Leweb10, c’était bien [wideWeb]

La semaine dernière j’étais donc présent à LeWeb10, la conférence qui a dû agiter vos timelines et vos aggrégateurs RSS.

Cette année, j’avais décidé de faire quelques interviews prise ça et là, presque au hasard des rencontres dans les différents hall, j’avais même acheté un micro pour mon Nex-3 ainsi que « monopode » pour essayer d’éviter mon style blairwitchien.

J’ai commencé à regarder le résultat, le micro a bien fonctionné par contre, pas facile de cadrer et de ne pas bouger… Je publierai dans les jours qui viennent les interviews malgré les imperfections 😀

Cette année, LeWeb avait lieu aux Docks du côté de Porte de la Chapelle dans le nord de Paris, au même endroit que lors de l’édition de 2007. J’avais un a priori positif car je gardais de bons souvenirs de cette édition. Mon sentiment c’est confirmé, l’organisation autour de 3 espaces physiques (zone conférence, networking et Startup) permet une circulation des personnes qui donne une dynamique à l’ensemble. La salle de conférence était impressionnante et la réalisation à la hauteur de l’event, on est désormais à un niveau que j’avais rarement croisé en terme de professionnalisme. La zone startup était peut être un peu « ramassée » sur elle même et il n’y avait pas que des vrais startups présentent genre Paypal ou Dassault System… mais bon on va rien dire 😉

Comme souvent dans les conf » ils y a quelques éléments à ne pas foirer, comme le chauffage, la nourriture et le wifi. LeWeb 2010 aura été un sans faute sur ces points.

LeWeb offre aussi un bon moyen de « sentir l’état d’esprit » de l’écosystème. Si l’année dernière j’avais été frappé par le changement de perception général, l’aspect business était central, plus question de parler de startup si un business model n’était pas clairement établi. Cette année, il y avait une sorte de sérénité générale, comme si l’age de la maturité avait frappé l’industrie. On ne cours plus après l’idée, on réfléchit, on pause les bases et on y va. Tous les acteurs que j’ai pu rencontré m’ont donné cette impression d’une plus grande maitrise. Cela fait 10 ans et nous avons vu les succès et les echecs, il semble que le « buzz » n’est plus l’élement clé pour devenir riche et célèbre.

Il en découle que beaucoup de jeunes pousses proposaient des business qui s’appuient sur les Champions Facebook, Twitter, Amazon… On pourrait presque penser qu’aujourd’hui lancer quelque chose sans s’appuyer sur Facebook est impensable.

Bien sûr, j’ai pu rencontrer des entrepreneurs qui se démarquent, voire qui essaye de lancer des réseaux sociaux spécialisés, des porteurs de projets avec des idées plus ambitieuses mais dans ces cas là, l’avenir semble plus difficile.

Enfin, LeWeb, c’est aussi un lieu de rencontres, je ne vais pas énumérer ici toutes les personnes que j’ai pu voir, revoir ou rencontrer de peur d’en oublier. Mais une chose est sûre ça fait toujours du bien de « dévirtualiser » des rélations, de mettre des visages qui bougent sur des photos de profils et de pouvoir discuter avec des gens aussi fondus que soi même de cette fascinante industrie.

LeWeb est donc une belle opportunité pour nous petits frenchies de se retrouver au centre du World Wide Web pendant 2 jours, presque trop courts. Je pense qu’il faut aller à LeWeb si on cherche quelque chose et dans ce cas là, il y a de grandes chances de la trouver, vivement l’édition 2011.

4 réflexions au sujet de « Leweb10, c’était bien [wideWeb] »

  1. Bastien : moi aussi !

    Laura : oui, un cap a été franchi par la conférence.

    Fan2 : Seul Zynga était présent et je n’ai pas encore regardé la conf’ en ligne. Mais sinon, non.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *