Google pourrait se lancer dans la vente d’électricité [green dream]

On sait que Google a des besoins immense en terme d’energie électrique, certain analystes indiquent que la firme absorbe avec ses 30 mega data-center l’équivalent de la production d’une vingtaine de centrales nucléaires.

C’est pour cette raison que la firme a demandé à l’état américain l’obtention d’une licence pour devenir fournisseur d’électricité. Aux USA comme en France depuis peu, le marché de l’énergie est complètement ouvert et il y a donc des entreprises qui fabriquent et d’autres qui la revendent.

Si Google veut devenir revendeur c’est avant tout pour pouvoir acheter directement son courant en gros et ainsi faire des économies. Cette démarche est déjà opérationnelle pour le géant de la distribution Wall-Mart.

D’après l’annonce de Niki Fenwick, porte parole de Google, l’objectif est de faire des économies mais surtout de pouvoir n’acheter que de l’électricité issue de source d’énergie renouvelable et de devenir « neutre » en terme d’émission de gaz à effet de serre.

Cette volonté de Google de se tourner vers une consommation électrique plus verte est saine et j’imagine que la tentation à terme de devenir un opérateur énergétique doit être forte.

C’est au gouvernement américain de décider, wait and see.

6 réflexions au sujet de « Google pourrait se lancer dans la vente d’électricité [green dream] »

  1. Ca fait 2 ans que Google s’est lancé dans le programme «Renewable Energy Cheaper Than Coal» basé sur le solaire, la géothermie et l’éolien. Les serveurs consomment en effet une quantité monstrueuse d’énergie (climatisation et courant) : ils émettent plus de gaz à effet de serre que l’industrie de l’aviation au complet…

    Google marchand d’électricité, c’est donc dans la continuité de son programme.

  2. Arf, mes phrases sont rudes ?
    Désolé, je dors mal en ce moment, du coup, ça se ressent sur le moral :/

    J’vais faire des efforts pour être plus consensuel 🙂

  3. Il ne faut pas non plus oublier que c’est avant tout les énormes bénéfices qui peuvent faire cela. En gros si j’étais une grosse tête de chez GG effectivement en plus d’avoir mis les data-centers dans des emplacements stratégiques et bien je continuerai aussi mon développement dans le sens de l’indépendance totale bref de la liberté, il me semble qu’ils ont des gros projets aussi au niveau du transport de l’information en fait comme je viens de ledire ils oeuvrent dans toutes les directions qui peuvent renforcer leur indépendance et c’est sûrement la clef de leur solidité future.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *