Quel système son multiroom aujourd’hui ? [Episode1 La recherce]

C’est décidé, cet été j’investis dans un système multi-room, j’ai la chance de vivre sur 2 niveaux du coup mon système actuel est devenu obsolète même si elle fonctionne très bien et que je vais ré-utiliser le dispositif.

Pour rappel mon setup : un DAC bluetooth, un ampli stéréo, une paire de Cabasse et un transmetteur audio par ondes Audio Engie AW-1 qui n’existe plus sur le marché. A noté que l’astuce c’est que ce dernier est branché sur la sortie REC de l’ampli et que du coup le volume sonore de se dernier ne pas de conséquence sur le son de l’appareil relié en aval, en général une petite enceinte Bose Soundlink Mini.

Le truc c’est qu’avec cette installation, je dois balancer mon son en BT et donc il faut que je sois à 3 mètres du DAC et que personne ne passe devant pour éviter les coupures. J’ajoute qu’il faut à chaque fois synchro un appareil BT différent si on veut contrôler à plusieur. Enfin, LE truc c’est que quand je suis en haut bein faut que je redescende pour changer de playlist. Confort = O.

Du coup j’explore les solutions en sachant que :

– je garde mon ampli/enceintes qui son cool
– j’aimerai garder mon abonnement Apple Music
– Je veux que ça soit simple à utiliser
– J’aimerai pouvoir commencer pour un prix raisonnable

A première vue les acteurs crédibles sont :
– Sonos : experts réputés
– Bose : depuis 2 ans sur le multi-room mais reconnu pour le son et leur nouvelle entrée de gamme
– Gramofon : un système wifi, compatible uniquement Spotify
– Google Chromecast Audio
– Les systèmes à base de DLNA
– Les systèmes propriétaires de toutes les marques Audio de la Terre
– Dans les « A venir » bien sûr, Apple avec Airplay2 et son Homepod mais bon, j’ai quelques appareils non-apple à la maison du coup ça m’ennuie de partir vers cette solution.

Vos avis sont les bienvenus, bientôt ici le résultat de mon enquête ! 🙂

Résultat dispo là : http://tapahont.info/2017/07/son-multiroom-jai-choisi-sonos-spoil-episode2/

Devolo GIGAGATE : le wifi performant et simple [test]

nota : impossible de tenir un rythme régulier, désolé 🙂

Aujourd’hui, je vais me preter à un exercice que je n’ai pas fait depuis longtemps, celui du test de matériel.
En effet, cela fait très longtemps qu’un fabriquant ne m’avait pas proposé un vrai test, dans le temps et sans contrainte.. En effet me faire un avis d’un produit en 10 mins dans une pièce avec un RP c’est pas possible, du moins pas sur un produit comme ce GIGAGATE.

Alors d’abord, il faut savoir que je suis un utilisateur de produits Devolo depuis longtemps, entre la marque et moi et j’ai pu tester l’évolution de la gamme Courant porteur en ligne (CPL).

Mais aujourd’hui, c’est un produit qui marque une nouvelle stratégie de la marque dont je vais vous parler : le Gigagate.
En effet, depuis 1 an, Devolo est en train de se positionner comme un acteur de la domotique avec les produits de la gamme Home Control où l’on trouve caméra IP, thermostats connectés, prises pilotables et le point commun de tous ces appareils c’est qu’ils sont consommateurs de « Wifi ».

Je fais volontairement usages des guillemets parce que ce que cherche à résoudre le Devolo GigaGate c’est bien sûr de faciliter la vie de ses consommateurs avec un produit capable de gérer simplement toutes les problématiques techniques.

Concrètement, dans la boite, on trouve 2 boitiers laqués noir, plutôt discret.
Le 1er est la base, elle va se connecter directement en RJ45 à la box internet, rien à faire donc que de brancher l’alimentation et le cable réseau pour la mettre en service.
Le second boitier, lui propose le même design sauf qu’à l’arrière on retrouve 4 port Ethernet et 1 port gigabyte.

Les 2 boitiers sont jumelés en usine, de fait il n’y a rien à faire qu’à attendre quelques minutes pour que le dispositif soit opérationnel. Détail intéressant, Devolo a ajouté aux quatres antennes un logiciel qui va optimiser le flux entre les deux (sur la bande des 5 ghz) et clairement le débit monte au bout de quelques heures une fois bien calibrés.

A noté que le Gigagate offre la possibilité d’apporter une connexion où l’on veut dans son domicile mais c’est aussi un vrai routeur Wifi.

J’ai effectué des tests est j’obtiens des résultats meilleurs qu’avec le Wifi de ma livebox, les débits exacts sont bien sûr rapport à votre connexion mais chez moi, je passe de 180 mbps à 230 mbps.
ifi pour tout le reste.
Du coup, je l’ai même couplé avec mon CPL pour descendre au -1 mon NAS, ça me permet de faire des backups rapides (surtout de la photo, donc plutôt des transferts de 2 Go)

Pour 230€, le Gigagate est un bon moyen de très simplement relier votre box internet à votre zone TV/Console/bureau… Devolo propose aussi des satelites supplémentaires pour élargir la couverture pour ceux qui auraient la chance de vivre dans de grandes maisons où notamment il peut y avoir des histoires avec les étages, toujours pénibles à couvrir en wifi.

Enfin si comme moi, Netflix et Apple Music sont devenus des piliers incontournables de la vie à la maison vous savez qu’un bon wifi c’est la différence entre la vie moderne pénible ou agréable.

Si vous avez des questions, les commentaires sont ouverts.
Le site : http://www.devolo.fr/produits/devolo-gigagate-starter-kit/

La Guerre des Airs des patrons de Google [inTheAir]

Larry Page et Sergei Brin sont des hommes occupés. En plus de gérer Alphabet (soit Google et toutes ses filiales), de se préparer à devenir immortels, de transformer YouTube en la prochaine offre TV et de fabriquer des IA et des robots qui nous mettrons des raclés à Mario Kart 12, ils s’interessent aux futurs moyen de se déplacer.

C’est Sergei qui a fait sa déclaration le dernier, il a indiqué travaillé sur un nouveau modèle de ballon dirigeable, capable de devenir une réelle alternative à l’avion pour le transport de marchandise et déplaçant plus en ayant un impact écologique très réduit. Pour arriver à ses fins, il a trouvé un adjoint de choix avec un ancien de la NASA et de l’Air Force, Alan Weston qui a travaillé sur des sujets comme la conception d’atterisseurs lunaires.

Pas d’image, officiellement pas de vision business à court terme tout le contraire de la sortie de Larry Page il y a 3 semaines quand il a dévoilé son investissement dans Kitty Hawk.
Kitty Hawk est une startup qui cherche à construire un nouveau moyen de se déplacer dans les airs, pas vraiment une voiture volante mais plutôt un gros drone à chevaucher. Moins sexy que celui du chinois Ehang (article), les premiers vols ont déjà eu lieu et la 1ere vidéo commerciale est apparu sur YouTube fin avril.

Pas de prix mais une dispo pour « bientôt » et la possibilité de devenir de lâcher 100$ pour être dans les premiers à réserver.

Je sais pas vous mais ça manque pas un peu d’ambition par rapport aux fusées de Elon Musk ? 😀

Ooho la capsule d’eau [sauvelaplanete]

Ok, on est passé en mode slow veille ici mais difficile de ne pas laisser dans les archives de ce blog cette excellente initiative de la startup anglaise Ooho incubé au Royal

Ooho a développé un matériaux à base d’algues, qui se biodégrade en 4 à 6 semaines et peut contenir 4cl d’eau.
Ils évoquent une révolution, moi j’en sais rien mais c’est une superbe réalisation.

Le site : http://www.skippingrockslab.com/ooho!.html

Pepper chez Renault ! [blogger’s job]

Bon, vous n’avez pas pu la rater, elle passe 50 fois par jour ! Je parle bien sûr de la pub Renault avec Pepper.

Comme vous vous en doutez si j’en parle c’est que chez Lonsdale on est pas bien loin. Du coup si vous avez prévu de changer de voiture dans les mois qui viennent et que vous avez envie de rencontrer le robot vous pouvez prendre rdv sur le site web de l’opération.
Dès que j’ai de quoi vous montrer plus en détail, je partage !