mon petit bilan #leweb09

Voil? , LeWeb est terminé.

Première chose je suis fatigué.

Parce que mine de rien j’ai plus marché dans le 104 que dans les 3 derniers mois.

Second truc, j’ai essayé de vous ramener des interviews en vidéo et du coup je sais pas trop ce que cela va donner 😀 .Alors que dire de ce LeWeb 09. Au niveau de l’organisation si on oublie les repas Un peu cheap et la soirée au VIP une boite parisienne ? l’accueil lamentable, on peut dire que c’était vraiment la classe. Le 104 bien chauffé est lieu incroyable, de l’espace qui donne pas l’impression d’être 2000 personnes et le caractère des vieux bâtiments parisiens. Le découpage de cet énorme volume permet de multiplier les lieux de rencontre et les espaces d’échanges. Le confort est une chose mais le contenu en est une autre et cette année entre la n°3 de Google, Jack Dorcey le fondateur de Twitter et la princesse Rania de Jordanie pour ne citer qu’eux, le plateau était riche.Du côté des conférences j’avouene pas avoir trop participer car elles sont toutes dispos en ligne et que quitte ? être physiquement tous au même endroit pendant deux jours autant en profiter pour se parler.

Pour tirer un bilan, je dirai que ce LeWeb09 avait un goût particulier, celui initié par LeWeb08, l’internet est devenu une industrie et on est de plus en plus loin de l’image décontracté de l’entrepreneur du web. L’ambiance est bien sûr plus cool qu’ailleurs, l’internet français est un petit monde et que donc beaucoup de gens se connaissent mais malgré cela ça commence ? être vraiment sérieux.

Cette année, a priori c’était plus les techniciens qui étaient demandés, il semble que ceux qui savent coder, optimiser, designer, ergonomiser (humm pas sûr de celui l? ) qui étaient ? l’honneur. Je ne parle pas des conférences mais bien de ce qui semblait se passer dans les allées. Comme je le disais le web ça devient du sérieux et beaucoup d’entreprise sur le point de se lancer ou déj? en ligne cherchent ? améliorer l’expérience utilisateur.

photo via Accessoweb Côté startup représentée, l? encore, on peut sentir que l’on cherche ? faire des services qui vont rapporter un peu d’argent assez vite, le business model basé uniquement sur l’acquisition d’une communauté ne sont plus de la partie, il faut avoir un autre plan. Les communautés par contre elles sont toujours au centre des attentions. Les questions qui revenaient, étaient comment être plus efficace sur Facebook et Twitter ? Comment faire pour capter l’attention des internautes au del? des géants ? Je parlais plus haut de sérieux, mais c’est aussi le réalisme qui est intéressant, Twitter a démontré une fois de plus que la simplicité peut toujours être une arme. Le service ? l’internaute doit primer.

J’ai été surpris de pas voir de concept ou d’idée vraiment embryonnaire, on va ? LeWeb soit avec un produit soit pour sentir la tendance mais pas pour confronter au pubic de connaisseur, une beta ? moitié finie comme on pouvait le voir il y a quelques temps.

Côté matos, LeWeb n’est pas le lieu idéal pour les amateurs de hightech et malgré la présence de Nokia, notre fidèle ami l’iPhone était dans toutes les mains/poches/…

Un petit clip d’intro aux interviews qui vont venir dans la semaine (en espérant que j’arrive ? en tirer quelque chose de pas mal)

LeWeb09 clip from Richard on Vimeo.

2 réflexions au sujet de « mon petit bilan #leweb09 »

  1. Entre le metro, le lapin et les jambes des hôtesses il y a un gros teasing des interviews Richard !
    Sinon, l’intérêt du Web09 dans ton activité professionnelle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *