Second Life : tout va bien, merci [VirtualReality]

Capture d’écran 2015-11-09 à 00.05.45

Les plus anciens lecteurs le savent, une partie de ma carrière professionnelle m’a fait passer du temps dans et avec Second Life, oui, oui, je parle bien du monde virtuel qui a connu quelques mois de hype en 2008.

Et bien Ebbe Altberg le CEO de Linden Lab, créateur de Second Life était de passage à Dublin pour le Web Summit et il a annoncé que le service se porte bien.

Le service est fréquenté par 900 000 personnes chaque mois (1,1 millions à l’époque du succès médiatique) et l’année dernière c’est 60 millions de dollars qui ont été échangé dans l’univers virtuel.

Capture d’écran 2015-11-08 à 23.18.24

Ebbe a aussi évoqué une créatrice de mode virtuelle qui a vendu 300 000 robes au prix de 4$ pièce au cours de l’année.

Enfin, le chiffre qui tue, il a évoqué un PIB pour SL de l’ordre de 500 millions de dollars, plus que le Tonga (mais reste celui d’un pays super pauvre mais quand même).

Enfin il a évoqué le projet Sansar, un « wordpress pour la réalité virtuelle » qui devrait permettre de créer des univers virtuels facilement mais vivre en dehors de SL.

Une des raisons pour moi d’évoquer ici la santé du service c’est qu’il devrait bénéficier de la démocratisation de la réalité virtuelle. Second Life est compatible avec l’Oculus Rift et trouve dans ces nouveaux appareils un nouveau souffle, quoi de plus naturel pour un univers virtuel de bénéficier d’accessoires facilitant l’immersion.

Gardons un oeil, plus ou moins bienveillant sur Linden Lab mais n’oublions la grande expérience de l’entreprise sur ces sujets ni sa bonne santé financière qui peut en faire rapidement un acteur important.

via The Next Web

Une réflexion au sujet de « Second Life : tout va bien, merci [VirtualReality] »

  1. Tiens, c’est marrant, j’ai repensé à Second Life il n’y a pas longtemps…
    C’est vrai que les casques VR peuvent donner une seconde vie à Second Life (ahah)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *