Duke Nukem Forever : un cowboy contre des aliens [test]

Duke Nukem Forever est sorti vendredi dernier en France. Cela faisait une grosse dizaine d’années que la suite du mythique Duke Nukem 3D était attendu. DNF est un FPS qui place le joueur dans la peau du brute qui dois botter le train à des aliens.

Le scenario repose donc sur rien, mais à la base, on joue pas à DNF pour la qualité de l’intrigue. DNF après des années d’attente et un maximum de teasing ces derniers mois devait offrir au joueur un jeu pour un public 18 ans et plus, violent et décomplexé.

NB : le doublage en français est honnête mais la vrai voix du Duke est en anglais, il est possible de passer le jeu en anglais. Dans steam, bibliothèque, clic droit sur le jeu puis langue. Facile, rapide et incontournable. Entre nous, une connaissance de la langue très approximative suffit.

J’ai fini la campagne en mode normal en 8 heures, voilà mon avis 😀

Le bon, la brute et le truand.

Le bon. C’est d’abord très agréable quand on a joué il y a plus de 10 ans un précédent opus de retrouver le personnage et ces phrases -certes vulgaires- mais complètement culte. Sans parler des nombreuses références aux jeux vidéos présents, quelques petits clin d’oeil ou carrément des vannes qui font sourire, mention spéciale pour celle sur Halo. Mais je vais pas spoiler, c’est un peu la meilleure 🙂

Au delà de la nostalgie, jouer à DNF est une expérience ambigue, on a tellement envie d’aimer que au final on aime un peu, on se force à s’accrocher. Il a quand même une satisfaction à avancer et j’avoue que j’ai été content de finir la campagne, cela faisait longtemps que je n’avais pas terminé un jeu 😉

La brute. DNF c’est du shoot à l’ancienne, déplacement, shoot, déplacement, shoot. La barre de vie qui se régénère est l’héritage des jeux modernes, certes ça diminue la difficulté mais moi ça me choque pas. Par contre, la limite du nombre d’armes, je pense que c’est dommage là, on est pas dans un registre réaliste et vu que les munitions sont quasiment illimité, ça aurait permis de pouvoir un peu varier les plaisirs. Le feeling des armes est globalement assez chouette et on pas l’impression de tirer des balles en mousse. Les quelques armes « originales » sont justes là pour le fun, j’ai fait le jeu au fusil à pompe et à la mitrailleuse (sauf les boss bien sûr). Enfin, il y a le côté macho/mature/sanglant/nana nues. Je reviendrai sur l’attitude dans le prochain paragraphe mais j’ai trouvé finalement que pour un jeu qui savait déjà qu’il s’adressait à des adultes, ils auraient pu aller plus loin, comment ? Faire plus sexy, plus violent ? Y a de la place pour beaucoup de « plus ».

Le truand. DNF c’est un level design qui a du mal à offrir une expérience de jeu varié, c’est des séquences de plateforme souvent très casse-pied, c’est des enigmes d’une facilité déconcertante souvent mal réalisée et parfois à la logique douteuse. Je ne parlerai pas des séquences en véhicules que je pourrai définir comme rigolote. Duke offre tellement de raisons de dire du mal que toute (ou presque) la presse en dit du mal. Puis il a le traitement de la Femme, les vannes vraiment bas de gamme, un niveau de beaufitude qui dépasse le cliché pour devenir juste lourd. Enfin, y a la qualité graphique, pas à la hauteur.

Est ce que je conseille de l’acheter ? Là franchement pour un gamer d’aujourd’hui, clairement : non. Pour un casual qui veut retrouver quelques sensations de l’époque, en lisant bien les avis, il peut y aller. DNF c’est quand même un divertissement et l’impression d’arriver au bout d’un long chemin, de se dire que l’on est en train de jouer au jeu qui a contribué à la popularisation du terme Vaporware, c’est une petite page de notre loisir qui se tourne. Mon dernier conseil : Peut être attendre qu’il soit à moins de 30€ voire de 20€ parce que je l’ai payé 50€ et pour un jeu de 2008, c’est cher.

2 réflexions au sujet de « Duke Nukem Forever : un cowboy contre des aliens [test] »

  1. Le dernier auquel j’avais joué était Time to Kill. Là hélas je ne joue plus vraiment, mais j’aurais bien aimé tester quelques jeux, notamment celui là, tant les graphismes sur les screenshot sont alléchants. (Regardez un peu la qualité du string…) 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *