FIFA Football sur PS Vita [Test]

Depuis un peu moins d’un mois je joue sur la PS Vita, je redécouvre le plaisir de jouer sur console avec des sticks et des boutons, du coup j’ai eu l’occasion de jouer pas mal, vu que les semaines à venir vont être un peu rude pour moi je vais faire des « mini tests » des jeux auquel j’ai pu jouer. Vous pourrez trouver toutes les infos sur la Vita publiées via le tage PS Vita.

Fifa est un incontournable, cela faisait des années que j’en avais pas eu un, mon expérience de ces dernières années consistait à prendre des raclées par mon frère ou mes potes quand j’avais le malheur de squatter leurs consoles. Du coup, pour moi, la version Vita est l’occasion de revoir mes skills et d’essayer de prendre un peu en main le jeu, histoire au moins d’arriver à cadrer mes frappes.

Premier bon point les chargements ne sont pas trop long et on arrive vite sur les menus du jeux. Là la première fois j’étais un peu perdu, il y a beaucoup mais alors beaucoup de mode de jeux.

Je me lance sur un match rapide est comme on peux s’y attendre le nombre d’équipe disponible est énorme et licence officielle oblige tous les clubs/joueurs/maillots/… sont les mêmes qu’à la télé. Je lance la partie et là, je suis agréablement surpris, la taille de l’écran de la console n’est pas un problème, l’action est lisible, il est facile de prendre ses marques. Le jeu propose en plus du fonctionnement des touches classiques d’utiliser le pavé tactile arrière de la machine pour cadrer les tirs, j’ai lu pas mal d’articles et rencontré des joueurs n’ayant pas apprécié cette fonctionnalité, de mon côté je l’ai désactivé en pensant aux futurs matchs sur grand écran pour lesquels je ne disposerai pas de cette possibilité.

La première partie a été une demi satisfaction, j’ai réussi à coller un but, mais j’en ai pris plus… Il faut que je m’entraine.

Retour au menu et je constate qu’il est possible dans un jeu de foot moderne soit de faire carrière à un poste soit de jouer la vie d’un club. J’ai pas encore le courage de m’y attaquer mais pour l’amateur éclairé il y a là des heures et des heures de jeux.

Après quelques matchs d’entrainement, mon pote Steph me propose une partie en ligne via le PSN. Là, c’est un peu la galère, créer une partie et inviter un pote n’est pas franchement intuitif après avoir un peu bataillé le match commence. A noter que l’on avait lancé skype sur les ordis histoire de pouvoir taunt en live. Si je n’ai pas été ridicule j’ai quand même pris des raclées. La partie c’est passé sans problème, malgré un peu de lag au début, les choses se sont arrangées et les performances ont été à la hauteur. C’était la première fois que je jouais à FIFA en ligne et je ne savais pas à quoi m’attendre. L’expérience a été bonne et j’ai prévu de faire un peu de ladder quand j’aurai un peu augmenté mon niveau.

Alors certes FIFA sur Vita est l’avant dernière version, mais pour un noob de ma trampe ça a été un vrai plaisir de pouvoir remettre les crampons virtuels. Le jeu est comme je l’ai déjà dis riche de contenus, fluide, assez rapide à lancer et offre un confort visuel dont on pouvait douter compte tenu de l’écran.

Bilan : C’est un vrai plaisir d’avoir un FIFA nomade qui semble ne faire aucune concession à la version salon, un bon jeu sur lequel il va falloir que je m’entraine sérieusement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *