Samsung N150 3G : un netbook vraiment nomade [test]

P1040408

Les netbooks sont -si on écoute les geeks et les bobos- en fin de carrière. Cela dit, il faut prendre un peu de recul et admettre qu’ils ont des qualités indéniables et encore quelques années devant eux.

Orange Business m’a donc prêté pendant une bonne quinzaine de jours un Samsung N150 3G afin que je puisse tester la bête en toute tranquillité.

Pour commencer, quelques chiffres :

– Processeur Intel Atom N450 à 1.66 Ghz – Disque dur d’une capacité de 160 Go et 1 Go DDR2 – Batterie grande capacité jusqu’à 8h d’autonomie – Ecran anti-reflets de 10,1″ LED doté d’une résolution de 1024*600 pixels – Webcam 0,3 Mégapixels – Windows 7 Starter – Wifi N, Bluetooth 2.0 – Sortie vidéo VGA, Prise Microphone, Prise écouteur et microphone intégré – 3 ports USB 2.0 et un lecteur de cartes multimédia – Poids de 1,26 kg

Comme vous pouvez le constater côté spec’ on est en terrain connu, l’Atom à 1,66Ghz est assez réactif pour un usage normal sur ce type de machine et le petit Go de ram me semble un peu juste mais permet de surfer très confortablement sur le web.

P1040400

L’intérêt principal du N150, c’est surtout le fait qu’il a une puce 3G+ directement intégré. Il suffit de retirer la batterie et de glisser une carte de SIM et voilà notre vaillant Netbook autonome.

Parlons maintenant de l’utilisation.

Alors, oui, c’est clair, la 3G directement dans le netbook c’est vraiment le bonheur, en fait, vivement la 4G et que l’on soit tous en wireless partout. Le fait d’avoir la carte 3G, c’est un petit peu comme utiliser l’iPhone, on allume on consomme, on ferme. Il est clair que l’on trouve de plus en plus de Wifi ouvert et/ou gratuit mais là, pas besoin de se poser la question. Le surf est étonnamment rapide peut être grâce à l’antenne beaucoup plus grande que dans une petite clé usb traditionnelle.

Je pense qu’il faut avoir utiliser pendant quelques jours ce type d’appareil pour se rendre compte à quel point c’est pratique. Alors certes, l’écran a une résolution un peu faible et le processeur est peut être pas le plus véloce mais avec ces 7h d’autonomie en 3G c’est un outil de travail optimal. A noter que l’écran est mate que celui de mon mac est brillant et qu’à l’usage je me dis qu’il va falloir que les constructeurs trouvent un autre type de dale. Même si le N150 est destiné à être utilisé partout il manque un peu de luminosité. Cela dit brillant il aurait été inutilisable…

P1040401

Pour résumé, le N150 est un netbook qui fait très bien ce qu’on lui demande, du surf, du word… et avec la 3G c’est vraiment un bon outil. Reste que comme d’habitude il faut aller se frotter aux prix des abonnements pour déterminer si l’appareil correspond aux attentes. Il existe plusieurs forfaits qui restent encore un peu cher surtout si on additionne ça avec le forfait iPhone et l’adsl à la maison. Si on garde à l’esprit que c’est un produit pour pros, alors peut être que les affres des abonnements seront moins difficiles à digérer.

Si vous avez besoin de ce type d’appareil, le N150 me semble être un bon choix surtout à moins de 200€

Google devrait lancer une tablette tactile 3G [newWar]

La guerre des tablettes tactiles devraient commencer d’ici septembre si Apple n’a pas réussi d’ici là à conquerir 100% du marché.

La liste des appareils concurrents commence à s’allonger mais selon Mashable via le Wall Street Journal, Google sera de la partie.

Si on savait que Google bosse à produire une tablette sous Android, la surprise vient plutôt de la présence de la 3G et d’un accord avec Verison Wireless un opérateur de téléphonie mobile américain.

C’est désormais sûr, Apple a réussi à créer un segment avec la tablette tactile et dans ce segment il va y avoir 2 guerres, les tablettes avec et sans la 3G.

Une bonne nouvelle pour nous les consommateurs car en général la concurrence a du bon en terme de prix et de technologies.

A suivre.

iPad 3G débarque [maisbontoujoursrieneneurope]

Au delà de la tristesse de milliers de consommateur en Europe, nos amis américains vont pouvoir profiter de la version 3G de l’iPad, voici les prix :

Bon la question reste quand même entière sur l’intérêt de l’iPad 3G.

Les réponses pour notre cas (les frenchies) arriveront aussi et surtout quand nous aurons connaissance des tarifs/forfaits pratiqués. En effet, aux USA, le forfait data de l’iPad est sans engagement de fait, il est possible de payer pour seulement 1 mois pendant les vacances par exemple.

Au delà de la question du prix, on peut se demander qui aura intérêt à investir dans un iPad 3G. La première population concernée devrait être les commerciaux pour faire de belles démos aux clients en situation de mobilité, les gens qui bougent beaucoup et qui pourraient apprécier de recevoir leurs journaux et de pouvoir « bosser » (ça c’est à voir) on the go sans se poser la question de hotspot. Dans une autre catégorie, je pense que le 3G pourrait convenir à une population oubliée de notre civilisation : les gens qui ont un besoin basique du web. Si vous cherchez autour de vous, il y a bien quelques personnes qui utilisent le web pour voir leurs mails, la météo, le programme TV, un site de recette, regarder les photos que l’on leur envoie et puis c’est tout. Pour ces personnes, un iPad fait déjà beaucoup plus qu’ils n’en ont besoin et la connexion 3G pourrait remplacer la box à la maison dont seulement 0,001% de la bande passante n’est utilisée.

Au départ, cela peut sembler une niche mais je suis sûr que le marché peut devenir énorme.

Reste que l’iPad a besoin d’un ordinateur pour être initiée, certes, aujourd’hui mais je pense pas que cela soit le cas dans 1 ou 2 versions.

Enfin, je pense qu’il y a encore des usages à inventer et des clients potentiels que l’on ne imagine pas encore.

Apple iPad : l’iPhone XL [humm]

On le savait, on l’attendait et Steve l’a fait, l’iPad existe et risque bien de faire parler d’elle pendant un moment.

Donc l’iPad déjà c’est ça :

Une belle machine avec un écran de 9″, ultra fin au design sobre comme Apple sait le faire. Côté techno, il s’agit d’un écran multitouch LED (1024×768), d’une puce A4 made in Apple dont on ignore les perfs, d’une batterie qui tiendrait 10h en usage normal et 1 mois en veille, des capacités de 16,32,64 Go, du Wifi 801.11n et de la 3G pour les modèles 3G, GPS et bluetooth. Question connectique, on trouve 1 prise jack 3,5mm et un connecteur type Dock classique. Pas de connecteur pour ajouter de la mémoire… et pas d’USB…

L’iPad est une sorte d’iPhone king size car toute l’ergonomie est calquée sur celle de l’iPhone, cela a d’ailleurs été une des arguments hier soir pendant le keynote. Apple a annoncé la compatibilité à 100% avec les 140 000 apps dispo sur le Store. La présentation hier s’est beaucoup appuyé sur les jeux vidéos mais un iWorks adapté a été aussi dévoilé ce qui donne à la machine quelques capacités de « productivité ».

Une des grosses annonces est le lancement de l’iBookStore et l’arrivée d’Apple dans le marché du livre électronique, ça va certainement secouer cet ecosystème qui jusqu’à présent faisait profil bas et n’avait que quelques ereaders pas très sexy comme étendard. En passant, j’imagine que Sony et Amazon vont baisser le prix de leur reader de 50% pour rester dans la compet’. Certains argueront que lire sur un écran LED n’est pas aussi agréable que sur un vrai livre électronique mais l’iPad risque d’attirer les gens par ça capacité à faire autre chose que simplement ereader. J’espère que nos amis éditeurs français ne vont pas trainer les pieds parce que le format annoncé est l’epub qui est un des formats classiques dans le domaine.

Une des déceptions vient de l’absence de caméra intégrée qui élimine de fait l’usage pour la visioconférence ou même les applications en réalité augmentée. Cette absence est juste incompréhensible, c’est peut être la volonté d’emmerder les early adopters…

Apple a aussi annoncé la déclinaison de sa tablette avec ou sans 3G, bien sûr le prix change en fonction mais c’est surtout au niveau du marché américain qu’Apple tape fort en lançant des forfaits sans engagements de 14,99$ pour 250Mb à 29,99$ pour de l’illimité dans un pays où le forfait Data coûte pour l’instant 60$/mois. On ne connait pas encore la politique d’Orange là dessus, mais moi payer 2 abos datas mobile/iPad me parait difficile pour la plupart des gens… wait & see.

Enfin, quelques accessoires ont été annoncé comme une housse qui permet de protéger l’appareil mais aussi de le faire tenir ne position verticale afin de regarder une vidéo tranquille, un dock avec clavier et sortie VGA a été annoncé pour transformer l’iPad en presque ordinateur et enfin des adapteurs Dock->uSB et Dock->cartes mémoires pour étendre la connectivité de l’appareil (mais en le rendant moins sexy).

Enfin les prix : Wifi : 16Go / 499$ – 32Go/599$ – 64Go/699$ Wifi+3G : 16Go/629$ – 32Go/729$ – 64Go/829$

Voilà pour le pitch, maintenant mon avis 😀

Oui, j’ai envie de l’iPad, c’est un appareil sexy, étonnant malgré tout, disposant de tout ce que l’on peut attendre d’une petite tablette tactile de ce genre. Mais j’avoue me poser encore pas mal de questions. La rapidité du processeur : moi j’aime quand ça va vite, je suis curieux de voir ce chipset maison. La camera, c’est vraiment trop bête, ça aurait pû être un outil génial de visio Le ibookStore : super mais est ce que je vais lire dans le métro sur ma tablet ? Pas sûr… Mémoire 16/32/64 : c’est pas beaucoup pour un usage basique perso et l’absence de slot SD est débile même si il est logique pour vendre la version à 64Go…

Mon pote Steph sur le coup me disait :  » juste un périphérique tactile pas puissant, sans camera et qui ouvre des formats propriétaires… pour tada 500 euros. » C’est vrai mais on aime tellement être captif de ces salopards d’Apple…

La question de l’usage est quand même là aussi, certes le produit se situe entre l’iPhone et le Macbook mais en réalité moi j’ai plus besoin de ces deux là que de l’iPad. Par contre c’est l’ordinateur parfait pour l’usage domestique, tu rentres chez toi, tu choppes 2/3 emails, un tour sur Facebook, 1/4h sur un site pour trouver une recette… Je pense aussi que dans le cadre de présentation chez les pros l’iPad peut devenir le « must have » pour avoir l’air au top.

En fait, c’est la magie d’Apple, on le voit on en a envie mais c’est pas très raisonnable…

En bonus 10 mins de manipulation par les petits gars de iLounge

UStream : streaming video sur iPhone 3G [app]

ustream

Une nouvelle étonnante pour les utilisateurs d’iPhone, la semaine dernière UStream a sorti son application gratuite pour iPhone.

UStream est un des leaders mondiaux du streaming vidéo en direct, le site permet en 1 clic de diffuser de la vidéo en direct de son ordinateur. Le site dans la vague de l’UGC a connu un vrai succès et aujourd’hui est un incontournable pour les amateurs de TV amateur. La nouvelle est donc la sortie d’une application iPhone qui permet de streamer de la vidéo sur son compte UStream sans aucun besoin de paramètrages supplémentaires à la saisie de son login/mot de passe. Si l’application fonctionne sur l’iPhone 3GS (qui possède une caméra) il est plus étonnant de la voir fonctionner sur un iPhone 3G à qui Apple refuse sans aucune bonne raison l’application vidéo. Pour avoir fait un test avec l’iPhone connecté en wifi j’ai été très agréablement surpris par la qualité de l’image et le délai très court (environ 2secondes) entre la captation et la diffusion. La qualité de la vidéo est à la hauteur de l’objectif de l’iPhone, correct totalement compatible avec une bande passante un peu naze 😉 .

Je vais essayer de faire quelques vidéos aujourd’hui parce qu’à la publication de ce billet je serai en transit de retour de Oloron Ste Marie vers Paris.

Les vidéos lives et en différées sont visibles ci dessous grace au code que fournit gentiment UStream ou sur mon compte si ça marche pas. Continuer la lecture de « UStream : streaming video sur iPhone 3G [app] »