Starbucks Coffee : interview de Carole Pucik, directrice marketing europe [Caféine]

Mardi soir avait lieu à Paris et en grande pompe, la réouverture du 1er Starbucks Coffee de France, avenue de l’Opera. Au delà de la rénovation, la presse et certains bloggers étaient convié à (re)découvrir le nouveau logo dont les experts en marketing et en buzz avaient déjà parlé il y a quelques mois. Starbucks a 40 ans, mais pour moi, provincial à la base, c’était surtout l’endroit un peu légendaire dont on parlait au début des années 2000, où les Starbucks de la Silicone Valley réunissaient les futurs réussites online. Vrai ou pas, de mon village, ça sonnait bien 😀

Pour l’anecdote, il est très chouette le nouveau Starbucks d’Opera, classe, avec plus d’espace, plein de meubles de récup’ restaurés 😉

J’en ai profité pour faire une interview improvisée de Carole Pucik, directrice marketing pour Starbucks en Europe. On y apprend quelques petites choses et surtout c’est tout en français.

5 réflexions au sujet de « Starbucks Coffee : interview de Carole Pucik, directrice marketing europe [Caféine] »

  1. Ah cool, il est situé où ?
    J’adore la déco du Starbucks Capucines, que j’appelais à tort Opéra… Ils doivent être sacrément proches !

  2. il est 26 avenue de l’Opéra, à la sortie du métro Pyramide.

    Et oui, c’est un peu la stratégie de Starbucks, être un peu partout ça facilite les livraison et permet de toucher (off course) plus de monde.

  3. moi j’avoue j’aime bien les 2, le court comme le long 🙂

    Pour l’implantation, c’est comme elle le dit dans la vidéo, ce n’est pas une franchise donc chaque ouverture « loin » de Paris demande la mise en place d »un staff et il a aussi la question de l’approvisionnement, plus simple de livrer 20 magasins sur 10km qu’un seul un peu plus loin.

    Pour le logo, en fait, le 1er Starbucks a été ouvert sur le port de Seattle donc cette sirène est l’emblème.

  4. C’est quand même marrant le starbucks.
    J’adore le café, mais je suis plutôt café espresso à l’italienne. Limite je boirais un ristretto de temps en temps…

    Par chez moi, pas de starbucks, houla, non. Attends, on va avoir une FNAC en octobre !

    Par contre, quand j’étais à Liverpool, en une semaine, j’ai du y aller 4 fois. On ne profitait même pas du wifi. Non. Juste on se retrouvait là, on se buvait un « café » long. L’ambiance cosy doit-y être pour beaucoup je pense.

    (ça représente quoi le logo, une sirène à deux queue ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *