Minit : 60 secondes d’Aventure [ZeldaSchool]

Minit arrive le 3 avril sur Steam, PS4 et Xbox, du coup j’ai pas encore pu y jouer mais le jeu m’intrigue.

Mais qu’est ce donc ? Un OVNI Vidéoludique comme seul les gars de Devolver Digital sont capables de proposer. Aux commandes on retrouve Kitty Calis, Jan Willem Nijman, Jukio Kallio et Dominik Johann, si ces noms ne vous parlent pas, dites vous qu’ils ont tous une belle expérience dans le jeu indépendant 🙂

Le principe de Minit est intriguant, Le vie de notre héros ne dure que 60 secondes, à sa mort il se réveille dans son lit. Résultat, il va falloir que le joueur explore le monde qui l’entoure, interagir et faire avancer l’aventure en tenant compte de cette limitation.

J’avoue je suis très très curieux, je pense que je vais sauter le pas de relancer Steam qui prend un peu la poussière depuis quelques mois.

La bande annonce qui soit vous donnera envie d’insta-buy soit qui vous fera fermer la vidéo en moins de 3s

Le site : http://minitgame.com/

Enter the Gungeon – Supply Drop Update [indieGames]

Je me dis que le vendredi c’est une bonne journée pour vous présenter un jeu, il y a le week end pas loin et on sait jamais, peut être que quelques heures seront dispos.

Avant de commencer la semaine prochaine avec des nouveautés 2017, j’ouvre le bal de la série avec la grosse mise à jour gratuite de Enter the Gungeon dispo aujourd’hui sur PC et la semaine prochaine sur PS4.
Bonus le jeu est à -50% il est donc possible de se payer de très nombreuses heures de jeu pour seulement 7,50€ soit le prix d’un pain au chocolat 🙂

Pour ceux qui ont raté les épisodes précédents (genre mon article à la sortie) Enter The Gungeon est un jeu d’action dans lequel il faut explorer des donjons avec différents personnages, la mort est définitive et c’est avec expérience et réflexes que l’on progresse dans le jeu.
Une des qualités du jeu est que le fait de perdre est toujours la conséquence d’une action malheureuse du joueur, de fait on a toujours tendance à en refaire une petite dernière 🙂

La MAJ en vidéo pour finir de vous convaincre :

Pour acheter : http://store.steampowered.com/app/311690/
Pour découvrir plus : http://dodgeroll.com/gungeon/

Mother Russia Bleeds : double dragon of rage 2016 [PEGI25]

Déjà une grosse semaine que Mother Russia Bleeds est dispo sur Steam et les critiques sont unanimes, ça fait du bien un bon beat them all !

Mais repartons du début, Mother Russia Bleeds est un jeu du petit studio Cartel basée à Paris qui s’est lancé il y a déjà de nombreux mois le challenge de remettre au goût du jour 2 jeux de notre enfances : Double Dragon et Street of Rage.

Le principe du jeu est le même, un à trois joueurs qui se déplacent de gauche à droite dans un déluge de violence.
Il s’agit de la version 2016 de ces jeux d’autrefois, résultat, il y a un petit goût de Hotline Miami dans le rythme, la précision des enchainements et dans la musique électro qui transporte le joueur.

L’univers graphique est quand à lui plutôt étrange, un pixel art qui vous plonge en URSS au milieu des années 80, une couche de mystique et de science bizarre rend l’ambiance vraiment unique.

Le joueur normal réagira à la violence et aux images comme des éléments du décors, de l’ambiance, comme un tout qui constitue une oeuvre vidéoludique. Par contre, vu de l’exterieur, ça peut piquer le cerveau mais bon, maintenant que Game of Thrones est mainstream, je pense qu’on est tranquille sur le sujet de la violence 😀

Le jeu est difficile mais de la bonne difficulté, celle qui donne envie de recommencer jusqu’à réussir à tuer ce boss de fin de niveau et ne pas finir en morceaux.

Après quelques petites heures de jeux, je ne peux que vous pousser à mettre votre CB et dépenser les tous petits 15€ que coûte le jeu.

ps : le jeu est dispo sur Steam MacOS/Win, GOG, HumbleBundle et sortira sur PS4 bientôt.
http://motherrussiableeds.com/

ps2 : Vous voulez plus de musique : https://soundcloud.com/fixions

Reigns : le jeu du trône de pixels [indieGame]

Découverte de la toute fin des vacances, Reigns est un jeu plutôt original car il propose de se mettre dans la peau d’un roi et de tout faire pour garder son trône.
Pour régner, il suffit de faire des choix entre deux propositions faites par des cartes, chaque action va venir augmenter ou diminuer 4 jauges (religion, finance, peuple, guerre), seul l’équilibre permet de se maintenir au pouvoir.

Par exemple, lorsque vous rencontrer la carte Alchimiste et que vous commencez à accepter l’évolution scientifique vous perdez de la jauge Religion, si celle ci arrive à zero, c’est perdu.

Le système de glisser à gauche ou droite « à la tinder » permet d’aller vite et donc de jouer de manière super fluide, le jeu en devient plus addictif. Chaque partie débloque des nouvelles cartes et donc au fur et à mesure de le joueur devine les mécanismes le jeu propose de nouveau choix et de nouvelles conséquences.

Graphiquement, c’est du super pixel art et vraiment la traduction a été très très bien réalisée et c’est donc un plaisir de jouer à la version française. GG !

Le jeu est dispo sur Steam (win/mac), Android et sur iOS pour 3€ ça serait dommage de passer à côté 🙂
Tout est là : http://nerial.co.uk/reigns/

Vidéo :

1

XeoDrifter : le metroidvania pour tous [SpacePixels]

J’en parlais la semaine dernière et finalement j’ai réussi à consacrer plusieurs heures à XeoDrifter notamment parce que le jeu a été vraiment une bonne surprise.

Mais commençons par le début. XeoDrifter est un jeu de type « metroidvania » il repose sur une idée de gameplay qui date des années 90. Pour simplifier, il s’agit d’un jeu de plateforme et d’exploration qui demande dnt des réflexes et un peu de concentration.

La bonne surprise pour moi, c’est que le jeu n’est très dur. Dans le genre plateforme et agilité mes dernières expériences sont Shovel Knight et Spelunky qui deviennent rapidement exigeant. XeoDrifter est beaucoup plus accueillant pour le joueur un peu plus occasionnel. Il faudra se casser la tête pour finir le jeu à 100% voir devenir un peu dingue pour se lancer dans les speedruns.

1080737345

La progression est donc plutôt agréable, les nouveaux pouvoirs débloqués en s’occupant des boss permettent d’accéder à de nouveaux lieux dans les niveaux, les cartes sont grandes mais pas trop, il faut juste bien savoir utiliser la carte mais rien d’insurmontable.

Visuellement c’est du pixel art qui va bien, moi j’adore mais je peux comprendre que tout le monde n’accroche. La musique est dans le même esprit que les graphismes soit retro-moderne.

Côté prise en main, c’est comme pour les graphismes et la musique, ça ressemble à quelque chose d’autrefois mais en vrai c’est le fruit de 25 ans de vidéo-ludisme, le jeu est précis mais ne demande pas d’être un extraterrestre et si on échoue c’est quand même pour recommencer pas trop loin.

tips : Avant la salle du boss, il y un projectile qui explose, en lui tirant dessus avant, il permet de gagner de la vie.

Conclusion : J’ai vraiment passé 5/6 heures très agréables à parcourir XeoDrifter, c’est vraiment un jeu très équilibré dans tous les compartiments qui font la qualité d’un jeu. Pour une fois, il n’est pas réservé aux amateurs de challenge, je pense même que c’est une bonne porte d’entrée pour ceux qui n’osent plus s’attaquer aux jeux de ce type.

Dispo sur Steam / 3DS / PS4 et PSVita (et gratuit en ce moment pour les abonnés PS+).