Razer Onza : le pad Xbox/Pc pour les joueurs exigeants [Test]

Quoi ! Un test pour une manette ? Oui, j’avoue, cela m’arrive de jouer à des jeux qui peuvent se passer du combo clavier/souris, SuperMeatBoy par exemple, un jeu de bagnole et je l’avoue (donc c’est à moitié pardonné) je joue à Skyrim au Pad. Oui mais pas n’importe lequel, le Razer Onza Tournament Edition.

Vu comme ça, elle resemble beaucoup à la manette Xbox360 sauf son look « Razer », noir matte et son gros dessin de soldat BF3 dessus. Le logo Razer est plus discret quand à lui. Point visible d’entrée, ce n’est pas une manette sans fil, l’inconvenient est clair, les avantages sont que la manette est plus légère et compatible Pc/Xbox sans driver et sans paramètrages. Pour contrer les critiques, Razer a mis à disposition un cable de 5 mètres qui peut facilement est détaché pour pouvoir laisser le fil branché quand on range la manette. C’est pas mal pour les utilisateurs Xbox qui veulent garder un petit peu de WAF dans leur salon.

Une fois en main, le revêtement est convaincant et la prise en main presque immediate. Razer a choisi d’ajouter quelques options intéressante à sa manette. – Les gâchettes sont beaucoup plus grande que sur le pad xbox, ce qui donne un vrai plus de confort à mon avis mais aussi plus de niveau de sensibilité dans les jeux de voitures par exemples. – Des gâchettes programmables que j’ai pas trop utilisé pour être franc, elle se règle facilement directement sur la manette à l’aide de petits boutons et de LED. – Des nouveaux bouton A/B/X/Y vraiment plus réactifs – Et le clou du spectacle, les boutons analogiques peuvent être réglés pour les rendre plus ou moins rigide, et ça c’est un vrai bonheur. – Enfin, la croix multi directionnelle a été revu et divisée en 4 boutons indépendants, pratique pour les FPS mais globalement pas terrible. Bon point, elle a été légèrement déplacée sur la droite et tombe quand même mieux sous le pouce.

En conclusion je dirai que je suis content de la Onza, légère et terriblement efficace, elle me convient vraiment. Je n’ai juste pas réussi du tout à jouer à SF4 avec mais dur à dire si c’est mon très faible niveau ou la manette qui est à remettre en cause. Enfin, je n’ai pas réussi à la faire marcher sur MacOS, si quelqu’un a la solution, il peut gagner ma gratitude éternelle. Elle est dispo sur le site de Razer pour un peu de moins de 50€

6 réflexions au sujet de « Razer Onza : le pad Xbox/Pc pour les joueurs exigeants [Test] »

  1. Je sais que la version filaire de la manette officielle 360 fonctionne sur la plus part des distributions GNU/Linux, en général il est même possible d’attribuer une commande au bouton « X-Box », (celui qui sert à accéder au menu de la console) chose impossible sous tout autre OS, même sur un WindowsXP utilisant le pilote alternatif XBCD. (À ne pas confondre avec le logiciel de Média Center du même nom.)

  2. Du coup, on peut supposer que cela fonctionnera mais le mieux serait quand même de tester…
    Comme je te le disais, le pad Xbox fonctionne sur MacOS avec des petits progs perso mais pas le Razer. Faudrait que je trouve quelqu’un avec un laptop sous Linux pour faire le test (ou que j’installe, mais là, c’est une autre histoire 🙂 )

  3. Avant d’aller l’installer, tu peut tester via un LiveCD.

    De plus, il faut bien comprendre que GNU/Linux étant ce qu’il est, cela peut fonctionner sur une distribution donné, mais pas sur une autre.

    Parmi les distro dispo en LiveCD, tu as Ubuntu, Fedora, divers dérivé d’ArchLinux, …
    Il me semble que même Debian s’y est mit, dans sa dernière version ! (Mais cela reste à vérifier.)

  4. Et sous GNU/Linux ? Elle fonctionne sous GNU/Linux ?!?

    Je sais, les jeux sous GNU/Linux ne sont pas ultra courant… (Il y en a tout de même, comme les jeux composant le Humble Indie Bundle. Puis il y a pas mal de bons émulateurs qui ne proposent le meilleur d’eux même que sous cet OS.)

  5. Très bonne question 🙂
    Sais tu si la manette Xbox fonctionne sous Linux ? Si c’est le cas, il y a une chance.
    Reste que moi j’ai pas réussi à la faire marcher sur MacOS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *