BloodBorne : du sang sur la manette [handsOn]

BloodBorne : du sang sur la manette [handsOn]

Voilà, j'ai passé du temps sur Bloodborne et je pense que le plus simple est de faire un "hands on" parce que j'ignore si un jour j'arriverai à la fin des 40 heures que dure la campagne solo pour en faire un test.

Parce que oui, moi aussi je trouve ce jeu difficile.

En résumé pour ceux qui suivent pas l'actu, BloodBorne vient de sortir en exclu sur PS4, il est développé par FromSoftware un studio japonais créé en 1986 et connu pour la série des "Souls" qui ont la particularité d'être glauques et durs.

Cool, hein ?

Côté gameplay, on a affaire à une vue à la 3ème personne et il faut trucider des monstres à coup d'armes blanches et avec quelques balles en argent le cas échéant. Sur tous les sites de jeux vidéo, les mecs expliquent que le jeu est pleins de subtilité et que les combos et les enchainement sont variés et que chaque arme dispose de ses qualités et défauts propres.

Dans Bloodborne il est aussi question de gagner des niveaux pour améliorer ses compétences et de collecter de "l'argent" local pour acheter des armes et les customiser.

Du coup, fort de ces concepts, je me suis lancé. Et bien, franchement j'ai eu l'impression de jouer à un vieux Tomb Raider au départ. C'est lent, rigide et difficile de manière absurde.

Par exemple le 1er ennemi que l'on croise peut vous tuer en 2 coups et 15 secondes.

Et là, c'est le drame. Mais pas celui du gameplay, celui de la technique, il faut attendre au moins 20 secondes pour pouvoir essayer à nouveau. Oui, c'est le respawn le plus long de l'histoire du jeu vidéo solo moderne.

Au bout de quelques temps, j'ai commencé à piger un peu les mécaniques du jeu et là cela devient un peu plus amusant, surtout que notre avatar gagne en puissance et donc c'est du plaisir supplémentaire de découper les morts vivants sur se ballade dans ce Londres post apocalyptique victorien.

Le jeu est assez joli – bon après TheOrder ça pique un peu – et l'ensemble est fluide, la camera est souvent aux fraises mais on peut presque considérer que c'est un élément du gameplay avec de l'habitude.

En conclusion, j'aurai bien du mal à conseiller Bloodborne aux non initiés, le jeu ne propose aucun tuto pour apprendre les bases du jeu, la mort propose un chargement insupportable qui combiné avec l'apprentissage est vraiment un challenge pour les nerfs.

Par contre ceux qui arrivent à passer les premières difficultés semblent prendre du plaisir, je veux dire en jouant et pas seulement en regardant de haut les Autres, ceux qui souffrent.

ps : je vais tester le mode en ligne soon et m'accrocher, je reviendrai peut être dans un nouvel article pour clamer mon skill – mais ne crions pas victoire avant que l'ours.

BloodBorne : du sang sur la manette [handsOn]

2 réflexions au sujet de « BloodBorne : du sang sur la manette [handsOn] »

  1. Bonjour. J’aimerais beaucoup retrouver ce jeu en version mobile. Je dois dire que je suis un fan des ludiciels sur smartphone. À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *