Google Photos : la nouvelle offre de stockage de Google [IO15]

Google Photos : la nouvelle offre de stockage de Google [IO15]

Annoncé lors de la grande conférence annuelle consacré aux développeurs Google Photos est depuis disponible pour tout le monde.

Google Photos pour les "vieux" c'est le retour de Picasa, le service de l'époque de la bataille avec flickr sur le sujet. Google Photos c'est aussi la séparation de la gestion des photos et du réseau social Google+.

Comme tout le monde, Google a compris que personne ne comprenait rien à son système fédérateur de vie numérique et il a donc décidé de recentrer un peu la question sur la photo.

Concrètement Photos permet d'envoyer des photos depuis une appareil iOS, android et un ordinateur vers un espace de stockage en ligne. Particularité, il n'a aucune limite de stockage, il impose seulement que les photos soient prise dans résolutions inférieures à 16 mpx, exit les pros donc.

Parmi les autres forces du service, il faut souligner la reconnaissance faciale, la gestion des lieux, dans certains cas des objets qui permet de faire des recherches assez pertinente dans son stock. A cela s'ajoute la possibilité de faire des montages vidéo à partir de photos en quelques clics et de partager vraiment simplement des clichés.

Google Photos se positionne clairement comme une alternative intéressante à flickr et son To de stockage gratuit surtout parce qu'il a le défaut de sa qualité, il est intégré à votre compte Google. C'est moche, mais tellement pratique de tout avoir au même endroit même quand on parle de dématérialisation.

Il est évident que le sujet du stockage de photos n'est pas encore (étonnamment) arriver à maturité, combien de personnes autours de vous ne sauvegardent pas correctement leurs photos et ne sont pas l'abris en perdant leur mobile de tout perdre ?

Google pourrait devenir la voiture balais du stockage de photos et du coup s'imposer en prenant le temps.

Maintenant, j'attend l'ajout de la vidéo parce que les souvenirs aujourd'hui c'est aussi du mouvement et bien sûr la réplique d'Apple qui pratique une politique de tarif d'un autre monde.

Google sanctionne les sites non mobile [mobilegeddon]

Google sanctionne les sites non mobile [mobilegeddon]

Voilà, c'était hier, Google a déployé son nouvel algo, celui annoncé le février dernier.

C'est un moment important dans les "époques" du web parce que Google marque avec force le passage d'un internet d'ordinateur vers celui des mobiles. Il n'y a aucun doute depuis l'iPhone que le web mobile deviendrait le support de prédilection, renforcer par la conviction que le Japon entre autres avait déjà tout compris il y a 10 ans.

Google propose aux propriétaires de sites un petit test pour vérifier que votre webmaster a réalisé le travail de base et un petit guide est aussi à disposition pour se cultiver sur le sujet.

Ce qui est étonnant dans les discutions en cours, c'est qu'il y a vraiment une partie importante de sites web qui n'ont pas connu de mise à jour depuis 2/3 ans et donc vont subir de plein fouet le désamour du moteur de recherche.

Pour les sites médias c'est un enjeux qui avait été anticipé quand on réalise l'impact du classement dans les résultats, cette étude de Chitika le démontre si il en était besoin.

Google sanctionne les sites non mobile [mobilegeddon]

Cast for Audio : le multi-rooming by Google [streaming]

Cast for Audio : le multi-rooming by Google [streaming]

Annoncé pendant le CES, Cast for audio est la nouvelle initiative de la PME américaine pour rentrer dans les foyers. Après le Chromecast qui pour quelques euros transforme la manière de consommer l'écran de sa TV, Cast for audio va venir marcher sur les plates-bandes de Spotify et Sonos et plus qu'à AirPlay d'Apple.

L'idée est la même qu'avec Chromecast, le mobile ou la tablette fait le relais mais l'appareil final devient indépendant parce qu'il est connecté au web via le wifi.

On ne sait pas encore grand chose si ce n'est que l'application est prévue sur iOS et android et que des marques comme LG, Sony et Denon sont partenaires.

A suivre, surtout le prix qui peut être un vrai argument comme pour le Chromecast.

Nest : la domotique du futur [HAL] [Test]

Nest : la domotique du futur [HAL] [Test]

Cette fin d'année aura été riche en tests et de tous les objets connectés que j'ai pu avoir en main, je pense que le Nest était le produit qui m'intriguait le plus.

Un objet qui mélange design, domotique, intelligence artificielle, Google.

Vous connaissez le produit. Je vais pas vous le décrire. Mais voici quelques trucs à savoir :

– Il ne fonctionne qu'avec le chauffage individuelle gaz et fuel et uniquement avec des chaudières compatibles. Attention aux chaudières très récentes, certains constructeurs font des efforts pour empêcher la compatibilité pour vendre leurs propres thermostats. Je vous invite du coup à avoir cela en tête le jour où vous investissez dans une chaudière.

– Il y a un petit boitier à brancher sur la carte électronique de la chaudière qui s'occupe de communiquer avec le Nest. L'intervention d'un plombier est conseillé si comme moi vous êtes un peu noob en électricité, cela devrait pendre max 45 mins. Le boitier va se cacher dans la chaudière pas de problème de place mais comme il n'est jamais montré sur le site je préfère le préciser.

– Le thermostat peut être connecté avec le fil à la place de votre thermostat actuel, ce qui cool parce qu'il n'y a aucune problématique de gestion d'un câble d'alimentation et que la communication thermostat chaudière est plus rapide. Si vous ne voulez pas le mettre sur le mur, une accessoire permet de le poser où vous voulez mais à proximité du prise électrique.

– Côté design, il est beau, mais plus gros que je le pensais.

Une fois installé, il est conseillé d'agir sur le Nest régulièrement pour qu'il puisse apprendre vos habitudes, monter un peu la température en rentrant ou en se levant le matin, baisser en partant… Le Nest est équipé d'un détecteur de présence, de fait il va très vite croiser les informations.

Ce qui est stupéfiant, c'est qu'au bout d'1 semaine il a pris le rythme de mon foyer et franchement ça a changé mon quotidien. La température est toujours la bonne quand on se lève ou quand on rentre du boulot, on ne chauffe plus la journée, quand nous partons en week end il baisse automatiquement et passe en mode éco. Bref, la promesse est tenue, Nest apporte vraiment de l'intelligence à mon domicile.

Comme je l'indiquais pour l'Aura, ce que j'aime (et ce qui est flippant aussi) c'est à quel point de rendre la technologie invisible est un vrai confort, le seul moment où je dois penser à mon chauffage c'est si je rentre plus tôt et là je peux le faire via mon smartphone en quelques secondes.

J'ai rarement été aussi convaincu du bénéfice d'un produit comme le Nest.

Vivre avec le Nest quelques jours c'est comprendre pourquoi Google a déboursé des milliards pour l'acquérir, c'est simple, efficace et s'insère dans notre quotidien comme une évidence.

Cela pose de fait des questions sur la collecte de données dans une nouvelle dimension, notre vie en dehors des écrans. Il ne faut pas s'enflammer, les banques grâce à nos cartes bancaires savent tout de nos vies depuis longtemps (géolocalisation/intérêts/….) mais Google a la culture et les technologies pour traiter de manière plus efficaces ces données.

Aujourd'hui "Work with Nest" permet d'ouvrir la communication entre "objets" comme la Mercedes qui peut prévenir le thermostat que vous êtes en route pour la maison ou le jawbone qui réveille la chaudière et le porteur du bracelet en même temps. Google vient aussi de mettre à jour Google Now pour qu'il fonctionne avec Nest et la chaines sur IFTTT propose beaucoup de recettes.

Demain la domotique par Google va prendre une place considérable dans nos quotidiens, il faut en avoir conscience.

Je pense quand même que tout cela ne fonctionne que si le bénéfice pour nous est réel et de fait j'aimerai croire que tout cela va dans le bon sens. Pour revenir à Nest chez moi, il est évident que depuis qu'il est installé j'ai gagné en confort et fait des économies d'énergie importantes (ce qui est bon pour mon portefeuille et la planète).

Je suis fan de mon Nest au delà de toutes autres considérations même si j'ai conscience de toutes les implications.

Nexus 6, Nexus 9, Nexus Player le nouveau line up de Google [Lollipop]

Nexus 6, Nexus 9, Nexus Player le nouveau line up de Google [Lollipop]

Comme les rumeurs l'avaient prédit Google a annoncé son nouveau line up ainsi que l'arrivée prochaine de Android 5.0 ou Android Lollipop dans les semaines qui viennent.

Pour balayer rapidement les annonces on peut noter que la Nexus 9 est un tablette fabriqué par HTC qui vise clairement l'iPad mini, elle dispose de performance très intéressante, d'un très bel écran et d'un prix en conséquence soit de 399€ (32Go) à 499€ (64Go).

Le Nexus 6 est lui fabriqué par Motorola et malgré son nom n'arrive pas atteindre la diagonale de 6 pouces et chute pas loin, à 5,96, malgré cela il est encore plus grand qu'un iPhone 6 plus ou un Samsung Note 4. Le mobile est équipé de composants haut de gamme : écran QHD en 1440×2560, 496 ppi, SoC Snapdragon 805 cadencé à 2,7 GHz, un GPU Adreno 420, 3 Go de mémoire RAM, et une batterie de 3220 mAh. Pré-commande le 29 octobre pour un prix de 650€.

Le Nexus Player est une box Android HDMI qui va adresse tous les marchés sauf la France dont tous les fournisseurs d'accès fournissent déjà des box. Points à noter, sans être originaux, une manette est dans la boite pour jouer et la télécommande à un micro pour pouvoir utiliser les commandes vocales.

Bien sûr la famille Nexus arrive avec Lollipop la nouvelle version de l'OS de Google avec des promesses qui font rêver :

– Un design qui serait joli

– Une autonomie optimisée

– Un meilleur multi-tâches

– Encore plus d'API pour les devs

– Une meilleure gestion des notifications

– Une meilleure gestion du multi-device entre mobile/tablette/Wear/Auto

Il est intéressant de constater l'évolution de la stratégie de Google si on se penche sur ces annonces.

D'un côté les appareils "nexus" deviennent Premium, ils s'éloignent donc des premières générations qui étaient là pour faire monter les standards sous android en offrant un rapport qualité/prix très bon. Cette stratégie a payé, la gamme autours des 300€ existe désormais.

Google a donc décidé de ce placer sur un autre segment plus statutaire, peut être pour aller chercher une clientèle un peu exigeante qui ne se retrouve pas vraiment dans le haut de gamme sous android. Ce positionnement ne va donc pas créer de déséquilibre entre constructeurs, le client qui veut un mobile haut de gamme à le choix.

Du côté de Lollipop, Google agit avec logique et semble essayer de répondre aux critiques de ses utilisateurs, c'est amusant de voir que sur la partie design/ergonomie des progrès vont être fait, là où il y a 2 ans c'était aux constructeurs d'ajouter leurs surcouches graphiques pour faire la différence. Une version de base élégante, ça c'est une vraie nouveauté.

Des annonces qui me paraissent plus intéressantes sur la stratégie de Google plus que sur les produits bien que je suis curieux de voir tourner les Nexus 6 et 9.

Nexus 6, Nexus 9, Nexus Player le nouveau line up de Google [Lollipop]
Nexus 6, Nexus 9, Nexus Player le nouveau line up de Google [Lollipop]