Owlchemy : du jeu vidéo à la R&D [TrueStory]

Google et Owlchemy viennent sur leurs sites respectifs d’annoncer le rachat du 2nd par le 1er.
Si le fait que Google achète des entreprises n’est pas pas nouveau, l’histoire des texans de Owlchemy est plutôt intéressante. En effet, Google a misé il y a déjà pas mal de temps sur la réalité virtuelle en créant du contenu, soutenant les créateurs mais aussi en intégrant la vidéo et les photos 360° à StreetView et YouTube rapidement.

Là où cette opération est originale c’est que Owlchemy est une société qui produit des jeux vidéos depuis 6 ans. Alors, oui, bien sûr il s’agit de jeux en VR y a une logique mais ce qui pousse le géant américain à investir c’est surtout de leur permettre à l’équipe de travailler sans les contraintes financières pour pousser plus loin leur expertise.

La clé du rachat est que dans leurs jeux en VR, la sensation d’interagir avec l’univers et donc la capacité de plonger le joueur d’en un ailleurs crédible dépasse la plupart des expériences de réalité virtuelle.

Ce que souhaite Google ce n’est pas nous embarquer dans des mondes de sciences fictions mais bien de reproduire la Matrice. Créer des univers virtuels cohérents et toujours plus immersif.

Reste à voir ce que ça va donner et surtout quand 🙂

C’est la crise chez GoPro [NonActionCam]

GoPro c’est une marque super cool, les produits sont cools, la communication est cool et les gens qui ont des GoPros sont cools.

Sauf que, le nombre de personnes dans le monde capable de faire des vidéos intéressantes et de les monter pour qu’elles soient réellement cool et vraiment faible et il semblerait qu’en 2016, tout ces gens soient équipés ou presque.
Résultat, -31% de chiffre en moins, départ du directeur financier et une série de licenciements.

Autre conséquence, les caméras entrée de gamme disparaissent la Hero (129$), la Hero+ (199$) et la Hero+ LCD (299$) resteront les Hero4 Black (499$), Hero4 Silver (399$) et la Hero 4 Session (199$).

La situation de GoPro pose vraiment la question de nouveaux usages, de l’évolution de technologies mais aussi le fait que les appareils technologiques sont de plus en plus des modes qui peuvent passer (et revenir).

Espérons par la boite que le drone Karma et la GoPro 5 pourront relancer le business.

via Stuffi

Activision Blizzard se paye la MLG [anewOrder]

Activision Blizzard est l’un des plus gros éditeurs de jeux vidéo du monde, parmi ses titres connus il faut citer Call of Duty, Skylander et World of Warcraft (ce qui touche en 3 jeux : les casuals, les hardcores gamers et les enfants).

Pendant le CES la société a annoncé l’acquisition de la MLG, la Master League Gaming qui est une des grosses références mondiales en ce qui concerne l’organisation de compétitions de sport électronique.

Activision Blizzard supervise et organise déjà beaucoup de compétitions de e-sport, la société a une grande expérience des événements en ligne ou pas, les BlizzCon par exemple – dédiés aux licences Blizzard – regroupent des milliers de fans tous les ans.
Stratégiquement, l’acquisition de la MLG est une ouverture vers les autres éditeurs mais aussi et surtout vers les jeux/joueurs qui leur échappent pour l’instant à l’éditeur.

Enfin, le communiqué de presse indique clairement que la société veut devenir un média, « devenir le ESPN » du jeu vidéo et pour cela ils ont recruté l’ancien CEO de ESPN. Tout simplement.

Les prochaines étapes seront de conforté la position aux USA, j’imagine de s’ouvrir sur l’Europe et à la fin, le TRES gros challenge, s’imposer en Asie.

Le CP : http://investor.activision.com/releasedetail.cfm?releaseid=948649

Breakthrough Energy Coalition : l’Entreprise s’attaque à l’énergie [greenpower]

Mark Zuckerberg l’a annoncé hier avec son épouse, il a décide de rejoindre Bill Gates au sein de la Breakthrough Energy Coalition.

L’objectif est simple : Sauver le Monde.

L’initiative est aussi suivi par Jeff Bezos le boss d’Amazon, Richard Branson de Virgin et le président de Alibaba Jack Ma. Si vous voulez encore plus de name dropping c’est sur le site de l’initiative : http://www.breakthroughenergycoalition.com/

Je sais pas trop quoi penser de tout ça, mais si cette semaine de COP21 peut réunir toutes ces fortunes pour faire mieux qu’aujourd’hui c’est plutôt une bonne chose.
Pour les esprits chagrins, dites vous qu’il est préférable que ces gens là s’associe pour faire quelque chose plutôt que rien voire pire de laisser les autres milliardaires (ceux des anciennes industries) utiliser les ressources jusqu’au bout.

Je laisserai Zuckerberg conclure :
« Solving the clean energy problem is an essential part of building a better world, »

#IwantToBelieve

via TheVerge

i-want-to-believe

Orange Cash : payer facilement avec son mobile [android]

On en parle depuis des années. Mais vraiment.

Ce truc dingue qu’est le paiement par NFC, il facilite vraiment la vie des consommateurs mais qui pose problème à tout le reste du monde. Les guerres sont nombreuses depuis 10 ans, la sécurité, la popularisation de la techno, l’échec de Moneo et surtout la main mise sur le client et les données.

Les géants du mobile Apple, Google et Samsung proposent leurs solutions mais aucun acteur majeur n’avait pris position fortement en France et encore moi du côté des opérateurs. Orange a donc décidé de prendre le pas et a lancé hier Orange Cash.

Le fonctionnement est simple, une app smartphone sur lequel il va être possible de créditer de l’argent, elle va transformer le téléphone en carte bancaire sans contact et de fait va fonctionner exactement dans les mêmes cas que cette dernière. Il y a aujourd’hui plus de 300 000 points de vente qui acceptent le NFC.

Pour aider à l’adoption, Orange propose plusieurs systèmes de récompenses, il est notamment possible d’obtenir jusqu’à 25€ de cashback par an. Autre système, l’opérateur a lié des partenariats avec des marques telles que Relay, Picard, Paul, Ikea, Flunch ou McDo.

Bonus, il est possible de générer un numéro de carte bleue pour faire un paiement en ligne, intéressant dans certains cas pour éviter le laisser trainer sa carte sur des sites que l’on ne connait pas bien.

Pour être éligible à la techno, il faut être client Orange, disposer d’un mobile android (parce qu’Apple ne donne pas accès à la puce NFC de l’iPhone pour le paiement) et demander un carte SIM spéciale.

C’est intéressant de voir Orange avancé sur le sujet parce que deux sentiments prédominaient jusque là : le sentiment que le NFC décolle lentement et celui que c’était les propriétaires de hardware qui allaient gagner la bataille.
Orange a la taille et la base pour être un acteur majeur du secteur, il a comme Apple accès à une base de données de CB de clients importantes. En partant « premier » sur le très grand public l’opérateur peut se créer une belle base utilisateur mais va devoir convaincre, expliquer, démontrer et donc faire preuve de beaucoup d’énergie.
Je pense que les partenariats peuvent être un très bon levier pour faire comprendre le confort de l’utilisation du NFC. Enfin, Orange devient une banque, beaucoup de personnes ont des difficultés avec les organismes bancaires et pourront utiliser Cash pour payer en ligne ou en magasin via leurs factures de mobiles. Avec ce dernier point, Orange peut vraiment devenir un acteur majeur du paiement.

A surveiller !

http://orangecash.orange.fr/decouvrir

cash