Investir dans les biens virtuels [tendance du web]

Souvent quand je parle de mon boulot, beaucoup de personnes sont surprises voire incrédules pourtant le virtuel est en train de rentrer dans les moeurs. Je dis « en train » parce qu’aujourd’hui acheter un t-shirt pour un avatar peut paraitre encore l’oeuvre de quelques marginaux mais les investisseurs pensent que cela ne posera pas de problème dans les mois/années qui viennent.

Ce matin, un article dans Virtual Worlds News indique qu’en 2009 1,38 milliards de dollars ont été investi dans des entreprises qui sont liés à l’univers des « virtual goods ». En 2009 c’est 87 sociétés qui ont levé des fonds pour se mettre dans de bonnes conditions pour être là quand le marché passera le cap du « mass market ». Par comparaison, en 2008, ce sont « seulement » 34 sociétés qui avaient levé des fonds pour un montant total de 408 millions de dollars.

Le détail est disponible sur cette page pour ceux qui souhaitent aller au bout de l’information.

Au delà de ces chiffres qui laissent songeurs, il faut y voir un nouveau moyen de consommer, les internautes sont de plus en plus conscient que les échanges numériques n’ont rien de virtuel, la dématérialisation ne vide pas les choses de leur contenu. Je ne peux qu’être d’accord lorsque certains sont dépités de voir des amis à eux dépenser quelques euros dans un bouquet de fleurs virtuel à offrir sur Faceboook mais d’un autre côté, c’est pas le geste qui compte ?

Il est impossible de savoir comment va évoluer cette relation entre le réel et le dématérialisé (le virtuel?) mais le web devient omniprésent dans notre quotidien, au boulot, à la maison, sur nos mobiles, dans notre télé, bientôt nos frigos… Les usages sont en train de se construire et j’imagine qu’il ne faudra pas attendre des années avant de savoir si ce milliard a été bien investi ou pas.

Allez je fais mon virtual good coming out, oui j’ai déjà acheté des fringues pour mon avatar et oui j’assume 😀

3 réflexions au sujet de « Investir dans les biens virtuels [tendance du web] »

  1. C’est chelou, j’ai ‘achement de mal avec ça…

    Je sais pas si je vire « vieux con » ou quoi, mais les mondes virtuels, ça me touche pas du tout, j’en vois pas l’intérêt…

    Autant je chat sur IRC et IM, que les univers virtuels comme seconds life, ou Home (Sony) ben, je vois pas l’intérêt (je me répète).
    J’ai testé Home l’autre jour, je passe 1/2h à créer mon avatar, et après, hop, lâché dans le vaste monde. Y’avait 10 pélos qui couraient dans tous les sens, les filles étaient assaillies, bref, la classe quoi.

    Je fini par trouver quelqu’un avec qui discuter, et au final, c’est comme sur IRC, on discute avec un clavier. 10 minutes après j’avais plus rien à raconter, je bouge, et y’avait plus personne, donc j’ai arrêté.

    Je peux te dire que du coup, mon avatar doit être mort de faim depuis le temps que je ne l’ai pas ressorti. Alors de là à lui acheter un t-shirt…

  2. héhé, non je ne pense pas que tu vires vieux con.

    Je pense que ta remarque est normale si on tiens compte de ton expérience. Je croise tous les jours des personnes qui ont la même histoire et je ne peux qu’être 100% d’accord avec l’inutilité apparente de tout ça.

    Sauf que 😉

    Les univers virtuels sont en effet une évolution des moyens de communication, ils permettent de donner un cadre différent aux échanges. Second Life a montré que l’outil a des qualités de « social networking » mais manque l’usage.

    De mon point de vue, tout ça n’a du sens que si il y a un objectif. Aller dans Second Life pour assister à une expo, échanger autour d’un thème précis avec des gens qui viennent de partout dans le monde, c’est là quand le fait que 2 avatars puissent interagir prend du sens.

    La 3D donne un côté immersif à des choses que l’on ne peut faire que dans des environnement de ce genre.

    Après, il faut aussi porter un regard curieux sur cette évolution, quand on a commencé le web il y avait le tchat, puis tout cela a évolué, vers des Facebook, le succès de Habbo Hotel et autre Dofus démontre que ça fonctionne sur le plan ludique.

    Quelque part, je me dis que l’on devrait déjeuner ensemble et que l’on en parle 🙂

  3. Ah, ben je suis toujours partant pour un déjeuner 🙂

    Je suis d’accord avec toi : il faut un but, une utilité.

    Dofus, j’y ai pas mal joué pendant un moment, c’était top, j’avais rencontré des gens super, (de mon age), et on se faisait de bonnes parties. J’me souviens même des fois, on se posait dans une taverne et on se faisait des séances de chat.

    En fait, quand on arrive dans un système comme Home, ce que l’on ressent, c’est la vacuité, c’est vide, il n’y a pas grand monde et on se demande ce qu’on va bien pouvoir faire. Il n’y a aucune aide contextuelle, ou peu, et le moindre truc que j’ai voulu changer dans mon appart coutait de l’argent (direct, même pas un catalogue de produits gratos histoire d’attirer le chalant).

    Bon après, ça demande du temps…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *