Samsung N150 3G : un netbook vraiment nomade [test]

P1040408

Les netbooks sont -si on écoute les geeks et les bobos- en fin de carrière. Cela dit, il faut prendre un peu de recul et admettre qu’ils ont des qualités indéniables et encore quelques années devant eux.

Orange Business m’a donc prêté pendant une bonne quinzaine de jours un Samsung N150 3G afin que je puisse tester la bête en toute tranquillité.

Pour commencer, quelques chiffres :

– Processeur Intel Atom N450 à 1.66 Ghz – Disque dur d’une capacité de 160 Go et 1 Go DDR2 – Batterie grande capacité jusqu’à 8h d’autonomie – Ecran anti-reflets de 10,1″ LED doté d’une résolution de 1024*600 pixels – Webcam 0,3 Mégapixels – Windows 7 Starter – Wifi N, Bluetooth 2.0 – Sortie vidéo VGA, Prise Microphone, Prise écouteur et microphone intégré – 3 ports USB 2.0 et un lecteur de cartes multimédia – Poids de 1,26 kg

Comme vous pouvez le constater côté spec’ on est en terrain connu, l’Atom à 1,66Ghz est assez réactif pour un usage normal sur ce type de machine et le petit Go de ram me semble un peu juste mais permet de surfer très confortablement sur le web.

P1040400

L’intérêt principal du N150, c’est surtout le fait qu’il a une puce 3G+ directement intégré. Il suffit de retirer la batterie et de glisser une carte de SIM et voilà notre vaillant Netbook autonome.

Parlons maintenant de l’utilisation.

Alors, oui, c’est clair, la 3G directement dans le netbook c’est vraiment le bonheur, en fait, vivement la 4G et que l’on soit tous en wireless partout. Le fait d’avoir la carte 3G, c’est un petit peu comme utiliser l’iPhone, on allume on consomme, on ferme. Il est clair que l’on trouve de plus en plus de Wifi ouvert et/ou gratuit mais là, pas besoin de se poser la question. Le surf est étonnamment rapide peut être grâce à l’antenne beaucoup plus grande que dans une petite clé usb traditionnelle.

Je pense qu’il faut avoir utiliser pendant quelques jours ce type d’appareil pour se rendre compte à quel point c’est pratique. Alors certes, l’écran a une résolution un peu faible et le processeur est peut être pas le plus véloce mais avec ces 7h d’autonomie en 3G c’est un outil de travail optimal. A noter que l’écran est mate que celui de mon mac est brillant et qu’à l’usage je me dis qu’il va falloir que les constructeurs trouvent un autre type de dale. Même si le N150 est destiné à être utilisé partout il manque un peu de luminosité. Cela dit brillant il aurait été inutilisable…

P1040401

Pour résumé, le N150 est un netbook qui fait très bien ce qu’on lui demande, du surf, du word… et avec la 3G c’est vraiment un bon outil. Reste que comme d’habitude il faut aller se frotter aux prix des abonnements pour déterminer si l’appareil correspond aux attentes. Il existe plusieurs forfaits qui restent encore un peu cher surtout si on additionne ça avec le forfait iPhone et l’adsl à la maison. Si on garde à l’esprit que c’est un produit pour pros, alors peut être que les affres des abonnements seront moins difficiles à digérer.

Si vous avez besoin de ce type d’appareil, le N150 me semble être un bon choix surtout à moins de 200€

6 réflexions au sujet de « Samsung N150 3G : un netbook vraiment nomade [test] »

  1. @Richard : oui mais en même temps, le publique visé par iPad etc. aurait été (ou est) insatisfait par les possibilité du netbooks et en viendrait (ou le ait déjà) à s’en débarrasser.
    @JS : un conseil, fait au préalable tester quelques minutes/heures un netbook à ta belle maman. Tout le monde ne s’habitu pas au 1024*600 et à la petite taille du clavier. Perso, je trouve que le EeePC 1001PX est un très bon rapport qualité/prix (cf. mon test : http://geekdefrance.fr/?p=2350)

  2. Bon test du EeePc 1001PX !

    Sur la question des tablettes tactiles, je suis d’accord avec toi mais l’alternative au netbook n’existe pas encore vraiment du coup la question se pose encore vraiment pour quelques mois.

  3. tu as raison Tim, j’ai utilisé un raccourci qui pourrait facilement déclencher du troll.

    Cela étant, l’arrivée des tablettes tactiles concurrentes à l’iPad, avec des prix agressifs et des capacités non-bridés peut mettre à mal l’industrie du netbook qui a déjà à subir « l’effet iPad ».

  4. Tiens, d’ailleurs, ma belle-mère cherche un netbook pour faire du word/excel, et aller sur le net (mais pas en 3G, elle veut pas de forfait 3G).

    Tu conseille quoi ?

  5. hum, je dirai surtout d’essayer de fixer un prix et de regarder qu’elle est la meilleure configuration que tu trouves.

    Pour moi ce qui est important c’est de la RAM et une résolution minimum de 1024×600 après il faut être franc, le marché a tendance à s’uniformiser donc tu devrais trouver son bonheur assez facilement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *