Battle Royale : Entre business, records et gameplay

J’ai plus l’habitude de parler de jeux vidéo pour mettre en avant le plaisir du jeu ou la créativité des auteurs indés (comme pour Gris par exemple) mais aujourd’hui j’avais envie de vous présenter en quelques mots le phénomène Battle Royale.

Partez pas c’est intéressant !

Depuis 20 ans le monde du jeu vidéo connait des modes liées au jeu en ligne. De Counter Strike à World Of Warcraft, de Starcraft 2 à League of Legends, Call of Duty à Minecraft ou encore Hearthstone ou Overwatch. A noter que la catégorie a souvent été dominé par les géants Activision – Blizzard dont plus de la moitié des jeux que je viens de citer sont issus.

Depuis 2 ans, LA mode est un style de jeu, le Battle Royale.

L’idée est de mettre une centaine de joueurs dans un espace limité, généralement un ile, et de les pousser à s’éliminer en réduisant l’aire de jeu jusqu’à qu’il n’en reste plus qu’un survivant (ou une équipe survivante). Comme dans le film de 2000 (wikipedia) ou dans Hunger Games.

Le point de départ du phénomène est à mettre au crédit de Brendan Greene qui avait réalisé un mod (une modification) du jeu de guerre réaliste ARMA 2.
Le succès a été tel qu’une société Coréenne l’a alors contacté et nommé Directeur Créatif afin de créer un jeu basé sur son système de Battle Royale, le jeu sera nommé Playerunknown’s Battlegrounds, PUBG pour les intimes.

PUBG fait ses débuts en mars 2017 et il est très rapidement un succès. De nombreux streamers se lance dans le jeu et sur Twich les diffusions de parties de PUBG gagnent en succès. Aujourd’hui le jeu a été vendu à plus de 20 millions d’exemplaires et a connu des pics de 3 millions de joueurs connectés simultanément. Une league professionnelle de joueurs est même créé en 2018.

Mais au début de 2018, un nouveau jeu fait son apparition, Fortnite : Battle Royale. Lui aussi est un Mod mais un mod créé par Epic Games le créateur de Fortnite le jeu original dans le but de relancer l’attractivité du jeu qui n’a pas rencontré son public. Fortnite : Battle Royale est donc disponible gratuitement en téléchargement en septembre 2017 sur PC, Mac, PS4 et Xbox One. A noter que le jeu arrivera l’année d’après sur iOS, Android et sur Switch.

Le succès est depuis complètement dingue.

200 millions de joueurs inscrits et un nouveau record avec 10 millions de joueurs simultanées connectés aux serveurs du jeu. Autre chiffre record, les revenus générés par la vente d’objets virtuels et de danses de victoire en 2018 auraient dépassé les 1,5 milliards de dollars.

Dernier point chiffres, l’éditeur Epic Games consacre en 2019 la somme de 100 millions de dollars pour l’organisation et les récompenses à des tournois de Fortnite.

En février, tout le monde a été surpris de voir Nintendo annoncer son Battle Royale basé sur le célèbre Tetris. Comme dans Fortnite une centaine de joueurs commencent en même temps la partie et il ne doit en rester qu’un seul. Les armes sont ici remplacées par la capacité des joueurs à enchainer les lignes mais il est possible de cibler quel joueur adversaire subira les malus.

Le jeu est offert aux abonnés du service de jeu en ligne de l’éditeur avec donc là encore pour objectif de booster les inscriptions. Nintendo n’a pas communiqué sur le succès de l’opération pour l’instant.

Dernier bouleversement dans l’univers du Battle Royale avec la sortie surprise de Apex Legends. Edité par Electronic Arts (éditeur de tous les jeux de sports comme FIFA) et créé par Respawn Entertainment (créateurs de Call of Duty) le jeu est disponible gratuitement sur PC, Xbox et PS4.

Apex Legends reprend les codes du genre, les joueurs sautent d’un avion qui survole une ile, le chronomètre s’enclenche et la zone de jeu se réduit à un rythme régulier. Par contre, le jeu offre plusieurs particularités comme l’obligation de jouer en équipe de 3 joueurs qui doivent coopérer pour triompher.

Là encore les chiffres sont incroyables, le jeu, à la mi mars 2019, après 1 mois d’exploitation, dépasse la barre des 50 millions de joueurs inscrits. Le succès est mondial et si il repose sur la qualité et la gratuité du jeu, il faut saluer les équipes marketing de Electronic Arts qui ont maitrisé la sortie en créant la surprise et qui ont investi sur les streamers stars comme Ninja a qui ils auraient donné 1 million de dollars pour qu’il joue au jeu sur sa chaine Twitch.

Les jeux stars et payants comme Call of Duty ou encore BattleField sortent aussi leurs versions Battle Royale mais ils peinent à réunir les communautés du trio PUBG/APEX/Fornite.

Les questions qui se posent aujourd’hui sont d’abords de savoir si ce style de jeu va perdurer et si la lassitude ne va pas frapper les joueurs, reste qu’il faut leur proposer autre chose…

Enfin, la scène e-sport est bien sûr organisée sur tous ces jeux mais la difficulté d’en faire un contenu facile à retransmettre pourrait freiner son développement.

Enfin, le style de jeu Battle Royale est en train d’établir de nouveaux records qui affirment encore le poids du jeu vidéo dans l’industrie du loisir, toujours plus loin l’activité pour enfant et de plus en plus universelle.

Nintendo Switch : les détails du lancement [welcome2017]

Voilà, c’est officiel, le 3 Mars sera disponible la nouvelle console de Nintendo. La Switch devrait sortir partout dans le monde pour un prix de 330€, sans jeux et sans différentes versions de stockage.

Nintendo positionne la console comme une machine de salon que l’on va pouvoir emporter partout et avec laquelle on pourra jouer avec ses amis, jusqu’à 8 en local a priori.

Point intéressant en terme de stratégie, Nintendo a annoncé un vrai système de contrôle parental avec des apps iOS et Android, et ça pour les parents (comme moi) c’est pas un détail.

Au delà du concept, plutôt clair, je retiendrai les annonces en terme de jeux avec au lancement Zelda !

Puis Mario Kart

Une nouvelle version de Splatoon que je ne connais pas mais qui a été salué par tous les joueurs ayant testés.

Et bien sûr à venir, pour noël, UN NOUVEAU Mario !

Amusant mais peut être plus anecdotique 1-2 Switch, un jparty game multi local qui n’utilisera pas forcément l’écran de la console mais plutôt les manettes en utilisant les capteurs, on dirait des jeux dans l’esprit de la Wii.

Et on ne parle pas assez d’un nouveau Bomberman !!

S’ajoute enfin les éditeurs tiers avec du Skyrim, NBA 2k, Rayman, FIFA…

Perso, je suis très très chaud 🙂

Aujourd’hui c’est les années 80 [<3]

Combo suréaliste aujourd’hui, pour le retour de Marty Mcfly dans le futur, je vous propose de ne plus être la seule personne sur la planète à ne pas avoir vu la bande annonce de Force Awakens (oui, le nouvel épisode de la Guerre des Etoiles).

Pour faire une analyse à la con du marketing de Disney, on peut dire sans crainte qu’ils ont vraiment réussi leur coup, les fans sont chauds, les haters gonna hate, les jouets vont se vendre et les places pour la 1er se revendent sur eBay pour des sommes qui dépassent la logique.

Bonus quelques affiches qui viennent du site officiel

 

star-wars-poster

image11-546x1024

Le verre de l’Espace pour boire son scotch [plusquatrouverunefusée]

Deuxième article sur le brand content en 3 jours, j’avoue ça fait beaucoup mais je suis tombé sur une innovation qui parle à deux de mes passions : le voyage dans l’espace et le whisky.

C’est la marque Ballantine’s a décidé de résoudre un problème de taille pour les habitants du futur : comment boire un bon verre de whisky dans l’espace ?

Les ingénieurs ont bossé, ils ont été en Allemagne dans un centre qui permet de simuler l’absence de gravité et finalement c’est l’agence Open Space Agency qui signe le Space Glass.

Prochaine étape, envoyer les plans et du whisky sur ISS et de faire le test en condition du réel. Perso, je suis chaud pour aller tester 😀

 

via Engadget

Les nouveautés Apple de la rentrée [annéeS]

Je sais, je sais, le degré 0 de l’originalité pour cet article. Parler de la keynote le lendemain de celle ci…

D’un autre côté, comment peut on imaginer se dire intéressé par les nouvelles technologies et le business de l’électronique et snober cet événement ?

Comme à mon habitude, je vais passer les descriptifs que vous avez lu partout et/ou suivi hier en live pour donner mon humble avis.

iPad Pro : Je suis plutôt enthousiaste à l’idée d’avoir des grandes tablettes Apple, je pense qu’elle va naturellement s’imposer dans de nombreux cas de figures : perso pour les personnes qui ont besoin de voir plus grand, renouvellement parc de laptop, pour les pros je pense surtout aux points de contact physique avec le public, outils d’aide à la vente et autres écrans interactifs.
Pour le travail nomade, je sais pas si le clavier peut faire de la concurrence avec un macbook air mais la question se pose.
Mon avis : hâte de le voir en vrai mais c’est trop tôt pour qu’il trouve une place chez moi.

AppleTV : Il fallait qu’Apple réalise une mise à jour, il fallait que les apps arrivent enfin sur la TV et par la même occasion les jeux vidéo qui sont un des énormes succès en terme de vente sur l’AppStore. Le dispositif a l’air super clean, la télécommande comme l’interface et l’utilisation de Siri.
D’un autre côté, les prix n’est pas anodin et la concurrence est rude, entre les box internet, les consoles de jeux, les dongles HDMI (Chromecast à 35€). Reste qu’il y a clairement une population qui habite pas en France (pas de box) qui n’est pas gamer (pas de PS4) et qui trouve les dongles HDMI trop geek.

hermes apple watch

iPhone 6s / iPhone6s Plus : Aucune surprise mais comme prévu, l’upgrade du capteur photo est une énorme nouvelle. Les photos sur iPhone6 étaient déjà au dessus de toute la concurrence, là aucun doute que les amateurs vont plonger. Le nouveau système d’écran tactile à l’air cool, mais j’attendrai de le tester pour avoir un point de vue. J’avais moqué la reconnaissance empreintes digitales et aujourd’hui je trouve que c’est une fonction géniale. (simple mais géniale, je râle souvent contre mon iPad mini qui ne l’a pas).
Juste que 16Go pour le modèle de base, c’est vraiment triste.

AppleWatch : le deal avec Hermès, c’est du génie. Du coup au delà du « luxe » du boitier, il y a vraiment une pièce de manufacture intouchable par l’obsolescence programmée. L’arrivée de WatchOS2 pour le 16 décembre est une bonne nouvelle pour la créativité des développeurs. Reste qu’il difficile de voir/savoir si le succès escompté est au rendez vous pour l’appareil « le plus personnel » d’Apple.
J’avoue que j’aime l’objet mais que je n’ai pas franchi le pas, surement par peur d’en avoir un usage trop léger.

L’abonnement Apple : Pour moi, c’est un énorme mouvement et un vrai argument pour les amateurs qui ne peuvent/veulent pas payer plein tarif 1 fois par an, l’exemple donné, pour 33$/mois il sera possible d’avoir un 6S 64Go avec au choix de le conserver 24 mois ou de le changer tous les ans contre un forfait inconnu pour l’instant. C’est amusant comment on peut ici revenir au modèle « opérateur téléphonique ». Peut être que ça peut relancer la concurrence sur la location d’appareils.

La Keynote : Franchement c’était bien. Pleins d’annonces, un Tim Cook qui gère, des démos, des produits alors certes on peut reprocher à Apple de ne plus arriver à garder les secrets mais peut être qu’il est illusoire de penser que c’est encore possible.
D’un autre côté, les leaks sont aussi une forme de communication et tout le monde parle quand même ce matin de la soirée.

Côté shopping pour moi, je vais voir, je suis séduit par le nouveau capteur du 6S en tant que bon père de famille qui fait des photos des enfants tout le temps 🙂
L’iPad pro et l’Apple TV n’ont a priori pas leur place dans ma vie perso par contre côté pro, je sais que l’on va regarder les usages et le potentiel des 2 appareils avec beaucoup d’attention.

apple tv