Une nouvelle ère pour les noms de domaine [yesICANN]

Les noms de domaine vous savez tous ce que c’est. Oui, le .fr, le .com et tous les autres comme le tout nouveau .xxx sont des noms de domaine.

Dans le monde pour gérer cette histoire de nom de domaine il y a une entreprise à but non lucratif qui porte le nom de ICANN (d’où le titre pourri). L’ICANN est ensuite représenté localement et en France c’est l’AFNIC qui gère tout ce petit bazar.

Dans le monde merveilleux des noms de domaines ça bougeait pas trop et cela malgré la création de nouvelle extension comme le fameux .xxx cité plus haut.

Mais hier à Singapour, le conseil d’administration de l’ICANN a décidé que OUI, les marques pourront avoir leur propre extension. D’ici 2013, nous devrions avoir des .nike, des .cocacola et surement des .creditagricole et .total.

La règle du jeu est claire : un dossier de 200 pages à remplir, 185 000$ à la création et 25 000$ par an pour les frais de gestion.

L’ICANN annonce qu’environ 1000 entreprises et collectivités on déjà déclaré leur souhait d’avoir leur nom de domaine. En France, la mairie de Paris milite depuis un moment pour obtenir le .paris.

Concrètement, ce changement devrait changer en profondeur le rapport à l’extension de nom de domaine. Imaginons que pour le .paris, la ville vende à des commerçants labelisés le .paris, le touriste aura une « garantie » sur l’offre. Il est assez simple d’imaginer que des dizaines de milliers d’idées qui vont fleurir suite à cette annonce et surement pas uniquement dans le bon sens pour les internautes. (mais l’Homme est ainsi fait, non ?)

D’ailleurs du côté de certaines marques, on crie au scandale, car il va être obligatoire pour elles d’acheter la leur pour éviter qu’un concurrent, un tiers mal intentionné ou autre n’en profite. Et bien sûr pour éviter ça, il faut payer. L’ICANN assure que la protection des marques sera assurée mais rien n’est facile dans ce domaine.

Affaire à suivre en 2012

7 réflexions au sujet de « Une nouvelle ère pour les noms de domaine [yesICANN] »

  1. En fait les caisses sont pleines, donc pour répondre à Romain, c’est en effet la pression de quelques acteurs de type grandes villes et multinationales qui poussent depuis quelques années l’ouverture.

    Pour les villes, c’est un bon moyen de faire de l’argent (et donc d’amortir le cout) en revendant peut être à prix d’or des .maville aux commerçants/hotels/resto/….. / …. et pour les marques un bon moyen de faire référencer leurs produits en priorité. Imaginez la crédibilité d’un site qui aurait pour adresse http://monproduit.mamarque Google ne pourra pas ignorer la pertinence.

    Dur de dire encore quel impact sur le web tel que nous le connaissons mais c’est évidement un gros changement. Sans compter les « mauvaises volontés » toujours très rapide à réagir à ce type d’annonces.

  2. Je n’ai pas du tout suivi l’affaire… qu’est-ce qui a motivé l’ICANN ou plutôt qui a fait pression ?

    À chaud comme ça, je ne vois rien de très bon.
    Ça va faire un facteur de plus de différenciation entre les productions amateur et les truc pro ; et quand je dis ‘pro’ ce sera en effet du .multinationale vu les prix.
    Parfait pour ceux qui veulent contrôler le contenu qui circule sur le réseau, pas bon du tout pour la neutralité du net.

  3. Les caisses de l’ICANN sont-elles vides ?
    Déjà que c’est le jackpot, le must du must en terme de business plan : le chiffre d’affaires récurrent !
    Quelle entreprise ne rêve pas d’avoir des millions d’abonnés qui payent leur redevance tous les mois/ans…
    Mais alors, là, 185 000$ à la création ? C’est prohibitif pour tellement d’entreprises et de collectivités que je doute de la réelle utilité de ces nouvelles extensions.
    Et puis bon, http://www.paris.paris je trouve que ça ne claque pas tant que ça, aussi bien visuellement qu’à l’oral.

  4. non c’est sûr, mais un concurrent ? un fond d’investissement Russe comme DST qui a des milliards de dollars à dépenser, les experts en ferme de contenus…

    La malveillance et le web c’est quand même des vieux potes 😀

    Pour joe le clodo, peut être un http://www.monsite.clodo
    ça peut être fun 😉

  5. « il va être obligatoire pour elles d’acheter la leur pour éviter qu’un concurrent, un tiers mal intentionné ou autre n’en profite. »
    A 185000$ la création, c’est pas joe le clodo qui va s’amuser à ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *