DJI Mavic Pro : l’ère du drone personnel [pourtous]

Hier avait lieu une conférence de presse que les amateurs de drones ne pouvaient pas rater, le CEO de DJI avait planifié de faire une grosse annonce.

Pour le contexte, DJI est le créateur du Phantom un des drones grand public qui a eu le plus grand succès, notamment parce qu’il est arrivé sur le marché avec la possibilité d’y accrocher une GoPro.
Depuis le marché a évolué, GoPro a annoncé son drone maison et il était indispensable pour DJI de proposer une alternative.

Pour revenir à hier donc DJI a annoncé le lancement très rapide du Mavic Pro.

Il s’agit d’un drone très compact, aux hélices qui se rétractent pour rentrer dans un petit sac et qui est donc très facile à transporter. C’est d’ailleurs la baseline, le Mavic est un drone personnel. Une fois en l’air, le Mavic peut voler en interieur et en extérieur bénéficiant de l’expérience de DJI en la matière. Il propose une caméra capable de filmer en 4K histoire d’être dans les nouveaux standards. En gros, toute la techno embarquée est du dernier cri.

Le drone peut être piloter via un smartphone mais aussi (et surtout) via une commande qui permet d’étendre la portée de manière très significative.

Côté expérience, le Mavic propose de suivre son propriétaire via son smartphone en calculant en plus en temps réel sa distance par rapport au sol, ce qui permet de se filmer en train de gravir une montagne (oui oui ça m’arrive tout le temps, pas vous ?). Il dispose aussi d’une techno anti-obstacle qui évite aux mauvais pilotes quelques sueurs froides.

Enfin, il est possible de s’offrir un casque de pilotage qui permet de vivre l’expérience « à la 1er personne et de vivre le pilotage ». La nouveauté ici c’est la possibilité d’avoir 2 casques sur le même drone pour permettre à un ami de participer à la ballade.

Maintenant les infos pratiques : Le drone est vendu 749$ de base et dans un bundle avec la télécommande à 999$ ce qui est cher mais pas dingue quand même (à noter que les prix en euros ont l’air bien plus élevés). Dispo à la pré-commande depuis hier, livraisons et dans les AppleStores le 15 octobre et dispo en boutique le 2 novembre.

Franchement, j’étais pas trop intéressé par les drones jusqu’à présent parce que je me disais que dépenser environ 2000€ pour avoir des vidéos à dérusher pendant des heures n’était mon truc. Mais plus les choses avancent, plus l’outil se démocratise plus ça me semble amusant. Le côté pilotage à la 1er personne à 65km/h m’excite un peu je dois bien avouer.
Ce nouveau drone de DJI ouvre vraiment un nouveau marché, encore plus proche du public, moins difficile à appréhender par les curieux et amateurs de technologies et à ceux qui aiment passer du temps dehors.

Seul point qui me laisse curieux, est ce que le destin de ce genre d’appareil n’est pas de finir comme les GoPro, trop souvent au fond du placard.

Très chaud pour tester, ça c’est sûr !

http://www.dji.com/fr/mavic

casque

Drone Racing League : les drones, futur sport mécanique ? [fzero]

Il y a quelques semaines j’écrivais que je comprenais pas trop l’intérêt des gens pour les drones et une des réponses qui est revenue le pilotage et les courses de drones.

Avant hier, Laurent partageait une vidéo d’une compétition dingue qui commence aux US et là on arrive clairement à un point de non retour entre réalité, virtuel, imaginaire, aéronautique, mécanique, pilotage, technique et bien sûr néons et couleurs fluos.

Les vidéos parlent d’elles même et je dois admettre que le trip du pilotage en mode FPS à l’air vraiment cool

http://thedroneracingleague.com/

Aigles VS drones : la bataille du ciel [notSF]

Comme nous le savons tous, les Pays Bas vivent 10 ans en avance sur nous et de fait ils ont analysé que les drones pourrait devenir une source de nuisance.

En appliquant la logique sans faille que des drones pour chasser les drones c’est mettre plus de drones dans le ciel, les autorités ont décidé de dresser des aigles afin de faire régner la justice au dessus de nos têtes.

Je trouve vraiment amusant que nous soyons déjà arrivé au stade où l’on se demande si on ne peut pas utiliser la nature pour lutter contre la technologie, Tolkien l’avait imaginé de manière plus spectaculaire mais l’idée est là 🙂

via Fredzone

Quand les drones inspirent un nouveau moyen de se déplacer [ULM]

Voler, c’est plutôt cool, il suffit de regarder les pilotes d’avion pour s’en rendre compte, idem pour Superman et même pour les pigeons…

J’imagine que c’est à partir de cette analyse que la société chinoise Ehang a décidé de créer le Ehang 184, construit en fibre de carbone, mesure 3,80 m /3,80 m avec les hélices et pèse 200 kg. Il serait capable de transporter un adulte pendant 23 minutes avant à 500 m de hauteur et de voler près de 100 km/h avant de tomber en panne de batteries.

Présenté à Las Vegas comme une alternative sérieuse aux hélicoptères notamment grâce à une sécurité qui serait accru par le système d’hélices hérité des drones. La société a publié quelques vidéos qui expliquent l’histoire de la conception marqué par le souvenir d’accidents de proches dans appareils pas assez sécurisés.

L’appareil n’a bien sûr pas de prix ni de date de disponibilité, pose la question du traffic aérien personnel, nous donne à nous souvenir des belles images du 5ème Element.

Le site : http://www.ehang.com/ehang184

ehang184

ehang-app