Amazon va lancer son AppStore en France [AppWarMarket]

kindle fire

C’est une nouvelle intéressante qui a fait parlé hier, Amazon a enfin décidé de sortir son AppStore en dehors des US.

Amazon avait inauguré son AppStore avec le lancement de la Kindle Fire, la tablette presque Android à 199$ l’année dernière. Rapidement l’application a débarqué sur tous les appareils sous Android. L’AppStore à la Amazon c’est un peu la version Apple de la sélection d’app pour Android. Vu comme ça, on peut penser que c’est l’inverse de ce que l’on peut attendre sous Android où la règle est plutôt à l’ouverture.

Mais dans la réalité, le store Android, qui a été il y a peu mis à jour et porte le nom de PlayStore est en réalité plutôt mauvais en terme de tout : ergonomie, recherche, critères de sélection, classement, navigation et j’ajouterai l’impossibilité de voir les apps optimisées pour les tablettes de celles qui ne le sont pas. En gros, il est souhaitable d’utiliser des sites/blogs qui testent plutôt que de faire tranquille son shopping dans le canap’.

Amazon a une approche beaucoup plus restrictive. Je dirai même éditoriale. L’objectif de base était de garantir aux utilisateurs de la Fire que les apps qu’ils utilisent fonctionnent bien sur la machine. Notamment car celle ci ne dispose pas des dernières prouesses techniques (normal à 199$). Garantir donc à ces personnes ne pas voir la tablette ramer est aussi synonyme de satisfaction des clients. En l’ouvrant aux autres appareils, Amazon reprend sa place de roi du e-commerce, en offrant promo, apps gratuites mais surtout un choix plutôt par la qualité qu’à la quantité. Bien sûr il faut garder en tête qu’Amazon est libre de ne pas choisir une apps sans se justifier, donc SON intérêt peut passer avant tout le reste.

Le lancement devrait avoir lieu pendant l’été car les développeurs ont été invité à proposer leurs apps pour le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France, l’Italie et l’Espagne.

La question ouverte est l’arrivée ou pas de la Fire en Europe. Personnellement je n’y crois pas trop, elle est déjà « ancienne » sur le plan technique et même à 199€ je suis pas convaincu de la pertinence de ce lancement. Je vois plutôt une manière pour Amazon d’occuper le terrain en attendant de lancer la Fire 2 plus d’actualité à Noël aux US et en début 2013 pour l’Europe.

Wait & see

Amazon attaque l’iPad et Corning nous montre le futur [videos]

Les vidéos et le web c’est le grand amour, chacun essaye de marquer les esprits et notez, je n’ai pas fait de billet sur les pubs du superbowl 😉

Je l’avais tweeté mais je ne pouvais pas ne pas la publier ici, cette pub d’Amazon est juste très intelligente malgré quelle dénigre clairement l’iPad, mais pas sur sa techno mais sur son prix.

L’autre vidéo a été posté il y a une dizaine de jours, il s’agit de Corning, société américaine qui a inventé la fibre optique et qui nous montre comment le verre va devenir un écran et de quelle manière cela peut changer nos vies. Ils avaient déjà réalisé une vidéo l’an dernier mais là ils ont ajouté un brave type qui nous explique ce qui peut arriver vite et ce qui est uniquement là pour son potentiel.

Amazon : le Kindle à 99€ en test [jaimelire]

Amazon a donc décidé il y a quelques semaines d’attaquer le marché français et surtout de réveiller le business du livre électronique en France. Alors certes, ils attaquent par le bas avec un modèle unique, plus simple que les autres nouveaux modèles (mon billet sur les annonces) mais un appareil qui doit faire le travail : faire aimer la lecture au format numérique.

Petit point à fixer avant de commencer, le Kindle à 99€ est l’équivalent du Kindle à 120$ et pas à celui à 79$ qui lui est vendu sponsorisé par la pub.

J’ai donc reçu le Kindle samedi dernier, l’emballage très sobre contient l’appareil, un cable micro-usb et une mini-notice. En découvrant le contenu, il est clair que la question de la gestion des dépenses superflues a été étudiée à fond. L’absence du convertisseur usb/prise électrique n’est pas vraiment un problème j’imagine que 90% d’entre nous on déjà ce type d’adaptateur. Malgré tout, un sentiment de strict minimum se dégage.

L’appareil une fois en main offre une vraie satisfaction, il est fin et surtout léger, la sensation sur la différence de poids entre le Kindle et l’iPhone par exemple est très légère. L’appareil est en plastique gris, d’une sobriété incontestable. Pour moi, la bonne surprise a été de trouver des boutons pour tourner les pages à gauche et à droite de l’appareil, il est donc possible de lire en tenant le Kindle avec n’importe quelle main. Le bouton d’allumage est bizarrement placé sur la tranche inférieure ce qui n’est pas très ergonomique à mon avis.

Le premier allumage dure quelques secondes auxquelles s’ajoutent la saisie de ses identifiants Amazon (histoire d’être prêt à acheter des ebooks). L’écran est superbe, je ne suis pas un expert en papier électronique mais l’affichage est clair, le contraste très bon, il donne envie de se jeter dans une session de lecture.

Il y a 5 boutons en bas de l’appareil, « retour », « clavier », »menu », »home » et un bouton de navigation, je vous ferai pas l’affront de détailler leurs fonctions. Une remarque quand même sur le système de navigation, 4 flêches et un bouton « ok », cela fonctionne, c’est correct, ça a l’air solide. Par contre, sur l’aspect clavier virtuel n’imaginez pas prendre des notes, à mon avis se serait trop pénible, le clavier permet de saisir une petite recherche, d’ajouter sa clé wifi et puis c’est tout.

Je lance enfin un premier ebook et là j’ai la confirmation : le Kindle fait très bien le boulot. Les pages se tournent vites, l’affichage est parfait, rien à dire, là il est facile de comprendre comment Amazon a pu vendre quelques palettes de Kindle en quelques années. Point amusant, le point central d’un test du Kindle, la lecture en elle même est le plus dur à développer, c’est tellement simple et efficace dur de vous en dire plus. Du coup j’ai fait une vidéo de moins d’1 minute afin que vous puissiez voir fonctionner la bête.

Autre bonne nouvelle, à la connection par USB, le Kindle est détecté comme une clé USB ou un disque dur et la gestion se fait donc par glisser/déposer sans avoir à installer le moindre logiciel. Vous le savez peut être Amazon utilise son propre format et ne supporte pas encore le .epub (format populaire, ouvert, pratique…) Mais il existe une solution gratuite et facile à mettre en oeuvre : Calibre. Calibre est un logiciel gratuit compatible toutes plateformes qui va détecté tout seul votre Kindle et vous permettre de convertir et de transférer en quelques secondes vos livres sur votre nouveau jouet. Calibre permet aussi de gérer sa bibliothèque numérique, simplement parfait.

Pour conclure, je suis satisfait de cet appareil, c’est vraiment un bon premier pas dans la lecture électronique, cela me fait penser au fait d’acheter un très bon appareil photo numérique compact, pas de supers fonctions, pas d’options mais un deal clair : vous voulez lire des livres électroniques et puis c’est tout. Un petit surcoût à prévoir avec l’achat d’une housse (hors de prix à partir de 1/3 du prix du Kindle), j’ai pas encore bosser la question.

Maintenant, il faut que les éditeurs jouent le jeu à fond, parce que si ils n’arrivent pas vite avec une offre légale à des prix intelligents le piratage va se démocratiser, et là on ne parle pas de blueray de 10 Go mais de fichier de 2 Mo. On en reparle 😉

Le Kindle disponible en France [cpastroptôt]

Voilà, la news vient de tomber il y a quelques minutes, le nouveau Kindle ET la bibliothèque d’ebook d’Amazon sont disponible en France.

J’avais parlé semaine dernière des annonces d’Amazon et voilà que ENFIN le géant du e-commerce lance officiellement un de ses produits phares en France.

Pour aujourd’hui seul le Kindle (modèle d’entrée de gamme, pas de tactile, pas de clavier, pas de 3G) est disponible en pré-commande à un prix très attractif de 99€ fdp offert. Les livraison devrait débuter le 14 octobre.

Côté ebooks, Amazon annonce 35 000 livres en version française qui s’ajouter aux 825 000 dispo en anglais. Grande nouvelle les prix semblent tout à fait correct même si on trouve encore des ebooks à 16€…

Les journaux sont de la partie avec Le Monde, Libération, Les Echos, le Figaro, Aujourd’hui en France/Le Parisien.

Autre nouvelle, la plateforme de soumission d’ebooks qui a rendu quelques américains riches est aussi présente et tout le monde pourra donc publier son livre et tenter sa chance.

Je sais pas si je vais tenir longtemps sans d’en prendre un…

Amazon Kindle Fire, Kindle Touch et Kindle : plan marketing ou bon plan ? [TouchWorldWar]

Ha ha vous pensiez peut être échapper à un billet sur les Kindles, bein non 🙂 En même temps Amazon a quand réussi un joli coup marketing.

Amazon a donc présenté à la presse américaine mercredi soir sa nouvelle gamme de Kindle et on peut dire que le monde de la hightech a vécu un soubresaut amusant. Pour ceux qui ont raté l’épisode Amazon a annoncé 4 produits :

Le Kindle Fire, une tablette tactile d’environ 7″ sous Android 2.3, avec une grosse couche de l’OS maison, un dual core 1 Ghz de chez TI, 8Go de stockage, lecteur SD, port USB, WiFi, 413 grammes et le tout pour le prix de 199$ – USA ONLY pour l’instant et dispo en novembre.

Le Kindle Touch et le Kindle Touch 3G : Successeurs du Kindle actuel ce Kindle se caractérise par le fait que le clavier a disparu et que toute l’interface a été optimisé pour fonctionner avec des gros doigts boudinés. L’engin fait 8″, propose 4Go de stockage et pèse 220 grammes. Le Touch coute 99$ (avec la pub)/139$ sans et le Touch 3G 149$ avec pub, 189$ sans. Là encore c’est US only et dispo en novembre.

Le Kindle : Ce modèle d’entrée de gamme vendu 79$ avec de la pub et 109$ sans fait 5.8″ et dispose de 2Go de stockage pour un poids de 170 grammes et est Wifi. Dispo pour nous aussi mais uniquement le modèle sans pub soit +/- 120€.

La première chose qui frappe en lisant ces annonces est l’agressivité du géant du e-commerce en terme de prix, on image facilement que les marges sont réduites et que l’ambition est de faire de cette gamme un succès populaire. Pour le Fire c’est une aggression directe à l’iPad, produit coutant le double et un brin élitiste. La Fire à 199$ a le gout de la tablette pour tous. Petit(s) bémol(s) pour les geeks la tablette est dans une ancienne version d’Android, 100% contrôlé par Amazon (Apple’s style), ne possède pas de webcam et offre quand un hardware assez basique. Cela étant, elle est taillé pour être un outil de consommation de contenus, audios, vidéos, livres, mags. Il faut voir qu’aux US, Amazon a signé des partenariats avec tout le monde et dans tous les sens, les futurs propriétaires de Fire auront de quoi dépenser leurs dollars sans problème. C’est une très grosse qualité de la Fire mais pas vraiment valable dans notre pays.

Le gros coup d’Amazon est d’obliger tous ceux qui veulent survivre dans le monde des tablettes de très vite descendre son prix en dessous de la barre des 300$, au delà point de salut, sauf peut être pour Apple qui avec ses 22 millions d’iPad en circulation, une communication qui fonctionne devrait pouvoir défendre sa place.

Sur les lecteurs de e-book, là encore c’est le prix qui est central, ENFIN, une offre qui devrait permettre de démocratiser la lecture électronique, pour la France il faut prendre les prix sans pub, l’offre n’est pas dispo en dehors des US. Mais le signe est fort, toute la concurrence va devoir suivre et offrir des produits entrée de gamme à des prix agressifs pour espérer voir Noël 2012.

Amazon a fait un chose incroyable en 2H, l’entreprise a lancé pour de vrai les marchés de la tablette tactile et du lecteur de livre électronique dans le monde du grand public. Cela va obligatoire faire bouger les lignes et démocratiser ces jouets encore entre 500€ et 700€ il y a 3 mois.

Maintenant j’attends avec impatience de voir la concurrence réagir et la France suivre le mouvement, parce que j’ai très très très envie d’un lecteur de e-book.