Samsung, Toshiba et WeTab : les nouvelles tablettes tactiles [IFA2010]

Fin de semaine dernière c’est tenu en Allemagne l’IFA une des grosses conférences mondiales sur le thème de l’électronique grand public.

Au menu, de la 3D pour les écrans plats et des annonces du côté des wanabe-iPad-killer.

La tablette qui a le mieux réussi son coup de buzz est celle de Samsung. Elle porte le nom de Galaxy Tab et a donc pu être testé par quelques chanceux sur place. Côté spec, on a droit à : Un écran tactile capacitif TFT 7 pouces, une résolution de 1024 x 600 pixels, un processeur Cortex-A8 cadencé à 1 Ghz, 512 Mo de mémoire vive et une carte graphique PowerVR SGX540. Côté stockage 2 modèles vont être proposés 16 Go ou 32 Go, extensible via une carte Micro-SD. Bien sûr 2 APN sont de la partie pour faire de la visio et de la réalité augmentée (ouais parce que la photo…) . La Galaxy Tab est équipée d’une puce GSM/GPRS/EDGE, 3G/HSPA et du Bluetooth. Enfin, c’est un poids plume car elle pèse seulement 380g. L’OS est un Android Froyo 2.2 donc elle offre le support de Flash. Côté prix, c’est l’inconnu, les estimations vont de 699€ à 799€ mais des rumeurs circulent sur un deal avec les opérateurs mobiles qui pourraient subventionner l’appareil.

Les impressions que j’ai pu lire ça et là, semble confirmer que la Galaxy Tab offre un vrai confort et une réactivité très convenable et que la navigation est très fluide. Je n’étais pas à l’IFA donc dur de comparer avec l’iPad ou la Joojoo.

Ce qui est interessant ici, c’est le choix de Samsung de faire une tablette 7″ à mi chemin entre l’iPad et un smartphone. L’objectif est surement d’assurer la mobilité de l’engin mais la question se pose, ma récente expérience des tablettes tactiles m’a montré que je les utilise pas vraiment en mobilité, plutôt une fois installé quelque part. C’est évident que la 3G décuple les usages, mais au delà de la connectivité, il est difficile de prédire comment vont s’établir les habitudes. Reste enfin la question du prix, ça semble un peu cher… je vais exclure de fait les version subventionnées parce que là on entre dans une autre démarche avec abo. L’iPad a quand même pour lui le buzz, le succès d’estime et l’effet wahooo, il me semblait que pour venir marcher sur les terres d’Apple le prix se devait d’être agressif. On va bien voir.

Toshiba a montré la Folio 100. Bon on ne dira rien sur le nom un peu moisi… l’écran est bien sûr tactile multipoint de 10,1 pouces (1 024 x 600 pixels), le processeur est un Nvidia Tegra 2 et elle dispose de 16 Go de mémoire flash. Pour la connectivité on retrouve les classique Wi-Fi n, du Bluetooth et de la 3G. La Folio 100 comporte également deux ports USB (un standard et un mini), un lecteur de cartes mémoire SD/MMC, une sortie HDMI. Enfin on y trouve une webcam de 1,3 Mpix, deux haut-parleurs de 0,5 W, ainsi que d’un microphone intégré. La tablette est plus petite qu’une feuille A4 (28,1 x 18,1 x 1,4 cm) et pèse 760 g. Côté soft, Toshiba a fait le choix d’Android Froyo comme Samsung et il existerai un ToshibaStore pour accompagner le tout.

Enfin, le 1er prix pour la version Wifi/32Go serait de 399€.

Toshiba a discrètement attaqué le marché bien hype de la tablette avec un produit super complet et a priori ouvert. Un écran confortable, une connectivité complète, un OS ouvert et un prix intéressant. Là encore, c’est le passage au test « réel » qui permettra de juger de la qualité de l’ensemble mais la Folio 100 semble être une belle machine. A voir en tout cas.

Dernière tablette présentée qui a attiré l’attention, c’est la WePad, aller en bloc un copier/coller des specs : Ecran tactile résistif de 11.6? (résolution 1366×768 pixels), d’un processeur Intel Atom N450 Pineview-M cadencé à 1.66GHz, d’une Intel GMA 3150, d’une capacité de 16Go, d’un lecteur SDHC, d’une batterie affichant une autonomie de 6 heures, d’une webcam, de 2 ports USB, du Wifi, du Bluetooth, de la 3G en option et d’un GPS (version 3G uniquement). Ses dimensions sont de 288 x 190 x 13 mm pour 800g. Comptez 449€ pour le modèle WiFi 16Go et 569€ pour le modèle WiFi/3G 32Go.

A la différence des 2 autres, l’OS utilisé est maison et est plutôt un « cloud OS », pas d’Android ce coup là, la vidéo de présentation montre un bel engin qui a l’air de répondre rapidement aux solicitations de l’utilisateur. Dans la guerre des tablettes la WePad semble être un challenger à la hauteur. Le prix est désormais dans la « moyenne », là encore va falloir tester.

Le bilan de ce billet est simple : Noël sera tactile. Mais au delà de ça, la lutte va être rude car tous ces produits n’ont finalement que peu d’éléments différenciateurs, certes le Geek va faire son choix en regardant du côté des composants, de la connectivité mais on voit bien que comme dans le monde des netbooks il va y avoir un lissage et elles vont toutes se ressembler. Pour le conso lambda, au final, c’est je pense le prix qui va jouer si la mode ne l’embarque pas irrémédiablement vers l’iPad. Il faut pas oublier non plus, que je ne cite « que » 3 tablettes et que dans les semaines à venir, nous allons avoir droit à de nombreuses annonces et il a des chances sérieuses pour que d’ici Noël on puisse choisir entre une dizaine de modèles différents.

On en reparle 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *