un pas de plus vers le web local [strategie]

Google est le leader mondial de la recherche sur le web, cette position est tellement indiscutable que l’on peut se demander comment le géant va faire pour continuer à gagner en importance dans nos vies. Pour Google, la solution est une évidence : le web local.

Il est écris depuis maintenant plus de 10 ans que la prochaine étape de consommation du web sera locale loin du mirage classique de la conquête du monde par la voie électronique. Le web local c’est la possibilité depuis son ordi ou son téléphone mobile de trouver des infos sur des événements ou des services se trouvant dans les 500m autour de sa position.

Le premier mouvement de Google vers le local est le filtre activé depuis longtemps dans le programme AdWords/AdSense qui permet de filtrer l’affichage de la publicité par l’annonceur en fonction des données géographiques fournies par l’IP de l’utilisateur. L’autre action, plus évidente et bien sûr l’investissement considérable réalisé pour Google Maps. Google Maps est LE service de proximité par excellence, Google commence à y ajouter certains magasins, restaurants ou bureaux. Je me souviens il y a 3 ans avoir inscrit l’agence immobilière et avoir reçu par lettre postale un code à saisir pour confirmer la réalité de ma situation géographique. Certes ce système n’est plus d’actualité mais démontre le souci de pertinence qui préoccupe l’Empire. Google Street View enfonce encore le clou en offrant des photos locales.

Moins clair mais dans la même idée, Google Earth, Google Site creator (création de site en 3 clics), Lattitude (geoloc sur mobile), sont autant de services qui peuvent avoir des applications locales. Bien sûr, on ne pas ne pas parler d’Android l’OS pour mobile qui est en train de mettre Google dans la poche de l’utilisateur.

Ce qui a déclenché ce billet est bien sûr la rumeur de rachat de Yelp par Google pour un 1/2 milliard de dollars. Yelp est un site a succès uniquement aux US qui propose des critiques de lieux, comme les restaurants, les salles de spectacles… La baseline est « Real people, real reviews » ça donne une bonne idée de l’esprit. Comme tous les sites UGC, le succès est relatif à l’adhesion du public, Yelp a réussi à s’imposer sur ce créneau. Le rachat est donc complètement dans cette philosophie de la conquête du web local.

Que la Force soit avec nous.

7 réflexions au sujet de « Google un pas de plus vers le web local [strategie] »

  1. @Vianney : oui, je suis d’accord, d’où « pages jaunes » et non « pagesjaunes.fr », on est donc sur le web et plus sur le papier. Après, tel ou tel site, et notamment celui des pages jaunes et leur appli iphone, je suis d’accord là-dessus 😉

  2. re : « …reçu par lettre postale un code à saisir pour confirmer la réalité de ma situation géographique. Certes ce système n’est plus d’actualité »

    Si si, c’est toujours d’actualité, on reçoit le code de confirmation par sms OU par courrier postal.
    Lorsque je réalise des inscriptions pour le compte de mes clients j’utilise parfois cette solution.

    @ graeme : re : « tout se fait de plus en plus sur le web plutôt qu’au téléphone ou dans les pages jaunes » et « aller plus vite en tapant directement ce que l’on cherche dans un moteur, à la place de se lever, aller jusqu’aux pages jaunes »

    heu .. pagesjaunes.fr est au cinquième rang des audiences françaises et l’appli la plus téléchargé sur Iphone … Pages Jaunes est aujourd’hui un incontournable de la recherche locale.

    Pour le reste tout est question de modèle économique, pour adwords il y a une force de vente certes, mais il faut surtout que leurs clients y trouvent un retour sur investissement. Quand aux éditeurs de portails locaux, depuis longtemps, il y en beaucoup qui cherchent sans le trouver un modèle qui permette leur survie.

    On se dirige sans doute plus vers un contenu aggloméré (ex : ma liste de contact gmail se synchronise avec mes contacts facebook ou bien encore le développement de portail netvibes locaux)..

  3. Je crois que Google va se planter sur le web local.. au profit d’un multitudes de petits acteurs locaux bien plus pertinents car justement « locaux »..

    Or on sait que le succés de Google repose sur la soit disant pertinence des infos qu’il retourne à l’internaute. Une grande escroquerie 😉 il suffit de bien connaître un thème pour se rendre compte que les résultats retournés par Google (ni les autres moteurs en fait) sont loin d’être les plus pertinents.

    Bref tu connais mon affection pour le web local mais là je crois sincèrement que Google n’en sera pas le grand gagnant…

    Un Facebook est un début de réponse peut être… mais il suscite tellement de méfiance..

    A suivre donc 😉

  4. Hey,

    Google cherche également à s’implanter au niveau local au travers du programme AdWords…

    En effet, ils ont signé un accord de régie locale avec SPIR Communication et NRJ qui, grâce à leurs commerciaux respectifs commercialisent des offres de SEM

    @ suivre

  5. Merci pour l’info sur Yelp.
    Il est vrai que l’accès au web de proximité est la prochaine, et même déjà actuellement, voie que le web empruntera, avec la démocratisation de l’accès internet.
    Je le vois bien avec mes guides locaux des sorties CafésFrance 😉
    Les revenus potentiels pour les acteurs du web qui y seront présents sont énormes.
    Les recherches de proximité prennent en effet de plus en plus de place : horaires d’ouverture de tel resto, photos, réservations en ligne même, tout se fait de plus en plus sur le web plutôt qu’au téléphone ou dans les pages jaunes. Il faut dire que nous passons du temps devant un ordi à travailler, alors pourquoi ne pas aller plus vite en tapant directement ce que l’on cherche dans un moteur, à la place de se lever, aller jusqu’aux pages jaunes, chercher pendant de longues minutes. Là, devant l’écran, tout est plus rapide, la réponse est exhaustive ou presque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *