Heavy bullets : rogue FPS psychedélique [indie]

Heavy bullets : rogue FPS psychedélique [indie]

Avant le mois d'aout je vais peut être accélérer un peu le rythme de publication parce qu'il y a pleins de sujets que j'aurai aimé aborder, pleins de bons jeux/belles expériences que j'aurai aimé partager ces derniers mois et sur lesquels je n'ai pas pris le temps d'écrire.

Je commence donc avec Heavy Bullets, évoqué rapidement ici.

Heavy Bullets est un jeu édité par les cowboys de Devolver Digital ce qui vous donne déjà un indice sur la qualité du jeu.

Heavy bullets est un shoot à la première personne dans un environnement qui est généré de façon procédurale à chaque début de partie. Le joueur dispose de seulement 6 balles dans un revolver et il a la charge de traverser 8 niveaux pour arriver à la fin du jeu.

La première chose qui frappe est bien sûr la direction artistique du jeu, rose flashy, une 3D anguleuse, des animations qui paraissent basique et un univers qui semble sorti d'un mauvais rêve fait à l'aide d'un hallucinogène.

En réalité, une fois quelques parties enchainées, on en vient à vraiment aimer ces choix, c'est plutôt joli et cela plonge bien dans l'ambiance. Ces graphismes participent aussi au gameplay, car ils permettent de mettre le joueur dans certaines situations de stress. Par exemple, il y a ces serpents, pas vraiment dangereux, à condition des les voir, ce qui demande uniquement d'être attentif et donc je ne pas se laisser hypnotiser par l'enchainement de plantes tropicales et de murs roses.

Heavy bullet est aussi un rogue like, ce qui veut dire que la mort est définitive et que chaque partie demande de repartir à zero en terme d'équipement. Au début de la partie, nous disposons de 6 balles qui ont la particularité de ne pas se détruire après l'impact, il est donc possible de les récupérer après les avoir tiré. C'est une autre partie très importante du gameplay, il faut économiser et surtout viser juste car même si il est impossible de se retrouver sans munitions et essayer de traverser un niveau infesté d'ennemis pour essayer de récupérer 1 balle est clairement périlleux.

Chaque ennemi abattu va lâcher quelques pièces d'or qui vont permettre d'acheter des medikit, des balles supplémentaires voir même des armes secondaires au utilisation très ponctuelle, on trouve aussi des items donnant des bonus comme l'incroyable sac à dos qui permet de porter 2 armes secondaires en même temps.

Il y a quand même quelque chose de permanent dans HB, il existe une banque, dans celle ci un jour peu déposer et retirer de l'argent dans toutes ces parties. Cela permet par exemple d'économiser pour un gros run ou pour sauver son or accumulé avec difficulté alors que l'on plus de vie et que la fin parait ineluctable.

J'ai pas réussi à le finir, la faute à l'équilibrage parce que le jeu est encore en early access ou à mon manque de skills, de vous laisser juger 🙂 par contre c'est sûr que un peu comme Nuclear Throne c'est un jeu sur lequel je reviens régulièrement pour essayer de faire mieux que la dernière fois et du coup j'enchaine plusieurs parties pris par le syndrome "aller une dernière".

Heavy Bullet est dispo sur Mac/win pour 7,50€ et comme souvent avec les indés c'est un vrai jeu aux qualités indiscutables qui offre en plus un supplément d'âme et une expérience vidéoludique.

Heavy bullets : rogue FPS psychedélique [indie]
Heavy bullets : rogue FPS psychedélique [indie]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *