King Arthur’s Gold : du multi-joueurs, du pixel art et des châteaux [indie] [test]

King Arthur's Gold : du multi-joueurs, du pixel art et des châteaux [indie] [test]

Cela fait bien 1 mois que j'ai pas testé ici un jeu indé, faut dire que ça faisait bien 5 jours que je ne vous en avez pas présenté et ça fait pas 10 minutes que je me suis arrêté d'en tester un.

Il y a une sorte de magie actuellement dans le monde des jeux vidéo, d'un côté la guerre des consoles avec ses titres plutôt jolies mais avec peu d'originalité, de l'autre la communauté indé qui lance toutes les semaines (au moins) une pépite au gameplay unique.

En ce jeudi, jour de la 2ème GamerWeekly (Pas abonné?) j'avais envie de vous partager mes impressions sur King Arthur's Gold.

Fraichement débarqué sur Steam (Mac & Pc) le jeu est une réalisation d'un certain qui avait lancé à une autre époque un jeu multi du nom de Soldat, salué par la critique.

King Arthur's Gold est comme vous pouvez le voir sur les images entièrement en pixel-art et propose une direction artistique propre, chose amusante, il est possible de zoomer avec la souris et ainsi d'être vraiment proche de l'action ou d'avoir une vue d'ensemble très éloignée.

je ne vais pas m'amuser à chercher à quoi il ressemble, plutôt parler de ses spécificités.

KAG est un jeu hybride, la prise en main est celle d'un jeu de plateformes 2D, on saute, cogne les ennemis en allant de gauche à droite et de haut en bas en fonction du niveau et des situations.

KAG est un jeu multi-joueurs, en local ou en ligne, de 3v3 à 16vs16 le jeu est avant tout basé sur des parties de captures de drapeaux sans pitié mais avec pas mal d'humour et vraiment beaucoup de bonnes idées.

La premières des bonnes idées est la présence de 3 classes que le joueur peut très facilement changer, il y a le chevalier, idéal pour le corps à corps et sa capacité à poser des bombes, l'archer et sa capacité à tirer à distance et à atteindre des points difficiles d'accès et enfin l'ouvrier qui va pouvoir construire tout un tas de choses.

Une partie commence par une période de mise en place, les camps ne peuvent s'attaquer et les ressources (bois/fer/pierre) sont illimités, il est temps pour les joueurs de construire murs, pièges, pieux, ateliers… pour resister à l'attaque mais aussi pour s'équiper au mieux.

Une fois cette première partie terminée, le jeu devient un jeu d'action/plateforme pour ceux qui choisissent les classes guerrières.

Ce qui est intéressant, c'est bien sûr d'arriver à bien se synchroniser avec ses camarades, protéger les arrières de l'ouvrier qui construit un piège, ou foncer pour creuser un tunnel pour passer sous les défenses ennemis.

Le jeu est assez facile à prendre en main et à comprendre avec le chevalier et l'archer, les tutoriels très bien fait sont là pour ça, pour l'ouvrier c'est un peu plus complexe mais aussi plus intéressant et donne la profondeur au jeu.

King Arthur's Gold dispose d'une très forte communauté et il est donc facile de trouver d'autres joueurs et des conseils pour progresser.

Je dois avouer que j'ai pas passé beaucoup de temps sur KAG, assez pour voir le très très gros potentiel du jeu en multi. Mais pas encore assez pour avoir la sensation de maitriser.

En conclusion, je peux dire que c'est un jeu avec une grosse re-jouabilitée, original malgré ce que l'on peut lire parfois à son sujet, bourré d'humour, disposant d'une forte communauté. Il conviendra donc parfaitement à ceux qui ont de jouer en ligne à un jeu intelligent et très équilibré. Dispo sur Mac et Pc pour – de 10€ (7€ en solde jusqu'à 2/12/13)

King Arthur's Gold : du multi-joueurs, du pixel art et des châteaux [indie] [test]
King Arthur's Gold : du multi-joueurs, du pixel art et des châteaux [indie] [test]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *