Sony Xperia Tablet S : une belle tablette by Sony [Test]

Je viens de passer 3 jours à utiliser la nouvelle tablette de Sony la Xperia S et franchement je suis emballé.

Si le contenu de la boite est simple, la tablette et son chargeur/cable USB au déballage la Xperia m’a tapé dans l’oeil. Certes c’est un rectangle noir avec un petit Sony en haut à gauche mais les designers du Japonais ont réussi à lui donner une originalité. Ils ont repris l’ancien design mais l’on rendu plus subtil. Une fois en main, on apprécie le changement de matériaux par rapport à l’ancienne version, ici pas de plastique mais de l’alu, franchement c’est a priori pas grand chose mais ça donne au produit un aspect plus soigné.

Côté hardware, Sony propose un config haut de gamme, un écran 9,8 pouces d’une résolution de 1280×800, un Tegra 3 à 1,3 Ghz, 1 Go de RAM, 3 tailles de mémoire (16, 32, 64), un port SD, une webcam 1 mpx en façade et un APN de 8 mpx, BT 3, et 802.11n.

Au démarrage la première bonne surprise est la qualité de l’écran, rien à dire, l’écran LED est lumineux et propose une jolie définition. L’OS embarqué est un Android ICS 4.0.3 en attendant une montée de version en début d’année prochaine. Cette version d’Android est vraiment celle de la maturité :-). Elle est élégante et performante et je me surprends à écrire ça mais je suis en train de prendre un vrai plaisir à utiliser Android. Je trouve que la page d’accueil c’est quand même plus sympa que de tomber sur la liste des applications… (c’est pas nouveau ça sur Android)

La puissance de la tablette permet à ICS de tourner à fond sans aucun problème, il est possible de profiter de l’avant dernier OS de Google sans se sentir limité.

Sony a ajouté quelques petits détails maisons, éléments désormais incontournables pour essayer de faire la différence entre 2 tablettes Android. On retrouve d’abord l’application télécommande universelle qui était déjà une bonne idée de la tablette précédente de Sony. La Xperia S dispose d’un port infrarouge, elle peut donc remplacer toutes les télécommandes de la maison. Le logiciel connait presque tout ce qui existe en terme de télécommandes et pas seulement du matériel Sony. C’est une feature sympa pour un objet qui risque d’être utilisé bien installé dans son canapé.

On retrouve aussi les services lancés l’année dernière, Music Unlimited et VideoUnlimited et PlayMemories les services de Cloud de Sony pour la musique, la vidéo et les photos. Sony propose aussi ses player audio, photo,vidéos et lecteur d’ebook. Objectivement ces services sont appréciables sans être des killer features.

Dernière modification made in Sony, le mode invité. Grace à cette fonction il est possible de limiter l’usage de la tablette aux applications que vous voulez. C’est très simple à mettre en oeuvre et en quelques secondes vous pouvez avoir un compte pour un enfant avec un accès uniquement aux jeux et surtout pas au Store, un accès au navigateur mais pas à Gmail ni aux paramètres pour les potes qui passent… Seul limite, on est pas ici en présence de session, une fenêtre ouverte dans le navigateur qui n’aura pas été fermé sera accessible après un changement de « compte ». Idem pour les notifications, pas moyen de les désactiver. Franchement, ce mode invité est une vraie bonne idée mais du coup dans mon cas, j’aimerai qu’il permette encore plus de chose. A savoir si Android est capable de me le donner.

Enfin côté autonomie, je n’ai pas eu à me plaindre. J’ai vraiment beaucoup sollicité la machine ce week end et la charge a bien tenu. Sony annonce « jusqu’à 12h » je vais pas faire des tests en labo. Je peux juste dire que j’ai pas eu de souci sur ce sujet.

Du côté des critiques, j’en ai surtout une, le connecteur. Pour charger sa Xperia, il faut un cable maison avec une prise maison qui n’est pas la même que la PSVita, ni que la précédente Tablette de la marque. Ce connecteur via l’achat (15€) d’adapteurs permet de faire passer du hdmi ou l’uSB host. Mais c’est en option. On déteste tous les cables et les adaptateurs et là il en faudrait presque 2 sachant qu’il existe maintenant du micro-usb et du micro-hdmi.

Conclusion : J’aime beaucoup cette tablette. La combinaison entre du matériel de qualité et une finition à la hauteur avec une version d’Android qui n’a plus à rougir face à iOS donne un mélange gagnant. Alors certes y a cette petite histoire de connecteur mais qui ne vient pas entacher la qualité globale du produit. A 399€ le modèle wifi/16Go (extensible sur carte SD) la Xperia Tablet S est un bon produit.

Le site : http://www.sony.fr/product/xperia-tablet-s/tab/overview

Une réflexion au sujet de « Sony Xperia Tablet S : une belle tablette by Sony [Test] »

  1. Bonjour
    Apres avoir acheté la tablette mon souci est que je ne sais pas comment lire ma carte sd une fois entree dans la tablette. Cela peut paraitre bete mais bon
    Peut on m aider merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *