StarWars The Old Republic : preview [MMORPGalactique]

Hier soir j’ai eu la chance avec une trentaine de personne d’être invité à jouer un petit peu à StarWars The Old Republic.

SWTOR est un MMORPG (mon dernier article sur les mmo) en cours de développement depuis plusieurs années et représenterait un des plus gros investissement de l’histoire de ce genre de jeux. Depuis peu, une date de sortie a été annoncée, et nous devrions pouvoir sortir les sabres lasers le 22/12/2011.

Comme tout ce qui se rapproche de l’univers de StarWars il y a une grande attente et l’équipe en charge du projet va devoir se confronter à plusieurs publics : Les Fans intraitables, les amateurs/Trentenaires de l’univers et les joueurs de MMO qui pourraient avoir envie de changer de l’univers Heroic Fantasy de WoW ou de Rift.

LucasArts, EA et Bioware ont pris le temps, ont bossé le scenario, ont dû acheté quelques gros serveurs et maintenant la rencontre avec le public est imminente. Petit point pour finir avant de vous parler de mes premières impressions, l’abo sera de 12,99€/mois pour 1 mois, 11,99€/mois pour 3 mois et 10,99€ pour 6 mois ce qui montre que SWTOR n’attaquera pas le marché avec un tarif particulièrement compétitif. Du coup, va pas falloir rater le lancement.

Si vous voulez plus d’infos sur le jeux il y a un site ne français.

Donc hier, une dizaine de PC nous attendaient et j’ai pu jouer le début d’une partie en prenant le contrôle d’un Jedi. La première chose impressionnante c’est la qualité des cinématiques, c’est beau, propre, et ça pose bien l’ambiance, la modélisation des personnages est agréable et franchement on retrouve bien l’ambiance StarWars. Je prends les commandes de mon perso et l’interface apparait. Là, rien de nouveau à première vue, les habitués devraient s’y retrouver en quelques secondes. Pareil pour les touches clavier/souris, le temps d’adaptation est de 8s.

Les premières secondes le joueur est dans un espèce de poste de garde et il va falloir prendre un véhicule pour rejoindre le front. Graphiquement, pas d’effet incroyable, c’est propre, c’est joli et ça devrait tourner sur un maximum de configs (Windows Only).

J’arrive à côté d’une forêt, un PNJ me confie une mission simple, tuer X monstres et libérer quelques padawans – là encore, on est pas perdu.

En terme d’ambiance, la magie opère, les graphismes devient charmant et la musique facilite l’immersivité et l’impression d’être bien dans un StarWars.

J’engage les premiers combats, mon perso a 2 coups au corps à corps mais ça permet de découper tout le monde en rondelle. Depuis les premières annonces on nous promets des combats moins statiques et plus chorégraphiés qu’ailleurs. Franchement, je ne sais pas, mais c’est plutôt pas mal foutu, le Jedi se protège automatiquement de certaines attaques qui viennent dans son dos, fait quelques pirouettes, c’est joli tout plein.

Après avoir rempli quelques missions, gagné quelques compétences j’ai droit de rendre au Jedi Concil la première petite citée du jeux, encore une fois, les gamedesigners ont bien bossé, le joueur est dans l’univers StarWars, mais j’ai pas eu la même émotion que lors de certaines de mes premières parties sur WoW et bien plus tard sur Rift.

Il y a par contre lors de chaque conversation avec un PNJ des questions à choix multiples qui permettent de construire la personnalité de son avatar. Les réactions de se dernier et de ses interlocuteurs sont instantanées et en quelques minutes j’ai réalisé que mes réponses avaient de l’importance. Si comme promis par les dev’ les choix ont un rôle très important dans l’évolution du personnage, cela risque de créer un vrai lien avec le personnage et offrir une expérience de jeu vraiment intéressante.

1h de jeu, une version non-définitive, impossible de juger objectivement un MMORPG dans ces conditions. Par contre quelques éléments se dégagent : L’univers de StarWars est bien là et c’est un vrai plaisir de se retrouver à la place d’un Padawan prêt à en découdre. Le système de QCM est prometteur Les combats à faible niveau sont agréable mais sans plus L’interface est classique Graphiquement, c’est mignon

Enfin, franchement, je n’avais aucune envie de partir après cette 1ère heure, j’étais le dernier à jouer, c’est les stormtroopers qui m’ont viré et je pense que je vais tenter l’expérience peut être pas à la sortie mais en 2012. Il y a deux choses qui me donnent envie d’y revenir, j’ai eu envie de me plonger dans l’histoire et à partir du level 15 on devrait pouvoir prendre les commandes de vaisseaux spaciaux, ouais dans SWTOR il y a des combats au sabre laser mais aussi dans l’espace et ça … ça me donne envie.

A suivre

5 réflexions au sujet de « StarWars The Old Republic : preview [MMORPGalactique] »

  1. Merci pour ce retour 🙂

    Perso ce qui risque de grandement me bloquer, c’est les 12/13€ par mois, pas sur que ça soit la meilleure méthode pour attirer du monde :/

  2. je pense qu’ils comptent sur les fans qui achètent uniquement le nom dans un 1er temps et les amateurs de MMO qui ont l’habitude de payer cette somme.
    Le succès ou pas risque d’être un facteur de baisse des prix.
    Puis, il devrait y avoir 1 ou 2 mois offert avec l’achat du jeu du coup, peut être l’occaz de tester pour voir si tu es prêt à t’accrocher.

  3. Franchement, les 12-13€ par mois, c’est le prix convenu on va dire, on s’attend à ce prix-là, c’est ce prix là, on n’est pas surpris. Il devient particulièrement cher uniquement quand le jeu est raté.
    J’ai été casu sur Anarchy Online, gros joueur sur Lineage II, et gros joueur sur Aion (j’ai jamais accroché à WoW). Lineage II était trop coréen, et j’ai estimé que j’avais trop coréé (quoi ?), quant à Aion, j’y ai passé une grosse année, avec édition collector, beta, et je pourrais y être encore s’il avait été réussi en terme de game design. Maintenant c’est le game design qui va faire que je resterai sur un jeu ou pas, je suis très critique à ce niveau-là, et Aion est raté.
    Par game design, j’entends : équilibre entre 1) les classes 2) les types de joueurs (rapport, donc, temps de jeu/récompense) 3) abus possibles/abus exploités 4) originalité dans les concepts. Et ça primera sur le reste pour SWTOR aussi pour ma part.
    La seule hésitation que j’ai, c’est est-ce que je prends la collector juste pour les goodies, est-ce que je commence dès que possible, au risque d’être déçu, ou est-ce que j’attends ?

  4. Pour le prix, en effet, c’est le prix d’un MMO et cela n’est pas un vrai facteur pour faire la différence.

    Pour répondre à tes questions, il faudrait que j’ai pu jouer au moins 15/20h je pense, le game design ne peut pas vraiment se juger sur le début où j’ai dû tuer des mobs pour leveler.

    Par contre, a priori ils ne savent pas sur les serveurs vont tenir le choc, du coup si tu veux jouer vite, il faut passer en pré-commande.
    Après comme tu le sais un MMO est rarement parfait au début mais l’univers de StarWars et ma petite session m’ont donné envie d’y revenir.

    Je vais attendre janvier c’est sûr parce que je sais que j’aurai pas le temps de jouer avant, je vais surement éviter 2/3 patchs ;-D

  5. C’était pas vraiment des question, plutôt ce que moi j’attends d’un MMO ^^ »
    Parce que Aion, j’ai farmé la beta pas mal de temps sur la semaine (et j’ai pas précisé, mais j’ai aussi passé quelques mois sur la release chinoise avant al beta), en tout j’y ai joué facile un an avant de voir les défauts. Le temps de passer level max en fait, ce qui était très long par rapport à d’autres joueurs moins casus. Et les trois quatre mois qui ont suivi m’ont dégoûté progressivement du jeu.

    C’est justement pour ça que j’hésite maintenant, parce que je sais que je ne verrai pas les défauts avant de longs mois de jeu plus ou moins intensifs, et je ne pense pas quelqu’un capable de les détecter avant deux trois mois de jeu.

    Les soucis de serveurs, il faut s’y attendre, oui. Aion a été victime de son succès, SWTOR doit s’y préparer aussi, presque plus j’ai envie de dire, puisque la fanbase est BEAUCOUP plus grande. Ils s’y préparent, c’est évident, mais ils vont subir leur succès quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *