Apple iPad : l’iPhone XL [humm]

On le savait, on l’attendait et Steve l’a fait, l’iPad existe et risque bien de faire parler d’elle pendant un moment.

Donc l’iPad déjà c’est ça :

Une belle machine avec un écran de 9″, ultra fin au design sobre comme Apple sait le faire. Côté techno, il s’agit d’un écran multitouch LED (1024×768), d’une puce A4 made in Apple dont on ignore les perfs, d’une batterie qui tiendrait 10h en usage normal et 1 mois en veille, des capacités de 16,32,64 Go, du Wifi 801.11n et de la 3G pour les modèles 3G, GPS et bluetooth. Question connectique, on trouve 1 prise jack 3,5mm et un connecteur type Dock classique. Pas de connecteur pour ajouter de la mémoire… et pas d’USB…

L’iPad est une sorte d’iPhone king size car toute l’ergonomie est calquée sur celle de l’iPhone, cela a d’ailleurs été une des arguments hier soir pendant le keynote. Apple a annoncé la compatibilité à 100% avec les 140 000 apps dispo sur le Store. La présentation hier s’est beaucoup appuyé sur les jeux vidéos mais un iWorks adapté a été aussi dévoilé ce qui donne à la machine quelques capacités de « productivité ».

Une des grosses annonces est le lancement de l’iBookStore et l’arrivée d’Apple dans le marché du livre électronique, ça va certainement secouer cet ecosystème qui jusqu’à présent faisait profil bas et n’avait que quelques ereaders pas très sexy comme étendard. En passant, j’imagine que Sony et Amazon vont baisser le prix de leur reader de 50% pour rester dans la compet’. Certains argueront que lire sur un écran LED n’est pas aussi agréable que sur un vrai livre électronique mais l’iPad risque d’attirer les gens par ça capacité à faire autre chose que simplement ereader. J’espère que nos amis éditeurs français ne vont pas trainer les pieds parce que le format annoncé est l’epub qui est un des formats classiques dans le domaine.

Une des déceptions vient de l’absence de caméra intégrée qui élimine de fait l’usage pour la visioconférence ou même les applications en réalité augmentée. Cette absence est juste incompréhensible, c’est peut être la volonté d’emmerder les early adopters…

Apple a aussi annoncé la déclinaison de sa tablette avec ou sans 3G, bien sûr le prix change en fonction mais c’est surtout au niveau du marché américain qu’Apple tape fort en lançant des forfaits sans engagements de 14,99$ pour 250Mb à 29,99$ pour de l’illimité dans un pays où le forfait Data coûte pour l’instant 60$/mois. On ne connait pas encore la politique d’Orange là dessus, mais moi payer 2 abos datas mobile/iPad me parait difficile pour la plupart des gens… wait & see.

Enfin, quelques accessoires ont été annoncé comme une housse qui permet de protéger l’appareil mais aussi de le faire tenir ne position verticale afin de regarder une vidéo tranquille, un dock avec clavier et sortie VGA a été annoncé pour transformer l’iPad en presque ordinateur et enfin des adapteurs Dock->uSB et Dock->cartes mémoires pour étendre la connectivité de l’appareil (mais en le rendant moins sexy).

Enfin les prix : Wifi : 16Go / 499$ – 32Go/599$ – 64Go/699$ Wifi+3G : 16Go/629$ – 32Go/729$ – 64Go/829$

Voilà pour le pitch, maintenant mon avis 😀

Oui, j’ai envie de l’iPad, c’est un appareil sexy, étonnant malgré tout, disposant de tout ce que l’on peut attendre d’une petite tablette tactile de ce genre. Mais j’avoue me poser encore pas mal de questions. La rapidité du processeur : moi j’aime quand ça va vite, je suis curieux de voir ce chipset maison. La camera, c’est vraiment trop bête, ça aurait pû être un outil génial de visio Le ibookStore : super mais est ce que je vais lire dans le métro sur ma tablet ? Pas sûr… Mémoire 16/32/64 : c’est pas beaucoup pour un usage basique perso et l’absence de slot SD est débile même si il est logique pour vendre la version à 64Go…

Mon pote Steph sur le coup me disait :  » juste un périphérique tactile pas puissant, sans camera et qui ouvre des formats propriétaires… pour tada 500 euros. » C’est vrai mais on aime tellement être captif de ces salopards d’Apple…

La question de l’usage est quand même là aussi, certes le produit se situe entre l’iPhone et le Macbook mais en réalité moi j’ai plus besoin de ces deux là que de l’iPad. Par contre c’est l’ordinateur parfait pour l’usage domestique, tu rentres chez toi, tu choppes 2/3 emails, un tour sur Facebook, 1/4h sur un site pour trouver une recette… Je pense aussi que dans le cadre de présentation chez les pros l’iPad peut devenir le « must have » pour avoir l’air au top.

En fait, c’est la magie d’Apple, on le voit on en a envie mais c’est pas très raisonnable…

En bonus 10 mins de manipulation par les petits gars de iLounge

14 réflexions au sujet de « Apple iPad : l’iPhone XL [humm] »

  1. Le Iphone et le Ipad sont des imitations du webfinger « internet avec les doigts crée et réalisé en 1998 par André Lukali.
    L’interface et les fonctionnalités sont identique mais le webfinger a été crée en 1998. Caméra intégré, chat, clavier virtuel écran tactile, touche du webfinger sont devenu les touches du iphone, étonnant ?
    Le Webfinger :
    Qu’est-ce qui mesure 1,50 mètres, pèse 65 kg et que l’on tapote du bout des doigts ? C’est Webfinger, la borne de vulgarisation d’Internet qui fleurie dans les cafés, les hôtels, les restaurants à travers la France. Sa conception est le fruit de l’ingéniosité du Lorientais, André Lukali et son développement a été rendu possible par un «pro» de la grande distribution en Bretagne, Jean-Luc Le Douarin, séduit par le projet. A Lorient, plus d’une dizaine d’endroits se sont déjà équipés d’appareils. Au niveau national, l’objectif des 500 sera atteint avant le mois de mai, chiffre qui devrait tripler avant la fin de l’année. Cette importante croissance place Webfinger en première position sur le marché national des réseaux de bornes interactives. L’architecte Jean Nouvel en avait commandé une pour un projet à strasbourg qui lui a été livré en noir. Club Internet, Liberty Surf, Roland Moreno ils ont tous approché le Webfinger. Cyber Deck qui installait ses bornes dans le métro a été devancé. Il faut rendre L’internet grand public sur écran tactile avec icone de navigation à son fondateur André Lukali. Visible à la page 100 du livre Mondial des Inventions 2002 à côté d’un projet microsoft. le dossier complet est encore accessible à l’Agence C3M à Paris. Voilà pour l’histoire

  2. Le Iphone et le Ipad sont des imitations du webfinger « internet avec les doigts crée et réalisé en 1998 par André Lukali.
    L’interface et les fonctionnalités sont identique mais le webfinger a été crée en 1998. Caméra intégré, chat, clavier virtuel écran tactile, touche du webfinger sont devenu les touches du iphone, étonnant ?
    Le Webfinger :
    Qu’est-ce qui mesure 1,50 mètres, pèse 65 kg et que l’on tapote du bout des doigts ? C’est Webfinger, la borne de vulgarisation d’Internet qui fleurie dans les cafés, les hôtels, les restaurants à travers la France. Sa conception est le fruit de l’ingéniosité du Lorientais, André Lukali et son développement a été rendu possible par un «pro» de la grande distribution en Bretagne, Jean-Luc Le Douarin, séduit par le projet. A Lorient, plus d’une dizaine d’endroits se sont déjà équipés d’appareils. Au niveau national, l’objectif des 500 sera atteint avant le mois de mai, chiffre qui devrait tripler avant la fin de l’année. Cette importante croissance place Webfinger en première position sur le marché national des réseaux de bornes interactives. L’architecte Jean Nouvel en avait commandé une pour un projet à strasbourg qui lui a été livré en noir. Club Internet, Liberty Surf, Roland Moreno ils ont tous approché le Webfinger. Cyber Deck qui installait ses bornes dans le métro a été devancé. Il faut rendre L’internet grand public sur écran tactile avec icone de navigation à son fondateur André Lukali. Visible à la page 100 du livre Mondial des Inventions 2002 à côté d’un projet microsoft. le dossier complet est encore accessible à l’Agence C3M à Paris. Voilà pour l’histoire !!!

  3. Je ne peux qu’être d’accord avec vous, il y aura une V2 et elle sera mieux mais malgré tout je peux pas comprendre (même au niveau stratégique) l’absence de caméra pour faire la visio.
    C’est comme l’absence d’USB, on va pas me faire croire que c’est le coût de la techno qui a rendu la chose impossible.

    Pour l’histoire de la lecture, je suis d’accord aussi pour dire que les ereaders ont des écrans très très intéressant pour la lecture, que la conso électrique est un vrai bonus pour le lecteur assidu. Cependant, nous passons quand même nos journées à lire sur des écrans d’ordinateur des milliers de ligne de textes sans nous dire, vivement que mon Macbook affiche le texte comme un livre.

    J’ajouterai que je suis assez client de la lecture sous iPhone via Stanza, c’est pas aussi bien qu’un bouquin mais j’ai quelques milliers de pages au compteur et j’ai pas vraiment à me plaindre même dans l’obscurité en passant le texte en blanc sur fond noir.

    Ptain, plus on en parle plus j’en ai envie en fait 😀

  4. Apple ce laisse une marge de manoeuvre pour en sortir un autre l’année prochaine.
    Un iPad V2 avec une Webcam qu’ils nous revendront 500€, l’iPhone V1 etait quand même l’un des seul à cette époque à sortir encore en Edge, sans MMS, sans possibilité de filmé et ca ne m’a pas empeché de l’acheter 🙂

    En gros pour les plus difficiles attendez la version 2 😉

  5. Tout le monde l’attendait, tout le monde l’annonçait, et du coup, super facile, Apple l’a fait. Du coup, bon, ça enlève un peu de la magie à la keynote…

    Je trouve l’objet plutôt bien fait au premier abord, mais ça manque de connectique. Une prise USB et/ou un lecteur SD auraient pas fait de mal et je pense que ça serait rentré assez facilement.

    Le manque de webcam ne me fait ni chaud ni froid, tout le monde dit que c’est balot, qu’on va rater la visio, franchement, on s’en tape de la visio. Ca fait 5 ans qu’on a la 3G sur nos mobiles et qu’on a des caméra dessus pour en faire, pourtant, on n’en fait pas. Si on veut appeler la personne, on téléphone, si on veut la voir, on va chez elle. Le vieux mythe de la visio, ça ne marchera pas, ça pue, et c’est tant mieux. T’imagine, y’a un gars qui t’appelle en visio, t’es à carrouf en train de faire tes courses, la classe quoi (et encore ça aurait pu être pire, genre à liddl ou aux chiottes).

    Le bon point c’est que les applis de l’iPhones sont compatible, une bonne nouvelle. Par contre il y aura de la place perdue, vu que l’écran est quand même plus grand. Donc à voir pour les développeurs comment ils feront.
    J’imagine qu’à l’avenir, il faudra concevoir des interfaces différentes pour l’iPhone et l’iPad.

    Là où le bât blesse, c’est au niveau eReader.
    En effet, la presse mise un max là dessus, et j’espère que le groupe où je bosse se remue les fesses aussi de ce côté là, mais pourtant l’écran n’est pas adapté : dalle brillante, LED.
    Je ne vois pas la différence avec un écran d’ordi classique. Ca nique les yeux, ça brille, et on a pas envie de lire pendant des heures sur une surface qui nous éclaire la gueule.
    Alors ok, avec l’eInk, c’est plus limité les utilisations, mais c’est quand même vachement plus confortable.
    Je ne sais pas si on ne pourrait pas combiner deux écrans : un écran LED et un écran eInk par dessus qui prendrait le relais pour afficher le texte…
    J’émets donc de très sérieuses réserves quant à ce point. Je ne pense vraiment pas que le publique s’en servira pour lire la presse ou des livres dessus.

    Hormis ça, sans aucun doute, la tablette fera fureur, comme l’a fait l’iPhone et ce malgrès toutes les imperfections, je ne me fais pas de soucis pour Apple !

  6. un beau produit ça c’est sûr.

    C’est clair que des iPad à faire gagner ça ne peut que déclencher une adhésion forte, toi t’as une idée derrière la tête déjà 😀

  7. Ach, un peu déçu quand même, surtout après un foin du tonnerre. (c’est sur, Apple, ce ne sont pas des billes en com.)
    L’USB et la Webcam manquent cruellement (rien que pour la Webcam, je ne le prendrais pas)
    Un gros Ipod/Iphone.
    Et comme tu le dis très bien, c’est très beau et on en a envie, mais ce ne serais vraiment pas raisonnable !!

  8. La première version de l’iPhone souffrait elle aussi de gros manques hardware/software qui ont été comblés par la suite avec le 3G et 3GS.
    Pour le moment, l’iPad va être acheté pour frimer, mais j’ai confiance en Apple pour en faire un must have dans les 2 ans à venir.

  9. Je trouve aussi, comme beaucoup, que l’absence de caméra frontale (faire de l’iPad un appareil photo n’est pas raisonnable) coupe d’emblée certains types d’applications (et je pense particulièrement aux jeux et la visio).

    Cet iPad est surtout un gros iPod. Mais cette taille d’écran lui ouvre la porte à de toutes nouvelles applications. iWork est la première d’une longue série.

    Et franchement: 30€ pour iWork c’est donné.

    La suite sur mon blog 🙂

  10. J’ai lu qu’un développeur à trouver dans l’OS de l’iPad la fonction « Prendre une photo » donc soit ils ont prévu le coup pour la webcam dans la V2 ou alors un accessoire à acheter en plus? (pas top après niveau design).
    Je pense que je vais me prendre l’iPad V1 car je fais confiance aux développeurs pour nous trouver une multitude application qui mettront en valeur ce petit bijou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *