GameStory : expo retro-gaming et culture [PlayerOne]

Hier soir j’étais invité par mes potes de chez Orange à visiter l’exposition GameStory qui a lieu en ce moment et jusqu’au 9 janvier dans la galerie Sud Est du Grand Palais à Paris.

Le concept de cette exposition est de permettre aux jeux vidéo de prendre place dans un lieu de culture, de raconter son histoire et ainsi de peut être de montrer à ceux qui en doute la place immense qu’il occupe dans notre société. C’est d’ailleurs ce qui est frappant en entrant, la mise en scène est celle d’une exposition traditionnelle. Des objets à côté desquels des petits panneaux indiquent l’origine et l’histoire. L’expo commence bien sûr par Pong et se termine par Crysis2 (oui MW3 et Battlefield3 étaient pas dispo quand ils ont lancé le projet).

Le visiteur néophyte et curieux pourra ainsi parcourir l’histoire du vidéo-ludisme, découvrant l’évolution des machines, des supports, des joysticks, des graphismes et des manières de jouer.

Pour moi, par contre, c’était plutôt un mélange entre une machine à remonter le temps, une l’opportunité de jouer sur des machines que j’aurai aimé avoir plus jeune mais que je n’ai pas eu. Parce que LA chose la plus cool dans cette expo, c’est que l’on peut jouer à tout, prendre les manettes et tester, un peu comme le jeux vidéo en général, cette expo n’est pas contemplative mais participative.

Première étape, Pong, 1er match avec mon acolyte de la soirée Matt (qui n’a aucune présence numérique ou presque), il a gagné, les contrôles hyper sensibles m’ont perdu.

Un passage éclair sur les CPC et autres Amiga, je vais faire celui qui… J’étais trop jeune à l’époque 😉

Puis quelques minutes sur NES, ma première console, Super Mario bien sûr, un rapide coup de Megaman enfin quelques secondes de silence devant le 1er Zelda en hommage. 2eme bon dans le temps, Street Fighter 2 (là j’ai gagné), Mario Kart (aussi) puis un peu de CoOP sur Street Of Rage 2 sur Megadrive, ils ont vieilli mais c’est tellement bon de les retrouver pendant quelques minutes.

Et là, devant moi, la NeoGeo. Objet vraiment mythique. Hors de prix à l’époque, elle reste une console hors de prix en 2011 (environ 250€ + 100€ le jeu). C’est une sorte de rêve de gosse et très bon choix, c’est bien sûr Metal Slug qui tourne ET 2 joysticks sont dispos. Rien que pour ces 20 mins je suis content d’avoir mis le pied dans cette expo.

Autre 1ere pour moi, une partie de R-Type sur PC-Engine. Cette console difficile à trouver, au catalogue pas très important à l’époque a connu son heure de gloire.

Je passe rapidement devant Sonic sur Megadrive et sur le fait que j’ai pris une grosse raclée à Golden Eye sur N64.

Rapidement on arrive dans la section d’après, la Dreamcast, meilleure console de tous les temps, le premier Sonic en 3D, Soul Calibur, Crazy Taxi…

Enfin, la playstation et Tekken. Là encore j’ai perdu mais j’ai quand même bien tenu le coup mais j’ai eu du mal à me souvenir des combinaisons pendant que Matt/Lei me collait des mandales.

La dernière partie de l’expo présente des jeux/consoles plus récents, xbox et PS3 et une place agréable aux PC avec certains des pires/meilleurs titres : Counter Strike, WoW, Warcraft et à la fin -mon addiction du moment- Starcraft2.

Si vous allez voir GameStory, ne vous attendez pas des centaines de m2 de consoles et de bornes, l’expo est assez petite mais si vous vous arrêtez pour poser vos doigts sur les manettes il est possible d’y passer vraiment pas mal de temps, pour nous ça aura pris 2H30 🙂 Une belle initiative, un retour en enfance et pour certain peut être un moyen de faire découvrir une autre époque.

Plus d’infos et pas mal de contenus sympa sur le site internet dédié à l’événement.

ps: j’ai pas fait beaucoup de photos, en fait c’était prévu, puis j’ai commencé à jouer et j’ai oublié que j’avais un APN dans le sac…

4 réflexions au sujet de « GameStory : expo retro-gaming et culture [PlayerOne] »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *