Adobe, Google et Yahoo! pour un web plus riche [buzz d’hier]

Adobe a annoncé hier que la société avait commencé ? travailler avec Google et Yahoo! pour permettre aux moteurs de recherche des deux sociétés d’indexer (enfin) le contenu des sites en flash.

La nouvelle est de taille car d’une part cela va permettre aux webdesigners du monde en entier de se lâcher sur des sites plus graphiques, plus beaux et plus fun sans pour autant perdre les bénéfices de l’indexation.
D’autre part, il ne faut surtout pas oublier que toutes les vidéos (ou presque) dispo sur le web sont encodées elles aussi en flash. Ce pas de géant, va peut être permettre de leur trouver une vrai place dans les moteurs de recherche.

Si jamais, l’entente se passe réellement bien entre ces 3 l? , le web risque de voir sa face changer et je ne parle pas des finances de Adobe qui risquent de continuer ? bien se porter.

4 Go de Ram dans mon Macbook [geek]

Depuis 1 an que j’utilise mon Mac mes anciennes manies d’utilisateurs Pc m’avait passé mais la semaine dernière j’ai été repris d’une crise de dépense aigue, pour pas me lacher sur un Apple cinema display, j’ai simplement acheté 2x2Go de RAM.

Quand j’ai voulu les installer fin de semaine dernière, mon mac ne semblait pas vouloir du deuxième Go, refusant même de redémarrer lorsque les 2 barrettes étaient installées.
Eric m’avait mis en garde sous le précédent billet que cela risquait de ne pas fonctionner.

Fin de semaine donc, je me résigne ? vivre avec 3 Go déj? bien confortables.
Et puis l? , pris par le sentiment que la Force n’était pas avec moi la semaine dernière, je retente le coup, j’éteins la machine, ouvre la trappe, vire les barrettes, installe les 2x2Go et je relance la machine.

Et l? , mystère de l’informatique grand public ou alignement astral favorable, la machine démarre et le « A propos de ce Mac » est clair, il aime la nouvelle configuration 🙂

Alors si la question de pourquoi 4Go vous taraude, je répondrai par une liste : firefox, imagewell, adium, skype, rescuetime, itunes, photoshop, dreamweaver (oui la honte je sais), safari, anxiety, gmail notifier, neooffice et parce que j’aime en faire baver ? Mac OS X, 3 spaces.

L’ego du bloggueur featured Quintura [search and blog]

Hier soir, Yakov le CEO de Quintura m’envoie un petit mail avec un grand sourire russe parce qu’il vienne de signer un deal avec Alpha Media Group qui édite entre autre maxim.com, stuffmagazine.come et blender.com qui réunissent environ 20 millions de visiteurs par mois.

En me rendant sur la page partenaires de Quintura je réalise que Tapahont fait partie de la liste ? côté de quelques sites plutôt sympas comme readwriteweb et c’est bête mais ça fait plaisir… ptain c’est faible un bloggueur…

zaploop : un nouveau modèle pour la promotion de la musique [musique2.0]

Zaploop est une société française qui propose un nouveau mode de promotion pour les musiciens.

L’idée de Zaploop repose sur sa tagline : « qui mieux que les fans pour vendre la musique », zaploop propose donc ? ses utilisateurs de créer des playlists piochées dans le catalogue disponible et de les partager sur leur blogs/sites/pages MySpace. Dans le player en flash généré il est possible d’écouter les titres en entier mais aussi et surtout de les acheter en 1 clic, chaque vente est partagée entre l’artiste, le site et le vendeur (25%). En gros, zaploop c’est un peu le disquaire 2.0.

Le catalogue de zaploop est initialement constitué d’artistes indépendants mais tout le monde est le bienvenue sur la plateforme, du coup on peut y trouver des artistes déj? connus. La semaine dernière zaploop a franchi un cap important et a signé un contrat avec la Warner, et le site va pourvoir vendre le catalogue de la major. Si l’accord ne concerne que la France pour l’instant, il semblerait que la Warner soutiendrait l’effort de la jeune société pour s’attaquer au marché international.

Pour une fois, je n’ai pas été très loin dans le test du site parce que ce dernier est bien fait et que son intérêt réside surtout dans son modèle. En effet, l’idée de rendre l’utilisateur/internaute actif, ? contre pied des algorithmes de recommandation des sites/plateformes de vente de musique semble être une des tendances fortes de l’évolution du web participatif. Les internautes conscient de leur capacité ? recommander voire ? produire du contenu souhaitent de plus en plus en tirer un peu de profit. Je ne pense pas que cela soit seulement basé sur l’envie de gagner de l’argent mais plutôt de sentir qu’ils ne sont pas que les instruments de sociétés qui gagnent elles de l’argent.

Le site mériterait de continuer ? signer des artistes de major pour pouvoir vraiment conquérir un large public. Pour finir je dirai que pour une fois et c’est une des grandes forces du site, il n’y a PAS de DRM et ça c’est vraiment une très bonne chose pour tous ceux qui aimeraient pouvoir acheter de la musique sans se prendre la tête.

Si vous avez des questions sur le sites ou son fonctionnement n’hésitez pas ? les poser je suis sûr que Julien avec qui j’ai eu un échange de mails sympathiques viendra répondre.