l’industrie du livre devrait rejoindre la communauté du LOL [eLivre]

hadopi

Je me demande si les gens du SNE et leurs copains de l’industrie du livre vivent à nos côtés.

Dans un mail ce week end, relayé aussi par le très bon blog ebouquin.fr, nous apprenons que le Syndicat National de l’Edition a décidé de rejoindre le super hero des temps moderne : HADOPI.

Alors, bon, soit les gars ils vivent sur la banquise avec une connexion à 28kps, soit à St Bart’ dans une piscine de Champagne mais voilà de quoi : – Ennerver un peu plus les observateurs comme moi – Faire signe au public qui l’ignorerait que oui, il y a des ebooks pirates qui se baladent en ligne – Démontrer le côté retrograde de cette industrie – Faire comme les copains de l’industrie de la culture – Enrichir un peu plus MU & co (ça j’en parlais y a 2 jours)

En fait, les gars, le mieux c’est d’accompagner le changement, de considérer l’internaute comme un client et pas comme un ennemi et puis, franchement vous aviez 10 ans pour vous préparer…

J’ajouterai que le gros problème pour l’industrie du livre, c’est qu’un bouquin en .pdf cela pèse dans le 4/5Mo, du coup ça se passe très bien par email…

Un conseil parce que je suis encore un peu de bonne humeur : les gens ne peuvent pas comprendre comment un livre électronique peut couter le même prix qu’un livre en papier dans un magasin physique.

J’avais envie de faire une parabole avec Saroumane et les Ents mais bon…

ebouquin.fr a besoin d’aide [solidarite2.0]

Petite note pour vous inviter à apporter un peu de soutien moral ou financier (c’est vous qui décidez, hein 😉 ) à un très très très bon blog français qui est dans la tourmente : ebouquin.fr

Ce blog dont je cite régulièrement les articles ici et une des meilleures sources françaises sur une thématique qui monte : la lecture électronique.

Pour rédiger quelques billets par semaine, je sais bien que le blogging est une activité qui demande des efforts et de la persévérance mais des fois c’est dur… Alors qu’en en plus, certains vous empêchent d’avancer, c’est pire.

Voilà, c’est tout. En tout cas, je suis avec vous.

Image : blogeee.fr

Les livres sur iPad prennent du relief [FuturClient]

Apple doit être content de voir que les éditeurs se penchent activement sur les livres pour enfants, ces futurs consommateurs.

En quelques jours, 2 « livres » ont fait leur apparition sur l’AppStore et semble avoir l’ambition d’attaquer le marché des livres interactifs.

Le premier The Pedlar Lady édité par Moving Tales raconte une histoire en animant les scènes d’illustration. Le graphisme est très beau et donne vraiment de la poesie à l’ensemble. Pour l’instant disponible uniquement en anglais et en espagnol mais je sais de source sûre que la version française est en préparation. La force de The Pedlar Lady est dans son design général, c’est vraiment beau.

Juger par vous même :

Disponible depuis ce week end, Grimm’s Rumpelstiltskin propose une navigation et une lecture encore plus animée en jouant sur l’utilisation de la 3D, graphiquement on retrouve un univers plus naif et moins séduisant que dans The Pedlar Lady mais les effets semblent quand même offrir leurs lots de plaisir pour les yeux.

Va falloir tester sur les petites cibles pour savoir ce qui marche le mieux…

Les Editions Volumiques : c’est la technologie [poetgeek]

Découvert il y a quelques jours sur eMob, les Editions Volumiques est une boite made in France qui travaille sur les usages qui restent encore à inventer entre la lecture et les technologies.

Les fondateur Bertrand Duplat et Étienne Mineur, , se proposent de donner des éléments de réponses sans qu’il s’agisse « d’opposer le livre numérique au livre papier, mais d’enrichir le rapport tactile, émotionnel et intime au savoir qu’offre le livre papier, avec les dimensions nouvelles qu’apporte le numérique ; l’interactivité, le jeu vidéo en particulier, conduit à une conception nouvelle de la narration et du rôle du lecteur ».

(i)Pawn vidéo 2 from éditions volumiques on Vimeo.

Je vous invite à visiter leur blog : http://www.volumique.com/blog/