Priv : le retour de Blackberry ? [compromis]

Priv_Angle81-1024x768

Cette nuit, la presse américaine a eu l’autorisation de publier ses tests du nouveau mobile de chez BlackBerry, le Priv.

Le « Priv » pour privilège et protection est donc l’appareil que tout le monde attendait depuis 4 ans : un hybride entre les enjeux pros et le monde du loisir numérique.

Blackberry lance donc son premier appareil sous Android ce qui lui ouvre enfin la porte a des milliards d’applications pas forcément sérieuses mais totalement indispensables comme Instagram, Snapchat ou encore une version récente de Facebook. Parce que oui, les gens des affaires veulent aussi se détendre en consultant des photos de bébés chats.

Le Priv, c’est déjà la promesse logicielle du rapprochement des deux mondes. BlackBerry a ajouté des applications de sécurité qui agissent en mode firewall et vérification des processus pour avertir l’utilisateur si un comportement bizarre se produit.

A noter que le Priv est sur Lolipop avant dernière version d’android et aucune annonce n’a été faite pour une mise à jour.

Mais Priv c’est aussi du hardware. D’abord, un clavier. LA promesse pour les amoureux du clavier d’avoir enfin un smartphone élégant qui propose de taper sur des boutons. Dernier point intéressant, l’appareil dispose d’une batterie conséquente qui devrait permettre de traverser la journée de boulot sans problème.

Le bilan des tests et prises en main est vraiment dur pour la marque. Le Priv est clairement le meilleur BlackBerry de ces dernières années mais il échoue à être un mobile haut de gamme qui peut jouer des coudes avec Apple ou Samsung.

Pour plus de 600$, les critiques sont assez dure, surement aussi parce que les attentes étaient fortes.

J’ai une forme d’affection pour BlackBerry qui m’a fait découvrir il y a quelques années déjà les joies du push mail et j’espère que la marque va réussir à redresser sa trajectoire mais le chemin est pas tout tracé.

Articles The Verge / Pocket-Lint / Wired

Priv_Angle71-1024x768 Priv_Angle11-1024x768

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *