Earlybird : Twitter invente son business model [business2.0]

Haaaa, Twitter… Ce bon vieux Twitter.

Si il y a bien un service qui a usé des clavier c’est celui là. Je sais pas si il existe dans l’internet mondial une stats sur les sujets que les bloggers ont traité en long en large et en travers mais je pense qu’il doit être sur le podium.

Comme tout le monde, j’ai et je parle beaucoup de ce service pour lequel j’avais pourtant eu de nombreux de doutes. J’ai même retrouvé un billet de Mars 2007 où j’annonçais que non je ne voyais pas l’intérêt du service.

3 ans 1/2 plus tard, le service est un succès. Certes, il reste des zones d’ombres mais le service est aujourd’hui un incontournable du web d’aujourd’hui.

Au delà de son intérêt, l’autre question sur laquelle nous nous sommes cassés les dents a été le business model. Comment dans un service aussi basique faire rentrer un modèle, gagner de l’argent ?

Il faut croire que l’équipe derrière le site est en train de trouver quelques chemins vers le profit.

Il y a quelques mois, nous avons vu arriver les « Promoted Tweets« . L’idée simple est de vendre à des annonceurs un tweet sponsorisé qui va s’afficher en haut des pages de recherches. Là encore nous étions très sceptiques mais on avait vu quelques compagnies comme Coca Cola se féliciter de la formule et annoncer que le rapport qualité/prix était beaucoup plus intéressant que sur les campagnes web traditionnelle.

La nuit dernière, à minuit le 08/07/2010, Twitter lança @Earlybird.

Earlybird est à l’image de Twitter, un modèle ultra simple, facile à comprendre pour le public et les annonceurs qui pourrait rapporter au très gros aux californiens. L’idée est de proposer un compte Twitter Officiel sur lequel il y aura régulièrement des offres et promotions vers des services ou des boutiques en ligne. Twitter annonce aussi que la géolocalisation devrait faire son apparition dans le futur afin de pouvoir faire des offres pertinentes en fonction des données recueillies.

La rémunération de Twitter n’a pas encore été dévoilé mais 2 possibilités s’offres, soit de facturer le service soit de prendre une commission sur les ventes générées.

Le compte est en ligne mais pour l’instant il ne pointe que sur la page qui explique le principe du service.

Twitter pour la première fois lance une idée de monétisation qui s’appuie vraiment sur le service, l’idée n’est pas très originale mais l’efficacité est déjà démontré par DELL avec son compte Twitter mais aussi par Groupon sur son site avec de simple alerte email.

Je reste quand même très impressionné par ce qu’à fait k’équipe de Twitter en moins de 5 ans, construire un service à succès en partant de l’échange de messages de 140 caractères, très fort.

Une réflexion au sujet de « Earlybird : Twitter invente son business model [business2.0] »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *