HTC Vive : la concurrence arrive

Cette semaine a lieu le Mobile World Congress (MWC) un des événements majeurs dans les marques de téléphonie et le salon devient de plus en plus un lieu pour présenter les nouveautés et faire des annonces consécutives au CES.

Une des premières chouettes annonces en dehors de l’actu mobile c’est le prix et la dispo du très très prometteur casque de réalité virtuelle de HTC que j’avais testé il y a quelques mois.

Concrètement, les pré-commandes seront ouvertes le 29 février, les livraisons arriveront vers avril et le prix est de 799$ ce qui est comme pour l’Oculus Rift un prix assez élevé pour tenir à l’écart les curieux mais pour laisser entreprises et amateurs de nouveautés.

A noter qu’une compatibilité avec iOS et Android a été annoncé afin de pouvoir émettre et recevoir des appels pendant nos ballades virtuelles.

HTC Vive : l’autre casque de réalité virtuelle [turfu]

Lors de la Paris Games Week j’ai eu l’occasion de tester le HTC Vive. Il s’agit du casque de réalité virtuelle de HTC, fabriquant de mobile bien connu pour la qualité et le soin apporté à ses appareils. HTC ne se lance pas seul dans la bataille contre Sony et Oculus/Facebook et s’est associé avec Valve.

Le casque de HTC devrait être commercialisé au cours du mois de décembre pour un prix non communiqué mais que l’on imagine autours de 400€.

La particularité du Vive c’est d’offrir en plus de son casque de réalité virtuelle, 2 caméras qui vont permettre de connaitre la position de l’utilisateur dans l’espace et de 2 manettes qui vont permettre de créer de l’interaction dans les univers virtuels.

htc vive draw

HTC avait bien bossé les démos et j’ai passé 20 mins ailleurs, certes j’avais pas très bien réglé le casque et ce n’était pas très confortable mais c’était vraiment une super expérience.

La 1er séquence m’a plongé au fond de l’eau, libre d’observer les poissons et surtout une immense baleine. Mais cela a aussi été l’occasion de tester les déplacements dans l’espace virtuel. On peut donc se déplacer librement ici dans environ 10m2 et c’est fou l’immersion que ça procure.

Astuce vraiment indispensable mais adaptée, quand on s’approche de la limite de la pièce physique des murs sont représentés sous la forme d’un fin quadrillage, du coup on comprend qu’il ne faut plus avancer sans perdre les effets de profondeurs, ni l’immersion.

Deuxième démo, je me retrouve dans le genre de bureau cartoonesque, c’est l’occasion de tester les manettes et donc leurs capacités en terme d’interactions. Je peux saisir une tasse et me servir un café, utiliser la souris d’un ordinateur, jeter des avions en papier… C’est une belle démonstration qu’il ne faut pas grand chose pour vivre une expérience satisfaisante en terme d’interface. A cela s’ajoute la conscience de ses mains dans le virtuel, ce qui constitue un vrai pas en avant dans la sensation d’être « ailleurs ».

Troisième démo, je me trouve dans un hôtel, le graphisme est assez fin et le décors est vraiment bien réalisé. Je dois me rendre dans une chambre, l’ascenseur apparait comme par magie, effet garanti, une fois dans la chambre, je peux regarder une bande annonce de film sur un faux écran de 3 mètre de diagonale. Au bout de quelques secondes des coups de feu retentissent et je dois me mettre à 4 pâtes (pour de vrai) pour fuir entre les rayons rouges des snipers.

Pour être franc, c’est pas mal, ça fonctionne même si bien sûr la crainte d’être touché ne m’a pas beaucoup stimulée.

Quatrième démo, un desert, des zombies et la possibilité d’avoir un pistolet dans chaque main. Franchement 2 mins de tir au pigeon vraiment super cool. La précision vraiment bonne, la prise en main très rapide, un usage du 360° au point. J’avais vraiment pas envie que le jeu ne s’arrête pas. Les jeux en VR ça va être vraiment trop bon \o/

Enfin dernière démo, dans une cabane de magicien, baguette magique en main c’est l’occasion de jouer sur les effets de particules, les jeux de lumières et bien sûr d’embarquer vers un autre genre d’imaginaire. Cette démo ouvre sur le futur des contes et histoires fantastiques où l’on sera plongé au milieu de scènes incroyables.

J’ai eu la chance de jouer avec l’Oculus Rift, le Samsung VR et le Google Cardboard, et je dois dire que l’expérience vécue avec le HTC Vive est largement supérieure à tout le reste. Le système qui permet de se déplacer offre un autre niveau dans les sensations d’immersion. Le système de contrôleurs est lui aussi une démonstration qu’il faut un vrai équipement pour sauter dans la réalité virtuelle mais que ça fonctionne à merveille. Enfin, les démos étaient de bons exemples que la seule limite est l’imagination (bon il y a aussi l’argent, la technique et la créativité) pour que nous puissions vraiment vivre des trucs dingues.

Je vais pas aujourd’hui vous parler de mon avis sur la réalité virtuelle et son futur impact sur la société mais plutôt comme un amoureux des pays imaginaires dès lors je ne peux que dire que je suis plus que prêt pour vivre de nouvelles expériences virtuelles, vivement la suite !

Les sites
HTC Vive : http://www.htcvr.com/
Valve VR : http://store.steampowered.com/universe/vr

 

HTC Mozart 7 : mon premier windows phone 7 [onycroyaitplus]

Cela fait maintenant quelques semaines que mes potos d’Orange Business Service m’ont prété un HTC Mozart 7 afin que je puisse découvrir l’appareil mais aussi et surtout le nouveau bébé de Microsoft : WP7.

Le HTC Mozart 7 est un mobile 100% tactile aux caractéristiques « classiques ++ » pour un des smartphones actuels : Soit un écran de 3,7″ d’une résolution de 480×800, un proco de 1 Ghz, un APN de 8 mpx, 8 Go de mémoire, 3G+, GPS… et surtout 130 grammes avec la batterie. (plus de chiffres)

Il est dispo à partir de 139,90€ et un forfait spécial à 19,90€ est proposé en ce moment spécialement pour les smartphones.

La première chose lorsque l’on lance ce mobile est bien sûr le logo Windows Phone 7 et surtout l’écran d’accueil qui tranche (enfin?) avec ce que nous avons l’habitude de voir chez tout le monde. Microsoft a pris le parti de ne pas copier le dashboard initié par Apple et on se retrouve donc avec un principe proche mais pas du tout le même look n’feel. Cela change et ça fait du bien :-D.

Deuxième bonne surprise, l’écran. Pour la 1ere fois, je trouve que la sensibilité de l’écran est du niveau d’Apple, je sais pas qu’elle est la part de l’OS et celle du hardware mais tous les deux fonctionnent très bien ensemble. On fait défiler l’écran avec fluidité, on passe d’un menu à l’autre avec le même plaisir étrange que celui que l’on éprouve quand on manipule une iBestioles tactiles.

Je me lance dans les configurations, et là, on est loin des habitudes de Microsoft, il est possible d’importer automatiquement ses mails, contacts et calendriers depuis sa messagerie Yahoo! ou Gmail, la synchro est d’ailleurs assez réactive et rapide et pour ceux qui comme moi, confie aveuglement leurs données à Google, c’est un bonheur de voir le mobile opérationnel en quelques minutes sans besoin d’ordinateur.

Nouvelle surprise au niveau de la gestion des contacts, c’est plus joli que sous iPhone, la recherche par lettre est plus pratique et l’ajout automatique de l’activité Facebook de ses amis peut être très agréable quand vous avez pas un compte FB sur lequel vous avez perdu presque tout contrôle (comme moi).

Je me décide à lancer Internet Explorer, et je peux vous dire que c’est un gap psychologique, souvent synonyme de souffrance, il est ici, la seule arme pour aller se promener sur le web. Là encore bonne surprise, l’expérience utilisateur est de la même qualité que sur la référence du genre, ça zoomme bien et le pincement est très bien géré, rien à dire, sauf peut être l’absence de Flash 😉

Le gestionnaire d’onglet est propre, rien à en dire.

Je teste « Cartes » aussi, en tant que Forever Provincial, j’ai un besoin vital d’avoir un couple GPS/Maps qui m’indiquent où je vais. Là, c’est mention Bien, ça fonctionne mais reste peu de boulot pour faire aussi bien que la référence.

Puis je teste un autre élément clé des smartphones nouvelle génération : les apps. HTC livre « Hub » une sélection plutôt chouette d’apps, Orange offre la TV et Orange Daily qui fonctionnent bien et MS nous propose une version d’Office tout à faire opérationnelle en terme d’édition et de consultation. Je ne suis pas un gros consommateur mais j’ai testé et si vous avez régulièrement affaire à la suite Office, c’est le genre de feature gratuite vraiment sympa.

Le marketplace est jeune, on commence à trouver un peu de tout, le système de navigation est clair même si les « suggestions » ont une présentation un peu exagérée.

En passant, j’ai été un peu déçu de la qualité des applications Twitter (Twitter/Beezz/Seesmic) correcte mais pas encore au niveau. Je pense que l’aspect apps est quand même relatif car on peut voir que l’offre est en train de devenir sérieuse et que même si il n’y aura jamais toutes les apps, celles que nous utilisons pour de vrai sont là. Il semble d’ailleurs qu’il y est une vrai dynamique, par exemple, l’application LeWeb10 est disponible.

Dernier point, la gestion des photos et de la musique sous Mac. Désolé j’ai pas de Windows mais j’ai lu que le logiciel Zune fonctionne bien. Sous Mac, il existe donc un soft qui va tout simplement taper dans les bases de données de iPhoto et de iTunes, du coup si vous utilisez ces 2 softs, la gestion est super simple, le soft faisant même la conversion des vidéos avant de les ajouter au mobile. J’avoue avoir été agréablement surpris là encore par Microsoft qui a vraiment joué la carte de facilitateur sans vraiment imposer quoi que se soit. Microsoft plus ouvert qu’Apple… Le monde change (ou pas d’ailleurs 🙂 )

Pour conclure : Windows Phone 7 sur HTC Mozart 7 est une vraie bonne expérience pour l’utilisateur, le design est vraiment agréable, le hardware est là, on éprouve pas de frustration. Mais bien sûr tout n’est pas parfait, WP7 souffre de sa jeunesse, dans le choix des apps mais aussi dans son fonctionnement, l’absence de copier/coller ou de multi-tâches est dur à comprendre, surtout quand on a pris ses habitudes sur TOUS les OS mobiles. Le système n’est pas non plus complètement fiable, il arrive que Marketplace plante ou pire le player Audio ce qui demande un reboot de l’appareil. Une grosse mise à jour est attendu pour janvier mais j’attendrais janvier pour en parler ;-).

En l’état, WP7 est donc ce que l’on attendait pas, un OS mobile jeune mais de qualité, une expérience utilisateur intéressante qui change un peu des autres OS et qui arrive à « déringuardiser » un OS mobile qui était vraiment à la peine. Si les dev’ d’apps suivent, que MS fait les mises à jour comme prévu et si le hardware est toujours du niveau de ce HTC Mozart 7 il va falloir compter sur WP7 dans la guerre des mobiles.

Plus de photos sur mon compte FlickR

Nexus One, en attendant l’Etoile Noire [google superphone]

L’histoire commence dans une fac US, deux potes ont une idée pour faciliter la recherche sur le web, quelques années après ils commencent à avoir plein d’argent. Après les premiers millions, ils auraient pu rester dans le domaine de la recherche sur le web, investir dans des projets humanitaires, faire pousser des tomates bio… Mais non, ils aiment l’innovation et réunissent des supers ingénieurs pour sortir de nouveaux services. Puis un matin, ils découvrent qu’innover c’est bien mais que dominer le Monde c’est encore mieux, du coup brainstorming, il faut un plan. La décision est prise, Dark Vador avait raison, il faut construire l’Etoile Noire. Problème, ça va prendre du temps…

Donc un matin, nos deux compères bossent sur les plans de leur projet, une idée leur vient, on va vendre des téléphones portables direct sur un site google.com/phone, on va ainsi pouvoir enfin écouler notre OS Mobile Android, mettre la pression sur les fabricants de téléphone et peut être aussi les opérateurs mais surtout ça va emmerder nos potes de chez Apple.

C’est ainsi que le Nexus One débarqua au Etats Unis parce que pour la France, on sait pas, ça sera avec Vodaphone a priori.

Le Nexus One est donc un HTC tactile équipé des dernières technologies qui vont biens, en gros, c’est pareil qu’un iPhone mais en mieux, un processeur à 1 Ghz (600Mhz pour le 3GS), un APN de 5Mpx (contre 3Mpx pour le 3GS), une résolution de 480×800 (480×320 pour l’iPhone)…. Toutes les specs sont là.

Alors sans avoir joué avec l’appareil dur d’en dire du bien ou du mal mais ce qui est sûr c’est que personnellement je n’ai pas encore vécu avec un téléphone Android le début de la bonne expérience que j’ai vécu avec l’iPhone et du coup j’ai beaucoup de mal à être enthousiaste.

Dans le contexte de domination du marché du mobile tactile par Apple, on aurait pû penser que Google choisirait le même type de stratégie pour s’imposer mais en réalité, ils ont récupéré les stratèges de Microsoft plutôt que ceux d’Apple. Ils vendent un mobile en ligne donc pas de conseil, avec un OS pas terminé et donc pas stable à 100% et une communication pas très fine pour l’instant.

Comme d’hab’ faut attendre et voir, mais si ils nous sortent des pubs du niveau de Windows 7, je ferme mon compte Gmail.