BMX connecté : iot de l’extrême [mêmepasmal]

BMX connecté : iot de l'extrême [mêmepasmal]

Hop hop un projet indiegogo pour changer de kickstarter 🙂

Du vélo, mais du BMX pour changer du fixie

Mais de l'objet connecté pour pas changer du tout.

L'idée repose sur un capteur spécialisé qui va permettre d'enregistrer absolument TOUT ce qu'il est possible de faire avec un bmx, figures, vitesse, sauts, freestyle, courses…

ça commence à peine pour le produit mais imaginez comment vous allez pouvoir frimer au bureau en montrant vos exploits sur votre iPhone.

Cookening : partageons plus qu’un repas [Fooding2.0]

Cookening est la startup qui fait parler d’elle depuis une petite semaine. Plusieurs raisons à cela. D’abord ça vient juste de sortir, c’est un projet porté par le très sympathique Cédric et c’est un concept plein de bonne humeur et de bonnes vibrations. Cookening propose de mettre en relation des cuisiniers amateurs et des gourmands curieux de faire des rencontres. L’idée est bien sûr de faire payer les visiteurs mais c’est bien sûr l’expérience et l’échange qui sont au coeur du principe.

Alors le site est en Alpha du coup il faut s’inscrire et attendre de recevoir une invitation pour participer. Cela étant il est déjà très joli et très fonctionnel. C’est facile de créer son compte, de choisir son camps « hôte » ou « Guest » et de se balader dans les profils existant.

Le site débute sa vie du coup il cherche à recruter un maximum d’hôtes et actuellement plutôt sur Paris pour valider les process et être sûr que le tout se passe pour le mieux avant de sortir au grand jour.

Si vous l’âme du cuisinier c’est maintenant et c’est par là : http://www.cookening.com/

le Kindle Paperwhite en France le 22 novembre [AmazonEtLaFrance]

Il faut croire que Amazon a décidé de ne plus trop ignoré le territoire gaulois, après l’arrivée après des mois d’attente des Kindle Fire, voici qu’une date officielle est apparue pour le lancement de son lecteur e-paper de référence le Paperwhite.

Disponible en France à partir du 22 novembre, le nouveau Kindle sera dispo en version wifi et wifi+3G. Côté prix, le modèle Wifi sera commercialisé à 129€ contre 189€ pour la version 3G. Le Kindle Black « de base » est pour info à 79€ et le Touch baisse un peu pour passer à 109€.

Le gros avantage de ce modèle est l’arrivée de 2 avancées techniques. La première lui donne son nom et offre un contraste plus élevé et plus agréable, plus proche de celui du papier. La deuxième est celle qui me fait de l’oeil, le retro-éclairage. En effet, il va être possible de lire sans utiliser une lampe de chevet bien réglé et ça c’est un vrai avantage. C’est vraiment un des côtés les plus ennuyeux du livre (en général) à mon avis. Sans parler des pannes d’électricité dans le train et le métro 🙂

La pré-commande est possible ici

En passant, il faut souligner qu’Amazon lance aussi petit à petit tous ses services en France, après le stockage de la musique et celui des fichiers c’est la bibliothèque de prêt qui arrive en France pour les utilisateurs premium. Une sorte de Spotify/deezer des livres pour les plus techno, une carte de bibliothèque nouvelle génération pour les autres. Pas encore testé mais c’est dans mes plans dès son ouverture à la fin du mois avec 4 000 livres en français et 200 000 en tout.

Quand un livre érotique fait vendre des Kindle [timide2.0]

Il y a quelques semaines, Pocket-lint faisait écho d’une augmentation qui pouvait attendre 71% des ventes de Kindle aux USA.

La raison est a priori simple, la sortie sur Amazon en numérique de Fifty Shades of Grey un roman de E. L. James qui a beaucoup fait parler de lui depuis sa sortie en 2011. La raison de cette popularité c’est que la trilogie est considérée comme une version moderne des livres du type Arlequin avec des pratiques sexuelles hors du cadre classique comme l’entends l’Amérique. (le livre arrive à la rentrée en France/Français).

Ce phénomène pose d’abord quelques questions. Est ce qu’un roman (du contenu) est vraiment un bon moyen de faire décoller les ventes d’un appareil ? On le sait depuis déjà quelques temps mais c’est encore une fois confirmée. L’autre question est, est ce que les gens l’achètent sur le Kindle parce que c’est pratique et instantanée, ils peuvent l’avoir après chaque page de pub ou plus simplement parce qu’un Kindle n’a pas de couverture et que du coup il est possible de lire n’importe quel type de livre sans à avoir à assumer la couverture ? Doit y avoir un de ça… 🙂

Le 1er tome en anglais coute 6€ en e-book, en septembre je pense qu’on devrait retrouver la VF à 15€ minimum… Une chose est sûre, c’est pas avec ces pratiques tarifaires que le livre électronique va se développer en France – du moins avec les éditeurs… –

Synology DSM 4.0 : le NAS aussi pour les noobs [wayOfLife]

Il y a quelques mois, je décidais d’investir dans un NAS (Network Attached Storage) ou Serveur de stockage en réseau en bon français.

J’ai questionné mes potes sur Twitter et c’est le nom de Synology qui a emporté les suffrages. Dans la foulée, j’ai commandé un NAS pouvant contenir 2 disques durs et à l’époque je profitais du prix faible des disques durs pour m’offrir 2x2To.

Un NAS, mais pourquoi faire ? A la base, une seule chose, mettre en « sécurité » mes données, surtout mes milliers de photos dont beaucoup de mon fiston et certaines pouvant dater du début de l’an 2000. J’ai opté pour le NAS car il permet de faire du RAID, soit de copier en permanence les mêmes données sur les 2 disques au cas où l’un d’eux lache. Bien sûr je ne confie pas mes données uniquement au NAS mais je compte sur lui.

Une fois installé et paramétré, mon Synology a d’abord accompli sa mission simplement. J’ai simplement ajouté quelques vidéos pour profiter de sa fonction DNLA combinée avec l’application iPad AcePlayer dont je parlais il y a quelques semaines.

Mais si mes amis m’ont conseillé cette marque, c’est aussi parce qu’elle est connu pour la richesse du software qui accompagne le boitier en plastique et sa capacité à le faire évoluer. Lors de l’acquisition, j’ai vécu le passage à la version 3.0 du firmware nommé DSM. Elle apportait une interface accessible depuis un navigateur web soignée, des menus simples et des outils comme DSPhoto qui permet de gérer une bibliothèque, DSaudio pour gérer sa musique, un mode serveur web pour héberger ses sites web. Dans les mois qui suivirent, les applications iPhone et Android arrivèrent pour pouvoir écouter la musique depuis le NAS avec même une compatibilité Airplay pour les AppleUSers. Les applications sont perfectibles mais elles font très bien le travail. Je reviendrai sur l’aspect « Audio » dans un billet à venir (que je veux écrire depuis des mois…)

Il y a quelques jours est sortie la dernière version de DSM, la 4. Nouvelle interface encore plus soignée, performance du NAS améliorées mais surtout 2 nouveaux services particulièrement intéressant :

EzCloud : Pour les moins doués/vaillants/… qui comme moi n’aiment pas trop bidouiller le routeur, ouvrir les ports, mapper & co, le service propose d’accéder au NAS à distance depuis le web sans faire aucun réglage, simplement en créer un compte en 3 Minutes. Nous avons donc un cloud perso sans plus se prendre la tête que d’utiliser un service web classique.

CloudStation : malheureusement pas encore lancée pour MacOS, Cloudstation permet d’avoir son propre Dropbox maison. Un dossier est défini sur votre/vos machines et chaque fichier qui s’y ajoute est automatiquement copié sur le NAS et toutes les autres ordinateurs configurés. Le paramétrage et l’install doit prendre dans les 2 mins.

Si vous voulez voir à quoi DSM 4 ressemble il y a une live demo ici

Pour l’anecdote, faire la mise à jour de son Syno consiste à se rendre sur l’interface, cliquer sur « télécharger la mise à jour » et une fois le dl fini de cliquer sur « mettre à jour ».

DSM offre vraiment beaucoup de possibilité, vous pouvez vous ballader sur le site pour voir si la machine peut vous rendre un service spécifique. Si vous avez des questions (pas trop compliquées) n’hésitez surtout pas à les poser dans les commentaires.