Google Photos : la nouvelle offre de stockage de Google [IO15]

Google Photos : la nouvelle offre de stockage de Google [IO15]

Annoncé lors de la grande conférence annuelle consacré aux développeurs Google Photos est depuis disponible pour tout le monde.

Google Photos pour les "vieux" c'est le retour de Picasa, le service de l'époque de la bataille avec flickr sur le sujet. Google Photos c'est aussi la séparation de la gestion des photos et du réseau social Google+.

Comme tout le monde, Google a compris que personne ne comprenait rien à son système fédérateur de vie numérique et il a donc décidé de recentrer un peu la question sur la photo.

Concrètement Photos permet d'envoyer des photos depuis une appareil iOS, android et un ordinateur vers un espace de stockage en ligne. Particularité, il n'a aucune limite de stockage, il impose seulement que les photos soient prise dans résolutions inférieures à 16 mpx, exit les pros donc.

Parmi les autres forces du service, il faut souligner la reconnaissance faciale, la gestion des lieux, dans certains cas des objets qui permet de faire des recherches assez pertinente dans son stock. A cela s'ajoute la possibilité de faire des montages vidéo à partir de photos en quelques clics et de partager vraiment simplement des clichés.

Google Photos se positionne clairement comme une alternative intéressante à flickr et son To de stockage gratuit surtout parce qu'il a le défaut de sa qualité, il est intégré à votre compte Google. C'est moche, mais tellement pratique de tout avoir au même endroit même quand on parle de dématérialisation.

Il est évident que le sujet du stockage de photos n'est pas encore (étonnamment) arriver à maturité, combien de personnes autours de vous ne sauvegardent pas correctement leurs photos et ne sont pas l'abris en perdant leur mobile de tout perdre ?

Google pourrait devenir la voiture balais du stockage de photos et du coup s'imposer en prenant le temps.

Maintenant, j'attend l'ajout de la vidéo parce que les souvenirs aujourd'hui c'est aussi du mouvement et bien sûr la réplique d'Apple qui pratique une politique de tarif d'un autre monde.

Ubikube : le partage de données made in France [AntiPatriot]

Ubikube : le partage de données made in France [AntiPatriot]
Ubikube : le partage de données made in France [AntiPatriot]

Avec le changement de nom de l'offre de stockage de Microsoft hier, j'ai réalisé que je n'avais jamais partagé avec vous un outils que j'utilise de plus en plus ces derniers temps : Ubikube.

Ubikube est un service en ligne de sauvegarde, stockage et partage de données. Pour faire très simple, il s'agit d'un concurrent de Dropbox. Le principe est donc le même, on installe sur ses ordinateurs (Mac/Pc) ou ses appareils mobiles (iOS, Android) des programmes, on leur indique quels contenus sauvegardés et tout se passe ensuite de manière transparente, les données sont uploadées sur les serveurs.

Ubikube est la version grand public du service professionnel Oodrive, il hérite d'ailleurs de quelques fonctionnalités de "pro" comme le versionning, le verrouillage par PIN les application ou bien sûr le chiffrement des données dans les meilleures conditions possibles.

Plus classique mais très pratique, le service permet de facilement partager des contenus de manière sécurisée ou en envoyant simplement un lien

Ubikube offre un peu de multimedia, il est possible de gérer des galleries photos et de jouer des vidéos (.avi / .mp4 / .mkv manque plus que le .srt) mais c'est clairement pas un media center en ligne, la limitation dans les volumes des fichiers est un message clair, 500 Mo pour la version gratuite, 2 Go pour les versions payantes.

Comme je viens de l'indiquer une version gratuite permet de tester le service dans de bonnes conditions avec un stockage de 5Go, la version payante offre des forfaits à partir de 6,99€ à 49,,99€ pour des volumes de 50 à 500Go.

J'aime bien le service car il est pratique et très efficace, les prix sont dans les normes du marché bien que je pense qu'il reste encore un peu un frein à l'utilisation par le très grand public. Très grand public qui est pourtant VRAIMENT pas doué quand il s'agit de mettre à l'abris ses données.

Enfin, il est toujours agréable de noté que les données sont stockées en France et du coup qu'elles sont donc en dehors de la juridiction du Patriot Act, c'est toujours ça que la NSA n'aura pas 😀

A tester et peut être à proposer aux moins geeks de vos proches pour éviter un futur drame…