Apple ouvre les abonnements pour les éditeurs de contenus [Presse2.0]

C’est cette nuit dans un communiqué de presse qu’Apple a officialisé le lancement des abonnements pour les éditeurs.

La formule était déjà plus ou moins connu car TheDaily lancé il y a quelques jours avait servi de test grandeur nature.

“Our philosophy is simple—when Apple brings a new subscriber to the app, Apple earns a 30 percent share; when the publisher brings an existing or new subscriber to the app, the publisher keeps 100 percent and Apple earns nothing,” said Steve Jobs, Apple’s CEO

La règle du jeu est claire : Si les abonnements sont souscris InApp, 30% va à Apple, mais la possibilité est offerte aux éditeurs de proposer l’abonnement depuis leur site internet, dans ce dernier cas, Apple ne prendra aucun frais.

Autre point clé, les données, elles font la force des journaux dans leurs discussions avec les annonceurs et sont la base du modèle économique de la presse tradi. Apple proposera aux abonnés InApp de partager ou PAS avec l’éditeur les informations personnelles, pour les abonnements depuis le site, toutes les informations sont à la main de l’éditeur.

Enfin dernière exigence d’Apple, les offres tarifaires doivent être identiques sur le site et InApp pour ne pas favoriser l’une des deux méthodes.

Maintenant, il va falloir voir comment vont réagir les éditeurs aux USA mais aussi France, le deal semble correct. Bien sûr les éditeurs sont passés à côté de la révolution numérique et aujourd’hui ils doivent dealer avec les nouveaux acteurs, remplaçant en vrac les transporteurs, les imprimeurs & co.

J’avoue que je ne suis pas un grand spécialiste de la presse, mais je pense qu’elle va devoir enfin se mettre à réfléchir sérieusement à comment suivre l’évolution de nos habitudes. Reste quand même toujours le même challenge qu’elle que soit le support, comment faire pour monétiser une ressource couteuse que l’on peut trouver gratuitement en utilisant un navigateur web.

Les temps changent.

via ebouquin.fr

2 réflexions au sujet de « Apple ouvre les abonnements pour les éditeurs de contenus [Presse2.0] »

  1. Personnellement je trouve un peu qu’Apple abuse dans ce cas.

    Si un éditeur propose une offre d’abonnement sur son site il DOIT la proposer sur iOS.
    Impossible pour lui de simplement gérer l’authentification sans achat in-app ou via le web.

    Donc un abonné iOS rapportera 30% de moins qu’un abonné hors iOS. Avec le risque de ne pas avoir accès à ses données personnelles.

    Non franchement je trouve que c’est abuser.

    Apple prend le risque de se mettre la presse à dos, ce qui a déjà bien commencé en France (je trouve).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *