Xperia ion : le grand écran de Sony [HandsOn]

Cela fait quelques jours que j’ai à ma disposition un des derniers mobiles de Sony, le Xperia Ion.

Faisons un rapide tour du propriétaire, il s’agit d’un mobile sous Android 4.0.1 ICS. Il offre un écran Écran tactile TFT anti-rayures 4,6″, 16 millions de couleurs dont la résolution est de 1280 x 720px, un processeur double cœur Qualcomm de 1,5 GHz, un appareil photo 12.1 mpx, support des MicroSD jusqu’à 32 Go en plus des 12 Go de mémoire interne. Compatible NFC, il offre aussi une sortie micro hdmi.Le tout pour 144 grammes. Regret : pas de HSDPA.

Comme vous le constatez, il s’agit de caractéristiques tout à fait avantageuses et qui permettent de tirer parti de tout ce que le monde d’Android a à offrir, avec un petit bémol sur la 3D.

Au premier coup d’oeil le design se fait remarquer. Et là, y a 2 camps, soit on aime soit on aime pas. Les angles carrés, l’ajout du rectangle noir recevant les boutons font que l’on ne le confondra pas avec un autre mobile. La prise en main est confortable mais comme tous les mobiles avec des tailles d’écran de plus de 4 pouces il faut prendre l’habitude. Sachant qu’un Samsung Galaxy S3 pèse 130 grammes et qu’un iPhone 5 112 grammes il m’a paru un peu lourd la première fois en main, mais objectivement les 14 grammes de différence avec mon S3 se font oublier rapidement.

La bonne surprise vient de l’écran. Sony avance ici une de ses célèbres marques avec un nom qui fait rêver : Écran Reality Display avec moteur Mobile BRAVIA®. En comparaison avec le S3 l’écran parait plus lumineux et très bien contrasté notamment lors du visionnage de vidéos. Sony maitrise son sujet et pour le coup il ne s’agit pas d’un argument marketing.

Côté photo, même si j’aime pas l’idée de prendre des photos avec smartphone les quelques tests que j’ai effectué sans trop de lumière montre de vrais qualités du capteur.

Côté OS, comme d’habitude Android a droit au petit lifting maison. Ici Sony a fait dans la sobriété. J’aime bien l’interface propre et pro. Pas trop d’applications maison sur le modèle que j’ai testé mais j’aurai plutôt tendance à considérer ça comme une bonne chose.

Après avoir passé quelques jours avec ce Sony Xperia Ion je peux dire que je commence à devenir vraiment un amateur d’Android. Certes, je n’ai pas encore laissé tombé mon iPhone mais je suis pas très loin de basculer. Android a vraiment fait des progrès et Sony offre un mobile qui en tire très bien parti.

A 549€ Nu mon conseil est de le prendre en main et de le voir avant de vous décider. Si la première seconde vous satisfait vous n’avez pas à vous faire de soucis pour la suite.

La fiche du produit sur le site de Sony

5 réflexions au sujet de « Xperia ion : le grand écran de Sony [HandsOn] »

  1. c’est vrai que ces grands écrans consomment. C’est vrai que c’est un point sur lequel je ne suis pas assez vigilant lors des tests.
    Mais globalement il faut voir que pour un usage « normal », mail/twitter/musique/youtube/… ils tiennent la journée.
    Après c’est vrai qu’un utilisateur avec un usage intensif peut vite se trouver en galère.

    Cela étant, le vrai criminel c’est la 3G. J’utilise S3 que j’utilise sur une seconde ligne, du coup quand j’en ai pas besoin comme téléphone je désactive la fonction et je me retrouve avec plusieurs jours d’autonomie.

    Pour le S3, depuis le mi juillet, je l’aime bien et va falloir que je me décide à faire un billet.

  2. « ils tiennent la journée » Ouais, c’est bien ce que je dis, c’est pas suffisant.
    Quant tu sais qu’une batterie Litium-Ion a une capacité de 500 recharges et qu’après, tu peux changer de batterie, ça veut dire qu’au bout de moins de deux ans, ben ton smartphone est mort.
    Bon, tu peux toujours acheter une nouvelle batterie, ça coûte toujours moins cher qu’un nouveau smartphone, mais quand même…

    Je sais pas si la 3G bouffe tant sur le mien, je suis quasi toujours en wifi… Faudrait que je fasse des tests…

    Pendant un moment, j’avais installé une app qui permet de gérer la batterie et les services en route, mais au final, ça rendait mon tel très instable…

  3. Hum. (ahah, j’ai bien faire mon septique)
    En fait, ce qui me dérange le plus dans ces smartphone (j’ai un S2) c’est l’écran.
    Putain, mais comment ça te bouffe la batterie !

    Genre, sur mon S2, avec les param par défaut, donc l’écran qui gère tout seul la luminosité en fonction de la lumière ambiante, l’écran me pompe 50% de la batterie.
    J’ai été obligé de décocher l’option et de baisser la luminosité à la main pour arriver à 25% de consommation.

    Alors les écrans qui claquent leur mère avec du bravia et tout, ouais, merci. Mais au final, on baisse la luminosité pour gagner de l’autonomie, donc : ça sert à rien.

    (tiens, t’as un S3 ?)

  4. c’est vrai que c’est un des nouveaux problèmes avec les smartphones. J’espère que ça va s’améliorer…
    J’ai pris l’habitude de couper la 3G (je passe en Edge) quand je pars en week end ou que je pense être loin d’une prise pendant trop longtemps. Le résultat est bluffant.

    Les constructeurs commencent à livrer se genre d’apps, je l’ai vu sur le Sony, je sais qu’elle y est sur le Samsung aussi. Mais je me suis pas penché sur la question… j’avoue…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *