Legendary Eleven : encore un peu de foot ? [Predator kick]

Dans la bataille du foot sur console il y a 2 grands acteurs, FIFA et PES. Chaque année, les nouvelles versions de ces jeux sont plus pointues, finies, spectaculaires… Et bien sûr, cela fait la joie des fans de foot virtuel.

Mais il manquait une alternative, pour les amateurs de jeux à pratiquer entre amis, un jeu fun et sans trop de prise de tête. Et vous l’avez compris, ce jeu existe et c’est Legendary Eleven.

Legendary Eleven est développé par les espagnols de Eclipse Games (site) et est dispo sur Steam et Nintendo Switch. Il arrive sur PS4 et Xbox One en septembre si tout va bien. Enfin, il coûte la modique somme de 9,99€.

Le pitch est simple, un voyage dans le passé avec les équipes nationales, les joueurs n’ont donc aucun lien avec les stars de ces dernières semaines, ici, seul les noms des pays et les couleurs des maillots sont réels.
En terme de modes de jeux, c’est assez simple. Un 1v1, des coupes par continent et enfin la Coupe du Monde.

En réalisant des matchs en solo, il est possible de débloquer des cartes. Ces cartes permettent d’accorder des bonus à son équipe. Avant un match, chaque joueur est invité à en choisir 4 qui vont par exemple, permettre aux défenseurs de courir plus vite, de faire des tacles plus loin, de débloquer des supers frappes si son équipe est menée de X buts… De quoi bien chambouler une partie et ajouter une bonne dose d’arcade dans les matchs.

Une fois la partie lancée, on est pas trop perdu, les boutons sont classiques ainsi que les actions réalisables par les joueurs, on centre, on passe, on tacle, du foot quoi. Les sensations sont bonnes et même sans expérience d’un jeu de foot il y a moyen de s’amuser vite.
J’ai testé sur mes garçons (5 & 7 ans) et pour leur première expérience de foot virtuel nous nous sommes bien amusé. Bien sûr c’est surtout le grand qui en a profité…

Comme vous l’avez compris, il s’agit ici d’un jeu d’arcade, le but est de marquer plus que son adversaire, les gardiens ne sont pas vraiment mis en avant et je ne parle même pas de l’activation du « predator kick » un tir qui rentre à tous les coups.

Techniquement, sur Switch, ça va. Graphiquement le choix de la DA peut être discuté mais franchement moi ça me va, seul reproche, tout est un peu sombre ce qui peut nuire parfois à la lisibilité sur le petit écran de la Switch. Je n’ai noté aucun ralentissement, baisse de framerate ou de bug technique qui viendrait gâcher l’expérience. Après l’IA est elle aussi un peu en retrait, pas toujours facile de comprendre qu’elle est son niveau qui peut vraiment varier sur un match. Cela étant, le challenge est là et je me suis laissé prendre déjà quelques heures en solo.

Mon seul regret, c’est l’impossibilité de jouer à 2 contre l’IA, voire même à 4… ce n’est pas prévu, tant pis.

En conclusion, je dirai que je cherchais un jeu de foot pour jouer avec les copains et les enfants, facile à prendre en main et pas trop cher. Legendary Eleven coche toutes les cases, pour 10€ il offre vraiment de quoi s’amuser et cela sans se prendre la tête. Je pense qu’il va beaucoup tourner cet été sur ma console.

ps : le Predator Kick fait référence au tir innarétable disponible dans Adidas Power Soccer sorti en 1996 sur PlayStation

Minit : 60 secondes d’Aventure [ZeldaSchool]

Minit arrive le 3 avril sur Steam, PS4 et Xbox, du coup j’ai pas encore pu y jouer mais le jeu m’intrigue.

Mais qu’est ce donc ? Un OVNI Vidéoludique comme seul les gars de Devolver Digital sont capables de proposer. Aux commandes on retrouve Kitty Calis, Jan Willem Nijman, Jukio Kallio et Dominik Johann, si ces noms ne vous parlent pas, dites vous qu’ils ont tous une belle expérience dans le jeu indépendant 🙂

Le principe de Minit est intriguant, Le vie de notre héros ne dure que 60 secondes, à sa mort il se réveille dans son lit. Résultat, il va falloir que le joueur explore le monde qui l’entoure, interagir et faire avancer l’aventure en tenant compte de cette limitation.

J’avoue je suis très très curieux, je pense que je vais sauter le pas de relancer Steam qui prend un peu la poussière depuis quelques mois.

La bande annonce qui soit vous donnera envie d’insta-buy soit qui vous fera fermer la vidéo en moins de 3s

Le site : http://minitgame.com/

Enter the Gungeon – Supply Drop Update [indieGames]

Je me dis que le vendredi c’est une bonne journée pour vous présenter un jeu, il y a le week end pas loin et on sait jamais, peut être que quelques heures seront dispos.

Avant de commencer la semaine prochaine avec des nouveautés 2017, j’ouvre le bal de la série avec la grosse mise à jour gratuite de Enter the Gungeon dispo aujourd’hui sur PC et la semaine prochaine sur PS4.
Bonus le jeu est à -50% il est donc possible de se payer de très nombreuses heures de jeu pour seulement 7,50€ soit le prix d’un pain au chocolat 🙂

Pour ceux qui ont raté les épisodes précédents (genre mon article à la sortie) Enter The Gungeon est un jeu d’action dans lequel il faut explorer des donjons avec différents personnages, la mort est définitive et c’est avec expérience et réflexes que l’on progresse dans le jeu.
Une des qualités du jeu est que le fait de perdre est toujours la conséquence d’une action malheureuse du joueur, de fait on a toujours tendance à en refaire une petite dernière 🙂

La MAJ en vidéo pour finir de vous convaincre :

Pour acheter : http://store.steampowered.com/app/311690/
Pour découvrir plus : http://dodgeroll.com/gungeon/

Mother Russia Bleeds : double dragon of rage 2016 [PEGI25]

Déjà une grosse semaine que Mother Russia Bleeds est dispo sur Steam et les critiques sont unanimes, ça fait du bien un bon beat them all !

Mais repartons du début, Mother Russia Bleeds est un jeu du petit studio Cartel basée à Paris qui s’est lancé il y a déjà de nombreux mois le challenge de remettre au goût du jour 2 jeux de notre enfances : Double Dragon et Street of Rage.

Le principe du jeu est le même, un à trois joueurs qui se déplacent de gauche à droite dans un déluge de violence.
Il s’agit de la version 2016 de ces jeux d’autrefois, résultat, il y a un petit goût de Hotline Miami dans le rythme, la précision des enchainements et dans la musique électro qui transporte le joueur.

L’univers graphique est quand à lui plutôt étrange, un pixel art qui vous plonge en URSS au milieu des années 80, une couche de mystique et de science bizarre rend l’ambiance vraiment unique.

Le joueur normal réagira à la violence et aux images comme des éléments du décors, de l’ambiance, comme un tout qui constitue une oeuvre vidéoludique. Par contre, vu de l’exterieur, ça peut piquer le cerveau mais bon, maintenant que Game of Thrones est mainstream, je pense qu’on est tranquille sur le sujet de la violence 😀

Le jeu est difficile mais de la bonne difficulté, celle qui donne envie de recommencer jusqu’à réussir à tuer ce boss de fin de niveau et ne pas finir en morceaux.

Après quelques petites heures de jeux, je ne peux que vous pousser à mettre votre CB et dépenser les tous petits 15€ que coûte le jeu.

ps : le jeu est dispo sur Steam MacOS/Win, GOG, HumbleBundle et sortira sur PS4 bientôt.
http://motherrussiableeds.com/

ps2 : Vous voulez plus de musique : https://soundcloud.com/fixions

Reigns : le jeu du trône de pixels [indieGame]

Découverte de la toute fin des vacances, Reigns est un jeu plutôt original car il propose de se mettre dans la peau d’un roi et de tout faire pour garder son trône.
Pour régner, il suffit de faire des choix entre deux propositions faites par des cartes, chaque action va venir augmenter ou diminuer 4 jauges (religion, finance, peuple, guerre), seul l’équilibre permet de se maintenir au pouvoir.

Par exemple, lorsque vous rencontrer la carte Alchimiste et que vous commencez à accepter l’évolution scientifique vous perdez de la jauge Religion, si celle ci arrive à zero, c’est perdu.

Le système de glisser à gauche ou droite « à la tinder » permet d’aller vite et donc de jouer de manière super fluide, le jeu en devient plus addictif. Chaque partie débloque des nouvelles cartes et donc au fur et à mesure de le joueur devine les mécanismes le jeu propose de nouveau choix et de nouvelles conséquences.

Graphiquement, c’est du super pixel art et vraiment la traduction a été très très bien réalisée et c’est donc un plaisir de jouer à la version française. GG !

Le jeu est dispo sur Steam (win/mac), Android et sur iOS pour 3€ ça serait dommage de passer à côté 🙂
Tout est là : http://nerial.co.uk/reigns/

Vidéo :

1