Sonos : True Play & Play:5 [multirooming]

L’offre matérielle pour écouter sa musique numérique augmente régulièrement mais depuis plusieurs années, une marque américain est leader sur le segment premium : Sonos.

J’avais rencontré pour la première fois les équipes en 2009 lors du « vrai » lancement en France, à une époque où la marque proposait surtout des boitiers pour connecter l’existant à un réseau local. La gamme Sonos a évolué et on retrouve aujourd’hui 3 enceintes Play:1/3/5, un système home cinema et les bridge/connect pour utiliser son matériel.

Semaine dernière, Sonos a fait deux annonces très intéressantes :

L’arrivée de la nouvelle Play:5, 1ère évolution matérielle du produit depuis 7 ans, il s’agit là d’une vraie montée en gamme au niveau de la qualité (et du prix). J’ai eu la chance de la découvrir il y a quelques jours dans un environnement « normal » et clairement les ambitions de Sonos sont claires : s’adresser à un public exigeant qui veut se décomplexer vis à vis de la HiFi.

L’enceinte est compacte mais embarque quand même 6 hauts parleurs et offre un rendu vraiment surprenant, il est facile d’entendre les différents instruments dans un extrait de musique classique, dans d’autres styles, les basses sont bien présentes et donnent de la chaleur. Il est possible de coupler de Play:5 pour en faire un système stéréo. Là, encore, on passe un cap, l’expérience est vraiment impressionnante. Les enceintes peuvent être placer verticalement pour offrir un effet « bibliothèque » ou à l’horizontale pour offrir une zone d’écoute plus large.

Comme je l’indique en introduction, cette Play:5 est clairement l’outil pour Sonos pour se faire une place dans un secteur plus haut de gamme. En tant qu’amateur, j’ai été séduit par le son de ce système.

play5

L’autre nouveauté est la mise à jour logicielle en cours de déploiement qui permet de disposer gratuitement sur tous les Play: de TruePlay.

TruePlay est une technologie de calibrage développé par Sonos qui va permettre d’améliorer le rendu sonore de ses enceintes. Comme toujours avec Sonos, la prise en main est simple. Il faut lancer l’application Sonos sur iOS et lancer la calibration. Après avoir dansé avec son mobile dans la pièce les algos maisons vont effectués les réglages sur l’enceinte en fonction de sa place.

J’ai assisté à une démo impressionnante avec une Play:1 dans une cuisine, rangée dans une niche, avec un morceau très fort en basse. Avant TruePlay, les basses raisonnent, la voix est étouffée, avec les réglages, les basses sont diminuées, les aigus ajustées et le son devient nettement meilleur.

J’avoue que je n’avais jamais vu à l’oeuvre de système de calibrage et j’ai été vraiment très impressionné par le rendu, l’ergonomie est à la hauteur ce qui fait qu’aucun client ne doit faire l’économie de cette optimisation.

Je teste ça chez moi bientôt, j’essaierai de faire un retour d’expérience bientôt.

 

Nest ouvre son protocole [domotique]

Vous ne pouvez pas être passé à côté de Nest, le thermostat intelligent (sinon filez lire mon test ici). La société a petit à petit étendu son offre en ajoutant détecteur de fumées et caméra de surveillance.

Mais hier, elle a annoncé que Weave était désormais ouvert aux développeurs et constructeurs tiers.

C’est un mouvement important qui devrait être suivi par les acteurs ne disposant pas de système domotique maison comme Philips. L’intérêt réside bien sûr dans le degré d’interaction qui devient toujours plus fort.

La partie « Work with Nest » du site devrait donc connaitre un gros coup de boost et nous devrions voir fleurir le logo sur les emballages de nombreux produits.
Le bénéfice client est évident : la simplicité.

Je vais surveiller de prêt les applications parce que je n’ai aucun doute sur la capacité de cette évolution à nous surprendre bien au delà de la création d’ambiances lumineuses.

Explications par Nest :

  • Nest Weave – Développé par Nest et utilisé précédemment uniquement dans les produits Nest, ce protocole de communication permet aux appareils de communiquer les uns avec les autres et avec les produits Nest. Nest Weave résout un grand nombre de problèmes liés à la connexion des objets dans la maison, notamment la possibilité de connecter des équipements fonctionnant sur batterie, ainsi que des appareils nécessitant une faible latence et une forte redondance. La serrure Linus conçue par Yale est le premier produit Works with Nest à utiliser ce protocole.

  • L’API pour Nest Cam – Cette nouvelle API permet pour la toute première fois aux développeurs de connecter leurs produits àNest Cam. August, Mimo, Petnet, Philips hue et Skybell sont les premiers produits tiers à lancer des intégrations avec NestCam pour plus de sûreté et de vigilance à domicile.

  • Boutique Works with Nest – La boutique Works with Nest est un catalogue en ligne de produits Works with Nest. Les développeurs peuvent désormais demander à ce que leurs produits y figurent afin que les clients puissent facilement les découvrir et les utiliser.

 

Les adresses : https://developer.nest.com/

MSI Panocam : caméra de surveillance version fisheye [domotique]

MSI Panocam : caméra de surveillance version fisheye [domotique]

Si il y a un domaine qui est à la pointe de la domotique c'est bien la surveillance, il est aujourd'hui possible de trouver une quantité infinie de systèmes, le problème c'est que le choix est souvent complexe et la mise en oeuvre fastidieuse.

MSI, acteur majeur dans l'électronique, a décidé d'attaquer le secteur en visant une seule chose : la simplicité.

La Panocam est une webcam wifi au design sobre et compact, posée dans votre intérieur elle ne donnera pas l'impression d'être dans sous surveillance.

La première chose que l'on remarque c'est l'objectif qui est un fisheye, sa particularité est de filmer à 360° et donc d'offrir une vue panoramique de l'espace qui est filmé. L'utilisation du fisheye est un autre exemple de l'esprit de simplicité du produit. Pas besoin de moteurs ou de plusieurs caméras pour surveiller une pièce.

La Panocam se pilote depuis un smartphone Android ou iOS sur lequel il faut installer l'application "SomeThings".

Franchement, j'ai pas souvenir d'une mise en route aussi rapide pour un appareil connecté. J'avais été impressionné par le système de connexion de l'Apple Watch qui utilise un QRcode maison mais MSI a choisi d'utiliser le son comme outil de paramétrage.

Pour être clair, à la 1ère configuration, il suffit de lancer l'application suivre les indications à l'écran et pour faire le lien il suffit de rapprocher le mobile de la caméra qui va émettre un son de quelques secondes qui va permettre de configurer le wifi et la relation avec votre compte. Vraiment cool.

Comme vous l'aurez compris, le flux vidéo transite par les serveurs de MSI qui garantit un cryptage des données et aussi bien sûr le fait d'accéder facilement au flux vidéo dès que l'on a un accès internet. Encore une fois, rien à faire, ni à comprendre du côté de l'utilisateur.

MSI Panocam : caméra de surveillance version fisheye [domotique]

La Panocam filme en HD est quand il y a de la lumière la qualité est bonne, par contre il ne faut pas s'attendre ici à faire des photos de famille, on dispose d'un appareil efficace mais qui est prévu pour surveiller un espace.

Il est possible de prendre des photos à distance et de paramétrer la prise de photo à intervalles réguliers pour réaliser facilement des time lapse, ce qui peut être assez sympa pour partager a posteriori une fête.

La Panocam dispose aussi d'un mode communication qui permet d'entendre ce qu'il se passe à distance mais aussi de parler, elle peut donc servir pour échanger avec quelqu'un à distance mais ce n'est pas sa spécialité.

J'ai testé la Panocam pendant plusieurs jours et je n'ai eu aucun problème de stabilité, ni de connexion. Bien sûr en déplacement, la 3G est quand même nécessaire.

L'effet Fisheye est assez original et la possibilité de zoomer dans l'écran permet d'avoir quand même des vues assez claires malgré la déformation de l'image.

En conclusion :

La Panocam est la caméra wifi la plus simple à installer que j'ai pu voir/tester/… il faut moins d'1 mins pour recevoir les images sur son smartphone. La qualité de l'image est correcte et le fisheye est un moyen facile de surveiller une large zone avec une seule caméra. L'expérience utilisateur est bonne et des améliorations logicielles peuvent encore l'améliorer.

Le prix autour de 300€ la classe dans la tranche haute des caméras wifi mais peut être expliqué par le concentré de technologies qu'elle embarque.

La Panocam est donc destiné à ceux qui veulent se lancer dans la télésurveillance en étant sûr et certains de ne pas se prendre la tête et c'est un argument plus que valable.

Nest arrive en France, Google est dans votre maison [domosnumericus]

Nest arrive en France, Google est dans votre maison [domosnumericus]

C'est la news de ce matin : Nest arrive en France.

Nest c'était d'abord un produit, un thermostat intelligent, connecté à internet par wifi avec un beau design créé par un ancien d'Apple.

Quand je dis intelligent, c'est qu'il propose beaucoup de fonctionnalité innovante dont 1 forte, il va "apprendre" à mieux fonctionner. En gros, l'utilisateur va pendant les premières semaines lui indiquer quand il part/arrive/se réveille/… juste en touchant l'appareil qui va en quelques temps en déduire comment fonctionner au mieux. Une belle invention pour faire des économies. Nest a depuis aussi lancé un détecteur de fumée/monoxyde de carbone.

En janiver, Nest est racheté pour 2,3 milliards de dollar par Google.

Aujourd'hui, nous apprenons donc que tous ces beaux petites appareils, pratiques, intelligents et tout vont pouvoir être facilement acheté en France et surtout un service Support va être ouvert. Bien sûr, nous n'avons pas encore les dates et dispos, aux US, on trouve le thermostat à 250$ et le détecteur à 99$ je pense que l'on devrait avoir la conversion 1/1 comme d'hab 🙂

Nest arrive donc en France mais aussi en Hollande et en Belgique, chaque marché a droit à son partenaire, en France c'est Direct Energie qui va être le partenaire officiel et Lampiris qui accompagne le lancement en Belgique.

La société annonce aussi la dispo de son produit dans 400 boutiques en France.

En gros, ils arrivent pour de vrai.

Nest arrive en France, Google est dans votre maison [domosnumericus]
Nest arrive en France, Google est dans votre maison [domosnumericus]

Somfy box : 1er pas dans la domotique [maisonCo]

Somfy box : 1er pas dans la domotique [maisonCo]
Somfy box : 1er pas dans la domotique [maisonCo]

La domotique, le terme est tellement synonyme de "trop cher" et "pénible" que les voix du marketing parlent désormais de maison connectée. Faut dire que l'idée commune est contrairement à d'habitude une réalité : la domotique est resté un sport de riches et d'experts pendant de trop longues années.

Alors j'exagère un peu, les portails électriques, volets roulants, stores automatiques et systèmes d'alarme n'appartiennent pas du tout au futur. Mais si on regarde de plus prêt on parle d'automatisation, de moteurs et de télécommandes plus que de l'utilisation "intelligente" des technologies.

Quand j'ai eu mon premier contact avec les équipes de Somfy, j'étais vraiment dans un état d'esprit particulier, d'un côté je suis en appartement en région parisienne donc pas vraiment intéressé par les systèmes automatiques et en matière de sécurité, j'ai vraiment pas grand chose à protéger.D'un autre côté, forcément j'étais curieux de tester l'offre de domotique "facile" en 2014.

En l'état, il semble que le marché a trouvé un modèle qui fonctionne : une box capable de se connecter à différents protocoles et branchée sur votre connection internet. Cette box est le cerveau de l'installation. Il est ensuite possible via une interface web d'ajouter des éléments classés par familles : sécurité, éclairage, chauffage, capteurs…

Il faut faire attention à 3 choses : les protocoles, le prix de la box et les coûts d'abonnement.

Du côté de chez Somfy la box est vendu 399€ sans abonnement mensuel et la box propose de se connecter en RTS avec retro compatibilité totale avec les équipements Somfy, elle fonctionne aussi avec beaucoup de gros acteurs comme Velux par exemple et propose aussi le protocole io-homecontrol pour 169€ qui ouvre la box à beaucoup d'équipement à venir, équipement à faible consommation d'énergie mais aussi offrant un contrôle plus fin.

Si j'en crois les spécialistes, le prix de la box est normal, mais le io-control payant est un peu exagéré, il faut voir cela comme la possibilité de mettre à jour en fonction de ses besoins.

Autre point important, si vous êtes équipé de matériel Somfy, la box est incontournable pour des raisons de compatibilité.

Ce week end, j'ai donc pris un peu de temps pour me pencher sur l'installation de l'ensemble.

Au déballage de la box, je n'ai pas été perdu, dans la boite il y a le nécessaire, ce qui ne représente que la box et les cables pour la brancher. Orienté grand public, celui ci sera satisfait par la simplicité de la mise en oeuvre. On branche, pendant que la box démarre il faut créer un compte sur le site de Somfy, renseigner les infos sur sa box et … C'est tout.

Il m'aura fallu que quelques minutes pour que tout fonctionne o/

La deuxième étape consiste à relier les appareils à la box. J'étais un peu inquiet parce qu'ici contrairement à ce à quoi nous sommes de plus en plus habitués il faut la notice. Bon 4 lignes en réalité sur la notice, parce qu'il faut ABSOLUMENT respecter le mode opératoire.

Au début j'ai voulu faire vite et sans lire, j'ai vite compris qu'un peu de méthode serait mon alliée. De fait, j'ai été capable d'ajouter prises et douilles radio-commandées en quelques minutes. Une fois ajouté, tout élément apparait automatiquement dans le tableau de bord dispo sur le site ou via les app iOS et android et il est logiquement possible de le commander de chez soi mais aussi à distance via une connection internet.

Mon 1er contact a donc été plutôt bon,la deuxième étape dans la semaine consistera à ajouter les éléments de "sécurité", capteurs d'ouverture, volumétrique et caméra IP et bien sûr LE truc vraiment marrant quand on parle de domotique : les scenarios.

Parce que oui, ce qui est vraiment intéressant c'est de pouvoir programmer facilement un ensemble de tâches pour simuler sa présence, réagir aux conditions météo ou simplement s'amuser avec l'éclairage.

A suivre.