LeWeb : de l’évolution d’un moment clé de l’année [économie-numérique]

LeWeb : de l'évolution d'un moment clé de l'année [économie-numérique]

Comme beaucoup de participant à LeWeb, cette semaine est l'occasion de faire un article qui revient à chaud sur les 3 jours qu'ont duré la conférence, avant de rédiger des articles de fonds.

Pour moi, cette édition était la 8ème. Quand je dis ça, c'est pas pour faire genre je fais ça depuis longtemps mais parce que j'ai trouvé cette édition clé dans son évolution.

LeWeb c'est devenu un lieu, les Docks :

Au début, vraiment, on pouvait s'interroger du pourquoi ce lieu, maintenant avec le métro à côté c'est une bonne destination, et n'oublions pas que cela aura joué un rôle dans la création de la société Uber. Sur l'accueil, si ils s'éloignent du niveau initial en terme gastronomique, cela reste bien et sur le plan général il faut être clair, ça fonctionne. Nous avions du wifi partout qui va bien, nous n'avons pas eu froid, ni faim.

Certains pourront dire que le prix justifie ce niveau de prestation mais d'expérience, c'est rarement le cas, organiser un événement sans connaitre de difficultés techniques est une petite prouesse. A LeWeb c'est au moins 1 smartphone et 1 tablette par personne, plus les exposants, plus les mecs qui bossent sur les ordis, plus maintenant la foule des bidules connectés…

Si du côté de la forme, on peut considérer qu'il y a une évolution naturelle qui s'opère, côté du fond il y a plusieurs écoles qui s'opposent.

D'abord il y a les anciens. Ceux qui viennent depuis longtemps et pour eux, c'est souvent le classique "c'était mieux avant", alors que du côté des nouveaux, ceux qui ont un ou deux LeWeb dans les jambes c'est plutôt un temps d'émerveillement.

La raison est pour moi assez simple, LeWeb a évolué, autrefois un lieu de découverte, pour partager entre pionniers, il est ensuite devenu un lieu de rencontre pour une communauté, entrepreneurs et ingénieurs réunis pour faire murir un écosystème.

Puis les startups sont devenues les stars, LeWeb était un point de jonction entre elles, les investisseurs et parfois un public d'amateurs de nouveautés.

Aujourd'hui, LeWeb est devenu un point de convergence avec les conférences en son centre. Aujourd'hui ce sont beaucoup de visiteurs qui viennent se confronter au digital et à l'innovation pendant 3 jours, qui cherchent l'inspiration pour leurs entreprises, elles même confrontées à un monde qui change. La moyenne d'âge à fait un petit bon en avant et pas parce que j'ai moi aussi pris quelques cheveux blancs. Le public n'est plus tout à fait le même 🙂

A noter que quand même on fait toujours du business à LeWeb, on trouve toujours de potentiels partenaires, on s'ouvre à de nouveaux horizons, mais maintenant il faut vraiment préparer ses 3 jours, improviser c'est risquer de manquer une opportunité.

Pour finir ce cours résumé, je me dois de parler de 2 sujets forts qui ont beaucoup inspiré.

Les makers d'abord, ils avaient un espace dans le hall principal

Ils ont offert à un public curieux, le moyen de toucher du doigt leur existence, qu'il y a vraiment des personnes qui expérimentent et testent avec des fers à souder et de l'imagination d'autres moyen d'utiliser les technologies. Je pense que beaucoup de visiteurs ont réalisé du potentiel de ces ateliers et du mouvement qu'ils représentent.

L'autre gros sujet que je devrais beaucoup aborder en 2015 est bien sûr le transhumanisme et l'évolution des sciences. A LeWeb il y avait de nombreux experts, professeurs et chercheurs présent pour nous montrer toute l'énergie déployée autour des sciences. Ils cherchent à comprendre nos ondes cérébrales, décoder les signaux neuronaux, augmenter nos performances, modifier nos gènes… L'Humanité fait face à son évolution et aujourd'hui cela reste un sujet mineur, je trouve que sur ce point, LeWeb a fait un bon boulot de démocratisation.

Pour conclure, je dirai que LeWeb c'est pas comme avant c'est plus un truc de communauté, LeWeb est devenu un lieu où l'on vient apprendre, se mettre à niveau et essayer de toucher du doigt des tendances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *