Rage : un bon vieux shoot comme on les aime [FPStyle]

Alors que je commence à faire mes premiers pas dans Skyrim, je dois absolument vous parler de Rage un autre jeu de Bethesda que j’ai terminé la semaine dernière. Rage est un FPS réalisé par IDsoftware connu pour des jeux mythiques comme Doom ou Quake voire Wolfenstein.

En préambule, je dois dire que je n’ai rencontré aucun problème technique avec ma Nvidia 330M sur Win7 avec les derniers driver dispo. Je dis ça parce que sur le web on trouve pas mal de cas où quelques problèmes ont émaillé le plaisir de certain. D’ailleurs les screenshots visible ici sont tirés de mes parties. Bon parlons un peu de Rage 😉

Rage prend place dans un futur post apocalyptique dans lequel le joueur se réveille le corps rempli de nanobidule qui le rendent « différent » et surtout un peu plus solide que la moyenne. A partir de là, il va falloir explorer le Wasteland pour dégommer un bon paquet d’adversaires.

Dans Rage, il y a 3 phases de jeux. La première est une sorte de RPG version très light où l’on va chercher des quêtes et qui font avancer l’histoire. En gros, c’est « va là, tue tout le monde et revient ». Quelques quêtes annexes sont même disponibles pour faire durer le plaisir. Si ces parties là ne sont pas très profondes , elles font vivre le background et on le mérite d’apporter une vraie vie au jeu. Ces zones de départ sont aussi le lieu où l’on trouve les marchands pour vendre les objets trouvés et acheter des munitions.

La deuxième phase est celle où l’on se déplace d’un point à l’autre. Les véhicules foncent à toute allure pendant quelques courtes minutes dans le désert et le joueur croise quelques adversaires à dégommer. Il est possible d’améliorer voitures et buggy en participant à des courses en ville. J’avoue avoir pris le temps au début et puis avoir fini par tracer sans demander mon reste sur la fin. Point sympa, si ça vous branche vous pouvez passer 3/4 minutes au volant, si ce n’est pas le cas en 2mins vous arrivez à bon port.

La dernière phase est bien sûr celle qui consiste à se retrouver à pied face aux ennemis et à devoir effectuer votre mission. Là, le jeu est vraiment très très bon. Les contrôles sont parfaits, les armes ont vraiment un feeling dément et c’est un régal de traverser les couloirs en exterminant toutes les créatures que l’on croise. Les ennemis sont de plusieurs sortes et se comportent en fonction de leur arquétype, les mutants sont vifs mais comptent sur le nombre quand aux soldats ou certains bandits, ils agissent en équipe, se cachent et communiquent. L’IA est vraiment très bien dosée et offre à chaque fois un nouveau challenge.

Chaque nouvelle rencontre inquiète au départ, avant de trouver quelle arme correspond le mieux et comment contenir au mieux les vagues de prédateurs. Comme je l’indique un peu plus haut, les armes sont toutes très agréables à utiliser. Le fusil à pompe ou de snipe sont classique mais efficace (et jouissif), le pistolet et ses « megabastos » est un vrai couteau suisse, le fusil automatique procure un vrai plaisir et l’exotique arbalète un peu de changement. Au rayon des armes secondaires les petits voitures téléguidées explosives offrent des bons moments et le wingstick sorte de boomerang tranchant est une perle d’efficacité. J’ai même refait le dernier tableau plusieurs fois en changeant d’arme juste pour voir avec des résultats pas toujours convainquant.

La campagne solo dure une bonne dizaine d’heure sans les quêtes annexes pour un joueur moyen (comme moi) mais c’est ma meilleure expérience de FPS depuis bien longtemps, vraiment plus riche et agréable que tout ce que j’ai pu faire récement (oui Duke, je pense à toi). L’aspect « couloir » partie intégrante du style du jeu est clairement pas un problème et colle à ce que moi j’avais envie, des affrontements épiques dans lesquels je joue moi pour de vrai où réflexes et sans froid font la différence.

Rage n’est pas parfait, mais j’ai pris un pied terrible pendant cette dizaine d’heure. J’en veux encore 🙂

4 réflexions au sujet de « Rage : un bon vieux shoot comme on les aime [FPStyle] »

  1. Salut,
    Je suis d’accord avec toi, les éditeurs font de pas trop d’efforts sur la durée de vie. Faut dire aussi que j’ai peur que cela ne soit pas non plus un critère majeur pour les consommateurs. Si tu regardes les meilleures ventes de jeux, rares sont ceux qui proposent une vraie grosse campagne solo.
    J’attends de voir si Skyrim se vend bien, ça pourrait être une indication mais rien n’est sûr.

    Pour le prix, sur PC, il est à 49,99€ et risque de baisser dans les semaines qui viennent.

    Moi ce qui me fait râler c’est que l’on est pas des prix plus attractif en dématérialisé, payer le même prix en ligne qu’en magasin me semble d’une bêtise incroyable et être un vrai facteur d’encouragement au piratage.

  2. Tu as vu, bonne nouvelle quand même Skyrim a été vendu à 7 millions d’exemplaires, bon ils l’ont pas fini avant de le sortir mais là c’est des dizaines d’heures de jeu.

  3. Hum, 10h de durée de vie ? 70 euros ? et on se demande encore pourquoi les gens pirates… Quake, Doom Wolfenstein quelque dizaine de Francs et plusieurs jours de durée de vie…

  4. Oui le problème viens de « consommateurs » qui ne sont pas tjs ceux qui paient le jeu aussi.
    C’est vrai que la vente en ligne aussi devrait être moins cher, comme je ne joue plus qu’as des indi games j’ai jamais eu le reflexe d’achat via steam ou autre plateforme en ligne ou le jeu existe auss en DVD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *